Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Capucine Cloutier
comment-choisir-velo-electrique

Vous aimez faire du vélo, mais gravir les côtes ou pédaler longtemps vous épuise? Un modèle à assistance électrique pourrait vous donner l’élan qu’il vous manque. Voyez les critères de choix à privilégier pour trouver la meilleure monture!

Le comportement routier
La puissance et le couple du moteur
Les niveaux d’assistance
La performance de la batterie
Le poids
La maniabilité, le confort et la conception
Le freinage
La facilité d’utilisation des commandes et l’écran de contrôle
La qualité de la construction et des matériaux
Les accessoires
Les garanties

En juin 2020, le sondage de CAA-Québec sur les intentions de vacances des Québécois révélait que la popularité des randonnées à vélo était en hausse chez les résidents de la Belle Province. En raison de la pandémie qui s’étire, la saison estivale 2021 risque fort de se passer elle aussi sur deux roues pour bon nombre de gens. Si toutefois affronter les côtes ou le vent de face vous enlève le goût de monter en selle, un vélo à assistance électrique (VAE) pourrait vous motiver à le faire.

En partenariat avec CAA-Québec, nous avons testé sur le terrain, et avec la collaboration d’un groupe d’experts, 10 VAE vendus de 2 135 à 5 100 $ dans des boutiques spécialisées. Notre sélection comprenait une marque canadienne, Norco, et cinq marques québécoises, soit DCO, Devinci, iGO, Opus et Velec.

Les VAE se divisent en deux catégories : ceux qui sont dotés d’un moteur au pédalier (ou moteur central) et ceux qui sont équipés d’un moteur-roue (situé sur le moyeu de la roue arrière). Ciblez bien vos besoins avant de faire votre choix, car dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’une dépense de quelques milliers de dollars. Voici ce qui distingue les deux types.

Le vélo à moteur pédalier ressemble à un vélo classique qui vous donnerait un petit coup de pouce pour vous aider à avancer. Il offre une assistance « progressive », proportionnelle à la force de votre coup de pédale. Ce vélo convient aux gens qui aiment pédaler, mais qui veulent s’aider un peu (par exemple pour arriver au travail sans être couverts de sueur).

Le vélo à moteur-roue, pour sa part, est doté d’une assistance plus importante. Il convient aux personnes qui aiment se balader sans forcer, par exemple, ou qui ont les genoux sensibles. Son assistance « par palier » vous permet d’atteindre une vitesse fixe selon le niveau d’assistance choisi. Ce type de vélo possède aussi un bouton accélérateur qui vous permet d’atteindre une vitesse fixe maximale sans même avoir à actionner les pédales. Par contre, une telle monture pourrait vous donner la désagréable impression de pédaler dans le vide et de mal contrôler votre vitesse; c’est en partie ce qui explique que les VAE de cette catégorie ont obtenu de moins bonnes notes en général à notre test.

Il est à souligner que les grandes surfaces vendent aussi des VAE, mais qu’en raison de la pandémie de COVID-19, il nous a été impossible de nous en procurer à temps. 

Si vous êtes un nouvel adepte du VAE, vous vous questionnez sûrement sur les assurances et sur les règles d’utilisation concernant ces appareils; lisez nos explications à ce sujet. Enfin, n’oubliez pas de vous munir d’un casque adéquat; voyez nos conseils d’achat à cet égard.

Le comportement routier

Dans l’ensemble, tous les vélos testés ont bien fait leur travail. Les plus performants, comme le Norco et le Specialized – deux modèles à moteur pédalier –, ont été appréciés par notre groupe d’experts grâce à la fluidité de leur coup de pédale, à leur assistance bien adaptée et à leur démarrage rapide autant sur une route plane que dans une pente. Le Gazelle, quant à lui, se démarque par la performance de son moteur, laquelle se révèle fort utile pour gravir les côtes sans forcer.

Certains vélos ont cependant moins bien réussi. Par exemple, nos testeurs ont eu du mal à monter les côtes aux commandes de l’Opus malgré l’aide de l’assistance, tandis que le poids du DCO rendait laborieux les montées ou le pédalage sans assistance. De manière générale, du fait de la mécanique du vélo à moteur-roue, il est plus difficile de contrôler votre vitesse au guidon d'un tel appareil.

