Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(7) Articles

(83) Produits

(0) Fiches

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Vous recevrez maintenant nos infolettres par courriel. Sachez que vous pouvez vous désabonner en tout temps en suivant le lien "Me désabonner" dans le bas d'une infolettre.

Auto usagée: gare aux faux particuliers!

Par Julien Amado Mise en ligne : 27 septembre 2019 Shutterstock.com

faux-particulier Shutterstock.com

Vous avez repéré dans une petite annonce une auto usagée qui ferait bien votre bonheur. Voici nos conseils pour savoir comment démasquer les faux particuliers, c'est-à-dire les vendeurs d'auto qui se font passer pour de simples citoyens.

Le faux particulier est un commerçant peu scrupuleux qui se fait passer pour un particulier afin de se soustraire, entre autres choses, à la Loi sur la protection du consommateur (LPC). Le risque, si vous faites affaire avec lui, c’est de vous retrouver avec un citron..

Voici quelques indices qui devraient vous mettre la puce à l’oreille.

• Le prix de vente affiché est souvent inférieur à celui du marché pour le même modèle en bonne condition, avec le kilométrage et les équipements annoncés.

• Le vendeur revend plusieurs véhicules en même temps. Certains sites d’annonces en ligne possèdent une fonction «voir les autres annonces de ce vendeur». Cliquez sur le lien et regardez les autres articles proposés. S’il vend quatre ou cinq véhicules, passez votre chemin.

• Le faux particulier fera tout pour vous dissuader d’inspecter le véhicule.

• Le faux particulier restera flou quant à la date à laquelle il a acheté le véhicule: «Ça fait quelques mois», «Je l’ai depuis plus ou moins un an»… Un faux particulier évitera de se présenter comme le propriétaire d’origine, car il n’est pas en mesure de vous montrer le contrat d’achat.

• Le véhicule d’occasion qui vous intéresse n’est pas assuré pour circuler. «Je ne m’en sers plus, alors je n’ai pas renouvelé l’assurance.» Cela signifie généralement que le faux particulier n’a jamais assuré le véhicule à son nom.

• L’immatriculation du véhicule d’occasion commence par X- (la lettre X suivie d’un trait d’union: il s’agit de la plaque d’un commerçant d’autos), il n’y a pas de plaque d’immatriculation ou, encore, le renouvellement n’a pas été fait.

• On vous propose de déclarer un prix inférieur à celui que vous avez payé, pour économiser sur la taxe de vente. Dans le cas d’une réclamation éventuelle de votre part, il sera difficile de revenir en arrière pour établir le prix réel payé lors de la vente.

Interrogez le vendeur

Quand vous prenez contact avec le vendeur, il y a plusieurs questions importantes à poser. La première ne doit pas être trop précise. Commencez par dire: «J’appelle à propos de la voiture». Si le vendeur vous répond «laquelle?», c’est signe qu’il en vend plusieurs en même temps. Il y a donc un risque réel qu’il s’agisse d’un faux particulier. Demandez ensuite au vendeur comment il utilise son auto (toute l’année, été ou hiver seulement, en ville, sur autoroute, etc.), si c’est bien lui le propriétaire, la date de l’achat, la raison de la vente et si la voiture a été accidentée. Notez les réponses, puis reposez les mêmes questions une fois que vous serez devant le véhicule. Si les réponses ont changé, méfiez-vous!

Globalement, le fait que quelqu’un vende l’auto d’une autre personne devrait vous mettre la puce à l’oreille. Demandez-lui des explications et, s’il reste vague, soyez sur vos gardes. Si le vendeur vous indique que l’auto a été accidentée, puis réparée, ce n’est pas nécessairement négatif. Un capot ou un pare-chocs remplacé n’a aucune incidence sur la conduite ou la sécurité. Mais une inspection s’impose alors pour s’assurer que la structure de la voiture est intacte.

L’administratif

Lorsqu’on inspecte une voiture d’occasion, on cherche tellement les détails qu’on peut parfois oublier l’essentiel. Commencez par comparer le certificat d’immatriculation avec le numéro de la plaque. Regardez aussi la marque, le modèle et l’année de l’auto: ils doivent correspondre aux dires du vendeur. Vous pouvez aussi demander au vendeur une pièce d’identité pour vérifier que le nom inscrit sur le certificat d’immatriculation est bien le sien.

Il est également possible de demander à la SAAQ le dossier du véhicule pour connaître le nombre de propriétaires précédents et l’historique complet (reconstruction, accidents, etc.). Consultez aussi le Registre des droits personnels réels et mobiliers (RDPRM) pour vous assurer que le véhicule ne sert pas à garantir une dette. En achetant l’auto, le créancier pourrait saisir le véhicule ou vous réclamer le paiement de la dette.

Pour une vérification administrative complète, consultez notre dossier sur l’examen d’un véhicule usagé point par point.

L’entretien

La première chose à faire? Regarder l’odomètre et vérifier que le kilométrage est identique à celui que vous avez lu dans l’annonce. Demandez ensuite à voir les factures ou le carnet d’entretien. L’idéal, c’est de se renseigner auprès du constructeur pour connaître le programme d’entretien du véhicule et de le comparer aux preuves apportées par le vendeur. Un tas de factures ne vous donne aucune garantie que le véhicule a été entretenu adéquatement.

Il faut vérifier soigneusement les factures, même si cela prend du temps, pour vous assurer que l’entretien a été correctement réalisé. Le kilométrage du véhicule doit aussi correspondre aux factures fournies. Enfin, à moins d’acheter une voiture sportive ou décapotable qui ne servira qu’en été, la preuve de l’application d’un antirouille est indispensable.

La fiche ci-dessous vous permet de faire la première évaluation d’une voiture d’occasion. Grâce à ces quelques questions simples, vous devriez être en mesure d’écarter les vendeurs malhonnêtes sans même ouvrir le capot.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Automobile

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.