Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(7) Articles

Essai électriques et hybrides : Toyota Prius, Chevrolet Volt, Nissan Leaf, Tesla Model S

Par Caroline Rainville et l’Association pour la protection des automobilistes (APA) Mise en ligne : 14 novembre 2016 Photos: Julien Amado et APA

Photos: Julien Amado et APA

L’Association pour la protection des automobilistes (APA) a mis à l’essai 4 véhicules électriques et hybrides: la Toyota Prius, la Chevrolet Volt, la Nissan Leaf et la Tesla Model S.

Pour cet essai, l’APA a voulu explorer les différentes solutions électrifiées proposées aux acheteurs québécois en testant 4 véhicules à zéro ou faible émission de gaz à effet de serre. Classé parmi les plus grands producteurs d’hydroélectricité du monde, le Québec est en position de force pour la transition qui s’amorce vers les véhicules électriques. Depuis quelques années, certains constructeurs proposent effectivement des solutions de rechange aux voitures à essence, mais leurs ventes restent faibles. À l’échelle du Canada, le Québec est cependant la province où il se vend le plus de véhicules électriques et hybrides, soit 6 366 en 2015; tous modèles confondus, on arrive à 25 632 unités vendues au pays.

Entièrement électriques, la Nissan Leaf et la Tesla Model S proposent des performances et des prestations très différentes. La Chevrolet Volt, alimentée soit avec de l’essence soit à l’électricité, s’avère un compromis intéressant, qui permet de rouler sur de longues distances comme une auto traditionnelle, ou en mode entièrement électrique pour les déplacements quotidiens. La Toyota Prius que nous avons essayée ne peut pas être branchée pour être rechargée. Par contre, elle jouit d’un groupe motopropulseur essence-électricité qui réduit efficacement sa consommation de carburant.

Des subventions du gouvernement provincial sont offertes par l’entremise du programme Roulez électrique. Des crédits allant de 500 $ pour les voitures hybrides (Toyota Prius) à 8 000 $ pour les voitures entièrement électriques (Nissan Leaf, Tesla Model S) et certaines voitures rechargeables (Chevrolet Volt) sont applicables tant à l’achat qu’à la location. Une aide financière (un remboursement) de 600 $ est aussi accordée pour l’achat et l’installation d’une borne de recharge à domicile. Par ailleurs, les conducteurs d’autos électriques profitent d’un autre avantage en ne payant pas les taxes sur le carburant. En effet, lorsqu'on recharge son auto, ces taxes ne sont pas incluses dans le prix de l'électricité. Cela équivaut à une économie d’environ 700 $, voire plus, par année par rapport à une compacte à essence qui roule 18 000 km par année.

Il faut aussi mentionner que l’électricité, qui est bon marché au Québec, coûte beaucoup moins cher que l’essence ou le diesel. Selon Hydro-Québec, en roulant 18 000 km par année, un véhicule électrique permet d’économiser 1 300 $ par rapport à un véhicule à essence qui consomme 7 L/100 km.

En revanche, tenez compte de la plus faible autonomie en hiver. Lorsque la température devient négative (entre 0 et -10°), une baisse d’autonomie de 20 à 30 %, en moyenne, se fait sentir. Et par très grand froid (-30° et moins), la baisse peut atteindre 40 %. Pour remédier à ce problème, une des solutions consiste à chauffer l’habitacle de l’auto pendant que celle-ci est encore en charge.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Automobile