Quoi qu’il en soit, le plaisir de conduire ce type de vélos, de même que leur comportement sur la route, dépend de plusieurs facteurs : la puissance et le couple du moteur, les niveaux d’assistance, la performance de la batterie, le poids du vélo, la qualité du freinage, etc.

La puissance et le couple du moteur

La puissance et le couple sont les deux éléments qui contribueront à vous donner le coup de pouce nécessaire pour atteindre la vitesse désirée avec un vélo à assistance électrique, démarrer facilement et grimper des côtes sans difficulté.

La puissance s’exprime en watts (W); celle des VAE testés varie de 250 à 500 W (la limite permise au Québec). Le couple, quant à lui, se traduit en newtons-mètres (Nm) et représente la capacité du vélo à fournir rapidement de la puissance. Les VAE évalués ont un couple compris entre 40 et 85 Nm.

En pratique, si vous sillonnez souvent des routes vallonnées, c’est plus le couple du VAE que sa puissance qui facilitera vos montées. Lors de nos tests, les trois vélos ayant un couple inférieur à 50 Nm (Velec Citi+, DCO et Opus) ont fait mauvaise figure dans les côtes, car ils donnaient des signes de fatigue au fur et à mesure de l’ascension. À l’inverse, deux des meilleurs vélos de notre test, le Norco et le Specialized, avec leur couple respectif de 60 Nm et de 85 Nm, ont très bien réussi dans toutes les conditions, même avec une puissance modeste de 250 W.

Les niveaux d’assistance

Les vélos à moteur pédalier évalués présentent de trois à cinq niveaux d’assistance, ce qui suffit à la tâche avec ce type de VAE. En revanche, dans le cas des vélos à moteur-roue, plus le nombre de niveaux est élevé, plus vous pourrez ajuster votre vitesse pour pédaler à votre rythme. Trois des quatre vélos que nous avons évalués dans cette catégorie ont cinq niveaux d’assistance, tandis que l’iGO Discovery Atwater en possède neuf. Ce dernier est d’ailleurs l’un de nos « bons choix », vendu à 2 700 $.

La performance de la batterie

Tous les vélos de notre test sont dotés d’une batterie qui est soit intégrée au cadre, soit installée sur le tube diagonal ou sur celui de la selle. Sur d’autres VAE, elle pourrait se trouver sur le support arrière. Nos experts n’ont pas noté de différence de performance liée à la position de la batterie, laquelle est amovible et verrouillable sur tous les vélos.

La capacité de la batterie s’exprime en wattheures (Wh); elle varie entre 252 et 672 Wh sur les vélos testés (lorsque cette mesure n’était pas indiquée par le fabricant, nous l’avons obtenue en multipliant les données associées aux volts [V] et aux ampères-heures [Ah]). En théorie, plus cette valeur est élevée, plus vous irez loin avant l’épuisement complet de la batterie. Soulignons qu’un vélo à moteur pédalier aura généralement une meilleure autonomie, car pour faire avancer le vélo, vous fournissez un certain effort, et donc de l’énergie (en plus de celle livrée par la batterie), ce qui n’est pas le cas avec un vélo à moteur-roue.

Cependant, l’autonomie est aussi influencée par la conception de l’appareil, la puissance du moteur et la mécanique du vélo. Par exemple, les modèles Norco et Specialized sont tous deux équipés d’une batterie de 504 Wh, mais lors de nos tests, le premier a parcouru 74 km avec une même charge, contre 58 km pour le second. Le Velec Citi+, quant à lui, ne fait que 35 km, car sa batterie a une capacité de seulement 252 Wh. Vous pouvez toutefois acheter une batterie supplémentaire, qui s’installe sous le support arrière du vélo, pour environ 200 $.

Attention : les fabricants affichent souvent l’autonomie de leurs VAE, mais comme elle n’est pas toujours calculée de la même façon, il est difficile de se fier à cette donnée pour comparer les modèles.

Autre facteur à considérer : le temps de recharge de la batterie. Celle du Norco – le meilleur vélo du test, tous types confondus – ne prend que 3 heures 30 minutes à se recharger, alors qu’il faut compter près de 7 heures pour celle du DCO. Pourtant, les deux batteries ont une capacité égale de 504 Wh.

