Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Capucine Cloutier
comment-choisir-logiciels-impots-2

Voici les critères à considérer avant de choisir un logiciel d’impôt polyvalent qui ira « chercher » toutes vos déductions.

1. Choisir entre la version en ligne ou à télécharger
2. Opter pour la facilité d’utilisation et l’efficacité
3. Utiliser l’option « Préremplir ma déclaration »
4. Vérifier les outils de recherche et le soutien offerts à l’utilisateur
5. Faire une mise à jour avant l’envoi
6. Pensez à la sécurité de vos données

1. Choisir entre la version en ligne ou à télécharger

Chaque formule a ses avantages et inconvénients :

Logiciels d'impôts à télécharger

Les logiciels à télécharger s’installent rapidement sur PC (mais seul TaxTron propose un produit pour Mac). Ils sont identiques à ceux vendus sur CD dans les grandes surfaces. Une fois l’installation complétée, vérifiez si l’éditeur a publié une mise à jour de votre logiciel. Des correctifs sont souvent apportés lorsque la saison des impôts bat son plein.

Cette option est la meilleure du point de vue de la cybersécurité, explique Alexis Dorais-Joncas, directeur du centre de R&D d’ESET à Montréal, un éditeur de logiciels de sécurité. « Les risques sont très faibles pour les logiciels [que l’on télécharge sur son ordinateur]. Il faudrait qu’un attaquant réussisse à pirater l’éditeur et insère dans son logiciel du code malveillant chargé de voler les données et de les exfiltrer. Ce type d’attaque demande des moyens techniques avancés et il est somme toute assez rare. »

Les versions téléchargeables ont de nombreux autres avantages : l’affichage des données, le chargement des pages et la navigation sont plus fluides et rapides qu’avec les versions en ligne. Vous pouvez aussi travailler sur votre déclaration sans devoir vous connecter à Internet, ce qui est pratique pour les utilisateurs qui n’ont pas de connexion stable.

Si vous produisez des déclarations pour trois personnes ou plus, les logiciels à télécharger ont un avantage économique certain. Par exemple, la version téléchargeable d’ImpôtExpert, qui donne droit à quatre déclarations, coûte 22,99 $ alors que vous devrez payer 19,95 $ pour chaque déclaration avec la version en ligne.

>> Consultez notre liste des logiciels d’impôt à télécharger

Logiciels d'impôts en ligne

Vous accédez aux logiciels en ligne par l’entremise de votre navigateur web préféré, peu importe que vous utilisiez un PC ou un Mac. Il vous suffit de créer un compte assorti d’un mot de passe et vous pouvez commencer sur-le-champ, y compris à partir d’un appareil mobile (tablette ou téléphone intelligent). Votre déclaration est sauvegardée sur les serveurs de l’éditeur et vous pouvez y accéder quand vous en avez besoin, pourvu que vous ayez une connexion à Internet.

Selon Alexis Dorais-Joncas, le niveau de risque serait plus élevé avec ce type de service qu’avec les logiciels à télécharger. « On transmet nos données personnelles à l’éditeur du logiciel, qui va généralement les conserver dans ses serveurs, explique-t-il. Si l’entreprise se fait pirater ou si un de ses employés décide de la frauder, les données personnelles de tous les utilisateurs pourraient être dérobées d’un coup. »

Plusieurs éditeurs assurent mettre en place de nombreuses mesures de sécurité pour protéger vos données en ligne : authentification à deux facteurs, chiffrement des données, accès restreint des employés aux serveurs, etc. Ils affirment également ne pas revendre vos données à des tiers. 

Un avantage des logiciels en ligne : vous payez à la toute fin du processus, au moment de transmettre votre déclaration aux deux paliers de gouvernement. Vous pouvez donc mettre le produit à l’essai avant de l’adopter.

Généralement, si vous ne voulez produire qu’une seule déclaration, vous paierez moins cher avec une version en ligne que téléchargeable. Par exemple, TurboImpôt vend sa version en ligne 19,99 $ contre 34,99 $ pour sa version à télécharger (qui vous permet de faire jusqu’à huit déclarations).

Par ailleurs, à l’exception de Wealthsimple Impôt, qui affiche votre déclaration complète sur une seule page, les logiciels en ligne répondent moins rapidement aux commandes que les versions à télécharger. Selon la vitesse de connexion à Internet dont vous disposez, l’affichage des pages peut demander un léger temps d’attente, ce qui n’est pas le cas avec les versions téléchargeables.

>> Consultez notre liste de logiciels d’impôts en ligne

2. Opter pour la facilité d’utilisation et l’efficacité

Tous les produits que nous recommandons, qu’ils soient en ligne ou téléchargeables, offrent une expérience agréable à l’utilisateur. Dans l’ensemble, leur navigation est fluide, même s’il y a parfois un court délai pour passer d’une étape à une autre.

Les meilleurs logiciels limitent les risques d’erreurs grâce à leur mode « entrevue » qui vous guide pas à pas tout au long du processus en vous posant de multiples questions (« Avez-vous des personnes à charge? », « des frais médicaux? », etc.). En y répondant, vous permettez au logiciel de faire le « montage » de votre déclaration en ajoutant progressivement les formulaires nécessaires. Pour les besoins de notre test, nous nous sommes mis dans la peau d’un utilisateur peu familier avec la fiscalité. Si vous êtes un utilisateur plus aguerri, vous pourrez passer à travers les étapes sans devoir répondre aux questions d’entrevue.

