Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Entretenir son véhicule écologiquement, c’est possible !

Par Alain McKenna
entretien-auto-ecolo-2

Vous recyclez déjà à la maison, alors pourquoi ne pas prendre soin également de votre véhicule dans le respect de l’environnement, que ce soit au garage ou chez vous? Il suffit de poser quelques petits gestes simples et de faire affaire avec un atelier de mécanique automobile certifié Clé Verte.

Entretenir votre véhicule de façon écologique, c’est possible, mais pas aussi simple que vous pourriez le croire. Certes, des normes environnementales destinées aux ateliers de mécanique automobile ont été établies – comme le règlement qui oblige ces établissements à récupérer les huiles, filtres et contenants usagés –, mais elles ne sont pas suivies avec la même diligence par tous les garagistes.

Il y a bien quelques recycleurs qui récupèrent la ferraille usagée des garages. De son côté, l’entreprise Tandem Recyclage rachète les pare-chocs en plastique endommagés, qui sont normalement jetés à la poubelle. Toutefois, le plastique prend généralement le chemin des ordures, car les frais de recyclage sont trop élevés.

Pour vous aider à cibler les centres de services automobiles qui posent un maximum de gestes écologiques, référez-vous au programme de certification Clé Verte, créé conjointement par l'organisme Nature-Action Québec et Recyc-Québec en 2008. Et entre vos entretiens au garage, il ne tient qu’à vous de réduire l'empreinte environnementale de votre véhicule en adoptant quelques mesures de base.

Un garagiste écoresponsable?

Près de 800 centres de services au Québec – dont ceux associés à l'enseigne CAA-Québec – ainsi que les carrossiers ProColor font partie du programme de certification environnementale volontaire Clé Verte. Il s’agit d’une norme garantissant notamment que tous ses adhérents suivent la loi et récupèrent puis envoient les huiles, lubrifiants, filtres et contenants à la Société de gestion des huiles usagées (SOGHU), qui les transforme par exemple en tuyaux de plastique, en structures métalliques ou en combustible pour de la machinerie industrielle.

«La certification Clé Verte va toutefois plus loin que la loi dans la gestion des déchets, explique Francis Desaulniers, responsable du programme pour Nature-Action Québec. Elle inclut aussi des directives de santé et de sécurité au travail.» Ainsi, Clé Verte exige des mesures particulières pour la disposition des aires de services, l'entreposage des résidus et l'entretien des équipements, afin de minimiser le contact direct avec des matières dangereuses et de s'assurer que l'équipement ne se dégradera pas trop rapidement.

Les six grands critères de la certification constituent un guide des bonnes pratiques pour les garagistes qui veulent en faire plus pour l’environnement, entre autres.

Pour trouver un atelier spécialisé certifié, il suffit de visiter le site web de Clé Verte.

Pour un lavage écolo de votre véhicule

Vous pouvez poser plusieurs gestes pour réduire votre consommation d’eau et de produits chimiques. Par exemple :

• Troquez le boyau d'arrosage contre un seau d'eau savonneuse, puis un autre d'eau claire pour le rinçage.

• Lavez la carrosserie en commençant par le haut, par sections. Attention de bien rincer votre linge à l'eau claire entre chaque section pour en enlever les saletés, puis de le plonger dans l'eau savonneuse avant d'attaquer la section suivante.

• Nettoyez les vitres avec un mélange d'eau, de vinaigre blanc et d'alcool à friction.

• Pour l'habitacle, choisissez des produits sans agents nocifs. La marque canadienne Go Clean, par exemple, propose une gamme complète de nettoyants biodégradables, sans silicone et non toxiques.

• Pour éliminer les odeurs, glissez une feuille d'assouplisseur biodégradable sous un siège.

Des pneus plus verts

On trouve sur le marché des pneus à faible résistance au roulement, comme les pneus quatre-saisons Energy Saver A/S de Michelin. Selon Michelin, ces pneus permettent de consommer jusqu’à 8 % moins de carburant que des pneus standards, et peuvent rouler 25 000 km de plus que des modèles concurrents.

Selon Jesse Caron, expert automobile chez CAA-Québec, ces prétentions sont à prendre avec un grain de sel. En fait, la réduction de consommation liée à l’utilisation des pneus à faible résistance serait d’environ 1 %, voire moins. « Le style de conduite, par exemple les accélérations rapides, peut avoir un impact plus important sur la consommation du véhicule », souligne-t-il.

D’autres fabricants, comme Techno Pneu de Rimouski, proposent des modèles remoulés à partir de pneus usagés. Selon nos tests effectués en collaboration avec Recyc-Québec, les performances de ces pneus se situent entre celles de pneus chinois bas de gamme et de pneus haut de gamme. Nos testeurs ont toutefois souligné que ces pneus sont plutôt bruyants.

>> Pour en savoir plus sur les pneus remoulés

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.