Le poids

Les vélos électriques sont des appareils assez lourds. Les modèles de nos tests pèsent de 19 à 28 kg, incluant la batterie. En moyenne, il s’agit d’un poids comparable à celui d’un vélo classique en libre-service, par exemple un BIXI.

Vous remarquerez particulièrement le poids de votre monture si, une fois la pile épuisée, vous devez pédaler sans assistance. Lors de nos tests, par exemple, le DCO et le Gazelle ont donné beaucoup de fil à retordre à nos experts quand ils ont dû rouler sans assistance, notamment à cause du poids de ces deux modèles. Comme tous les VAE testés ont une batterie amovible, l’enlever allégera un peu votre fardeau si vous devez monter votre vélo chez vous.

La maniabilité, le confort et la conception

Nous avons évalué la maniabilité des VAE en parcourant un circuit pourvu de différents obstacles (angles plus ou moins aigus et slaloms). À ce chapitre, les vélos à moteur pédalier s’en sont très bien tirés en général, tandis que les vélos à moteur-roue se sont révélés moins maniables, entre autres en raison de la position de conduite plus droite des modèles testés, ce qui limite la flexibilité des gestes du conducteur.

Mais ce n’est pas tout : votre vélo doit être adapté à votre morphologie et à votre taille. La majorité des VAE offerts sur le marché viennent en différentes grandeurs de cadres. De plus, tous les vélos testés permettent des ajustements de base, par exemple celui de la hauteur de la selle, du guidon et de l’angle de ce dernier.

La position du conducteur varie aussi d’un modèle à l’autre. Certains, comme le Devinci ou l’Opus, offrent une position plus « assise » (dos droit et poignées hautes), alors que d’autres, comme le Giant, offrent une position plus sportive (dos courbé et guidon large).

Plusieurs vélos sont offerts en deux configurations : avec un tube diagonal bas (low-step en anglais), qui facilite l’enjambement, ou avec un tube horizontal ou légèrement incliné. Prêtez attention à cet élément afin de vous assurer que le tube n’est pas trop haut pour vous.

Prenez soin de bien essayer le vélo en magasin et de vous informer sur les politiques de retour; il serait en effet dommage de dépenser plusieurs milliers de dollars pour un produit sur lequel vous n’êtes pas à l’aise. Si le vélo est disponible dans une compagnie de location, il pourrait être intéressant pour vous de le louer une journée afin que vous puissiez le tester.

Par ailleurs, à vitesse élevée, les chocs ressentis en roulant sur des trous ou sur des bosses sont plus importants qu’à basse vitesse. Les vélos qui sont dotés d’une suspension arrière, et surtout avant, pourraient rendre votre balade plus agréable. Parmi nos « meilleurs choix », les modèles Specialized, Gazelle et Giant possèdent une suspension avant, et seul le Velec R48 en a également une à l’arrière.

Le freinage

Tous les vélos testés sont munis de freins à disque hydrauliques, semblables à ceux qui équipent les vélos de montagne. De tels freins nécessitent moins d’ajustements, s’usent moins vite et sont plus efficaces que des freins à disque mécaniques. Cependant, ils requièrent un entretien un peu plus complexe et fréquent.

Lors de nos tests, les vélos qui ont moins bien réussi avaient une distance de freinage plus grande que les autres. À 25 km/h, les Velec R48 et DCO Libert-e ont mis plus de 7 mètres à s’immobiliser complètement de manière sécuritaire, comparativement à moins de 5 mètres pour le modèle Opus.

La facilité d’utilisation des commandes et l’écran de contrôle

Les leviers de vitesses de tous les vélos testés sont bien placés sur le guidon et se trouvent à portée de main de l’utilisateur. Seul le Giant a reçu une moins bonne note que les autres à cet égard, car ses commandes sont légèrement moins accessibles que sur les autres VAE.

Tous les vélos testés viennent avec un écran sur le guidon qui affiche une variété d’informations, comme votre vitesse, la distance parcourue, la vitesse moyenne, le niveau d’assistance utilisé ou encore la charge de la batterie.

