Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Voitures électriques: batteries bientôt recyclées au Québec

Par Mise en ligne : 29 août 2019

Shutterstock.com

batterie-auto-electrique Shutterstock.com

La construction d’une usine pilote de recyclage des batteries de voitures électriques est en cours dans la région de Montréal. Elle permettra bientôt d’en recycler de 300 à 650 par année.

Ce projet innovateur, baptisé Recyclage Lithion, est né en 2018.

Il est le fruit d’un partenariat entre Seneca (une entreprise québécoise spécialisée dans les procédés industriels de transformation de la matière), le Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec, le Centre d'études des procédés chimiques du Québec (CEPROCQ) et Appel à Recycler, un organisme à but non lucratif qui récupère les piles domestiques.

La raison derrière la création de ce projet? La voiture électrique présente de nombreux avantages environnementaux, mais elle soulève également certains défis.

Parmi eux: le recyclage des batteries lithium-ion, qui assurent le fonctionnement de la majorité des autos «vertes» en Amérique du Nord. 

Ces batteries sont composées de nombreuses matières premières non renouvelables, comme le lithium 
et le cobalt.

Elles doivent donc être recyclées afin que ces minéraux puissent être réutilisés, ce qui contribue à limiter les répercussions environnementales liées à leur extraction.

Recyclage Lithion vise à faciliter «le recyclage de tous les types de batteries lithium-ion, aspect essentiel au développement durable de l’électrification des transports», rappellent ses promoteurs.

Outre le cobalt et le lithium, le procédé industriel mis au point par Seneca permettra aussi de récupérer l’aluminium, le graphite et le cuivre qui entrent également dans la composition des batteries.

Ces matériaux pourront donc servir à la fabrication de batteries neuves.

>> Voyez nos vidéos: La voiture électrique est-elle vraiment écologique? et Comment fonctionne une voiture électrique

Mise à jour le 6 septembre 2019: le Centre d'études des procédés chimiques du Québec (CEPROCQ) a été ajouté dans la liste des partenaires du consortium qui réalise ce projet.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle