Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Que valent les pneus d’hiver remoulés?

Par Frédéric Perron
pneus-hiver

Les pneus remoulés fabriqués par Techno Pneu à Rimouski sont très abordables, mais sont-ils performants? Nous les avons mis à l’essai.

Fabriqués à partir de pneus usagés, les pneus remoulés de l’entreprise Techno Pneu sont des produits locaux et écologiques. Ils coûtent beaucoup moins cher que les pneus haut de gamme, et souvent moins cher que les pneus chinois.

En collaboration avec Recyc-Québec, nous avons effectué des essais sur un circuit fermé avec une Toyota Corolla LE afin de comparer les performances des pneus remoulés Techno Ultra Tra TS960 (80 $ chacun) à celles des pneus haut de gamme Michelin X-ICE Xi3 (176 $ chacun) et des pneus chinois Toledo Blue Snow (85 $ chacun).

Ces tests, menés en novembre 2019 et janvier 2020, comportaient les volets suivants: freinage sur surface sèche et mouillée, manœuvrabilité (changements de voies et slalom), hydroplanage, bruit, accélération sur neige et freinage sur glace.

Nous avons pris des mesures objectives (par exemple, la distance de freinage sur surfaces sèche et mouillée) en plus de collecter les commentaires des conducteurs.

Freinage sur surface sèche et mouillée

Les essais de freinage sur surface sèche et mouillée permettent de mesurer la distance de freinage nécessaire pour passer d’une vitesse de 100 km/h à un arrêt complet du véhicule.

Sur dix essais de freinage sur une surface sèche, les pneus Toledo ont permis l’arrêt sur 39 m, contre 46 m pour les pneus Techno et 52 m pour les pneus Michelin. Sur une surface mouillée, l’arrêt a nécessité 40 m avec les pneus Toledo, 49 m avec les pneus Techno et 59 m avec les pneus Michelin.

Manœuvrabilité (changements de voies et slalom)

Lors des essais de manœuvrabilité, qui consistaient à faire des changements de voies rapides (pour simuler l’évitement d’un obstacle) et à faire du slalom entre des cônes, les trois modèles de pneus ont performé de façon similaire.

Hydroplanage

Pour évaluer ce critère, les pilotes devaient rouler dans une partie très mouillée du circuit, en augmentant la vitesse par incrément de 10 km/h à chaque passage, jusqu’à ce que survienne l’hydroplanage. Alors qu’il a été enregistré à 80 km/h avec les pneus Toledo et à 85 km/h avec les Michelin, ce n’est qu’à 95 km/h que les pneus Techno ont cédé à l’hydroplanage.

Selon nos experts, les rainures plus larges des pneus Techno, qui permettent de mieux évacuer l’eau, jouent probablement un rôle important dans ces résultats.

>> À lire aussi: notre test de 26 ensembles de pneus d’hiver

Bruit

À première vue, le niveau sonore moyen enregistré à 50 km/h peut sembler quasi identique pour les trois pneus testés: 58 décibels (dBA) pour les Michelin, 59 pour les Toledo et 61 pour les Techno. Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une échelle logarithmique et qu’il peut donc s’agir d’une différence importante pour l’oreille humaine. D’ailleurs, tous les conducteurs ont noté une différence notable au sujet du bruit produit par les pneus Techno par rapport aux autres pneus.

Accélération sur neige

Pour évaluer l’accélération sur neige, nous avons calculé les distances parcourues et les temps d’accélération entre 8 km/h et 32 km/h. Ici, les trois modèles de pneus ont obtenu des résultats très semblables, soit une accélération en 5 secondes, sur environ 27 à 32 m.

Freinage sur glace

Lors de cet essai, le véhicule devait passer d’une vitesse de 16 km/h à l’arrêt complet sur une surface glacée, et ce, à dix reprises. Dans cette épreuve, les pneus Michelin ont dominé, avec une distance d’arrêt de 5 m, contre 8 m pour les pneus Toledo et Techno. Malgré cela, nos testeurs ont préféré le freinage avec les pneus Techno parce que la voiture restait en ligne droite, alors que les deux autres ensembles de pneus faisaient déraper la voiture.

Conclusion

L’évaluation subjective sur surface sèche, mouillée, glacée et enneigée a toujours été positive pour les pneus Techno. De façon générale, ces pneus s’en sortent bien, en particulier en situation d’hydroplanage, même s’ils sont jugés plus bruyants que la compétition. À la lumière des tests effectués, aucun problème lié à la sécurité n’a pu être identifié.

Nous n’avons pas évalué la durabilité de ces pneus, mais selon Techno Pneu, leur durée de vie devrait être similaire à celle des pneus d’origine d’un véhicule.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JEAN GUÉRETTE
    30 Octobre 2020

    Et où peut-on se procurer ces pneus ?

     2
  • Par CLAUDE GRENIER
    01 Novembre 2020

    Par le passé les pneus remoulés étaient interdit où déconseillé sur les éléments de la direction. Quand est il pour ceux-ci?

    journalist
    Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous
    02 Novembre 2020

    Bonjour Monsieur Grenier,
    Les pneus remoulés ne sont pas interdits, ni déconseillés, que ce soit pour les roues avant ou arrière d'un véhicule. Par ailleurs, nous n'avons relevé aucun problème de sécurité lors de nos essais.

  • Par YVON MORISSETTE
    30 Octobre 2020

    Excellent mais je me perds dans le texte des résultats .. Un tableau comparatif est si facile à lire et pour comparer rapidement les résultats !

  • Par MICHEL OUELLET
    31 Octobre 2020

    En conclusion vous voulez dire "évaluation objective"

  • Par PIERRE GAGNON
    03 Novembre 2020

    À combien d’hivers résiste-t-il ?

    journalist
    Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous
    12 Novembre 2020

    Bonjour Monsieur Gagnon,
    Tel qu'indiqué dans notre article, nous n’avons pas évalué la durabilité de ces pneus, mais selon Techno Pneu, leur durée de vie devrait être similaire à celle des pneus d’origine d’un véhicule, soit environ six ans. Évidemment, tout dépend du kilométrage que vous faites avec le véhicule.