Parmi nos « meilleurs choix », seuls les vélos Devinci, Giant et Norco affichent la distance restante avant que la batterie soit épuisée selon le niveau d’assistance utilisé, une information fort utile si la charge tire à sa fin. Nos experts ont toutefois jugé l’écran du Norco très petit, ce qui rend la lecture difficile.

L'écran de contrôle du vélo peut dans certains cas être retiré facilement, ce qui se révèle pratique pour l'emporter avec vous pendant que vous faites des courses afin d'éviter un vol potentiel. Seuls les Devinci et Opus possèdent cette caractéristique parmi les VAE qui ont été évalués.

ecrans-velos - L’écran du Devinci (à gauche) est bien lisible, contrairement à celui du Norco (à droite), qui a été jugé très petit par nos experts.

La qualité de la construction et des matériaux

Tous les modèles de notre test sont de bonne qualité, que ce soit en ce qui concerne leur cadre, leurs composantes mécaniques ou leurs accessoires. Seul le DCO a une finition plutôt ordinaire, alors que l’emplacement de la béquille de l’iGO est trop rapproché du disque arrière; vous pourriez abîmer ce dernier avec votre pied au fil du temps.

Par ailleurs, dans le cas des VAE à moteur-roue, réparer une crevaison arrière risque d’être un peu plus compliqué pour un néophyte, car la manœuvre demande plusieurs manipulations.

Les accessoires

Plusieurs accessoires équipent les VAE, comme une béquille, un porte-bagages, des garde-boue, des feux, un klaxon, etc. Tous les vélos à moteur-roue testés ainsi que le Specialized, le Gazelle et le Giant sont dotés d’un porte-bagages. Si le vélo de votre choix ne comprend pas tous les accessoires que vous recherchez, vous pouvez toujours vous les procurer séparément. 

Les garanties

La majorité des vélos testés viennent avec une garantie de deux ans sur la batterie et le moteur. Cependant, les garanties touchant le vélo lui-même varient beaucoup d’un fabricant à l’autre : le Devinci et le Giant sont garantis à vie; le Norco l’est cinq ans; le cadre seulement des modèles Gazelle, Opus et Specialized est garantie à vie; et les autres vélos ont une garantie d’un ou deux ans, selon le fabricant. À l’achat, renseignez-vous sur les modalités des garanties offertes. De façon générale, les garanties s’appliquent pour le premier propriétaire, et seulement pour les défauts de fabrication ou de main-d'œuvre. Attention : si vous achetez un VAE d’occasion, certaines garanties ne seront peut-être plus applicables.

>> Pour trouver le meilleur vélo à assistance électrique utilisez notre comparateur de produits.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par DENIS CHABOT
    30 Juillet 2020

    Vous ne parlez pas d'autonomie, du poids du vélo, du temps de recharge de la batterie.Est-ce que la batterie se recharge pendant qu'on pédale?
    Est-ce qu'il y a des garanties?
    Un peu superficiel cet article!

     8
  • journalist
    Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous
    07 Août 2020

    En réponse à MM. Chabot et Carrier,
    Nous vous remercions d'avoir partagé vos commentaires. Soyez assurés qu'ils seront pris en considération pour notre prochaine mise à jour.

     2
  • Par GUILLAUME P.
    18 Août 2020

    Compte tenu que beaucoup de gens utilisent un support à vélo pour le transporter en auto ou doivent le soulever pour le ranger, il serait intéressant de connaître le poids des vélos. Peut-être sont-ils trop lourds pour la plupart des supports?

     2
  • Par YVAN BELZILE
    07 Août 2020

    Voici un lien intéressant concernant les moteurs pour ceux qui veulent aller plus loin dans leur recherche...
    https://www.cyclable.com/quels-sont-les-moteurs-de-velo-a-assistance-electrique-existants/

     1
    Par NICOLE THéRIAULT
    03 Février 2021

    Merci beaucoup M. Belzile, je lis sur le sujet depuis 2 a 3 mois et le site que vous suggérez est complet et très intéressant. Bravo

  • Par MARTIN CARRIER
    30 Juillet 2020

    Comparaison des vélos électriques très décevant et incomplet ,beaucoup trop de nd et manque des marques très populaire.infos sur un vélo disponible et même infos indisponible sur l'autre vélo . Pas professionnel du tout.