Vous cherchez un logiciel efficace, conçu pour vous faire épargner du temps? Les produits testés qui ont obtenu la mention « meilleur » et « bon » choix évitent les questions redondantes et proposent des outils d’optimisation pour que vous obteniez les remboursements maximaux. Les produits recommandés vont même remplir automatiquement les champs de votre déclaration provinciale à partir des renseignements saisis dans votre déclaration fédérale.

3. Utiliser l’option «Préremplir ma déclaration»

Vous trouvez fastidieux de saisir toutes les données fiscales qui figurent sur vos relevés 1 ou 3, sur votre T4 ou encore les renseignements entourant les frais de scolarité, le RAP ou la PUGE? Voici comment épargner du temps et réduire les risques d’erreur.

Vous trouvez fastidieux de saisir toutes les données fiscales qui figurent sur vos relevés 1 ou 3, sur votre T4 ou encore les renseignements entourant les frais de scolarité, le RAP ou la PUGE? Voici comment épargner du temps et réduire les risques d’erreur.

Tous les logiciels évalués offrent le service « Préremplir ma déclaration » de l’Agence du revenu du Canada (ARC) par lequel vous pouvez télécharger vos données fiscales dans votre déclaration (à compter du 22 février 2021). Par contre, seuls ImpôtExpert, TurboImpôt et H&R Block permettent de télécharger vos données à partir du site web de Revenu Québec (à compter du 22 février 2021).

Démarche auprès de l’Agence du revenu du Canada

Vous devez d’abord vous inscrire au service « Mon dossier » auprès de l’ARC. Il faudra valider votre identité à l’aide des renseignements suivants : numéro d’assurance sociale, code postal, date de naissance et montant inscrit à ligne 126 de votre déclaration de revenus de l’année 2019.

L’ARC offre également la possibilité de vous connecter par l’entremise de « partenaires de connexion » comme les caisses Desjardins, par exemple.

Démarche auprès de Revenu Québec

À Revenu Québec, vous devez obtenir un code de téléchargement en accédant à « Mon dossier » ou encore en obtenant un code d’utilisateur du service d’authentification clicSÉQUR. Vous devez avoir produit une déclaration en 2019 et fournir les renseignements suivants : numéro d’assurance sociale, date de naissance et numéro d’avis de cotisation de 2019 ou de 2018.

Revenu Québec propose aussi la possibilité de vous connecter par l’entremise de différents « partenaires de connexion ».

4. Vérifier les outils de recherche et le soutien offerts à l’utilisateur

Vous craignez de commettre des erreurs et de ne pas obtenir le remboursement maximal auquel vous avez droit? Tous les produits testés offrent un outil de recherche par mots-clés pour vous aider à trouver les réponses à vos questions, par exemple sur les frais médicaux ou les déductions pour activités physiques ou culturelles des enfants. Les meilleurs produits possèdent des outils de recherche bien faits, qui vous conduiront rapidement à la bonne réponse.

Si votre situation comporte des particularités, vous pouvez vous tourner vers le soutien à l’utilisateur. Mais sachez que tous ne répondent pas adéquatement aux questions posées! Lors de notre test, certains éditeurs nous ont donné de mauvaises réponses entourant l’acquisition de biens pour notre profil travailleur autonome. Les plus importants éditeurs entretiennent une communauté d’utilisateurs à qui vous pouvez vous adresser sur leur site web.

Les services particuliers

TurboImpôt offre gratuitement le service IntelliVue. Ce service vous permet de communiquer avec un conseiller qui pourra voir à distance votre déclaration d’impôts.

H&R Block offre aussi un service de révision avec un conseiller, par téléphone ou en ligne, à partir de 29,99 $, selon la province et le type de déclaration.

5. Faire une mise à jour avant l’envoi

Ne vous précipitez pas pour transmettre ou imprimer votre déclaration de revenus : attendez la fin de mars ou le début d’avril. Comme c’est souvent le cas dans le domaine informatique, des bogues surgissent à l’usage et des correctifs sont apportés aux logiciels. Pour cette raison, si vous avez opté pour la version téléchargeable, effectuez une mise à jour de votre logiciel avant d’expédier votre déclaration. Dans le cas des versions en ligne, la mise à jour se fait automatiquement.

Vous êtes en couple? Faites vos deux déclarations de revenus en même temps. Les crédits et déductions pourront ainsi être appliqués à l’une ou à l’autre de manière à optimiser les soldes et remboursements.

>> Pour comparer les logiciels entre eux et choisir celui qui est le plus adapté à votre situation, utilisez notre comparateur.

6. Pensez à la sécurité de vos données

Les scandales de fuites de données se multipliant de plus en plus, la sécurité des données constitue aujourd’hui un enjeu majeur. Deux experts, Alexis Dorais-Joncas, directeur du centre de R&D d’ESET à Montréal, et Patrick Rousseau Mathieu, cofondateur du Hackfest et conseiller en sécurité informatique, se sont penchés sur la question. Ils ont vérifié la présence d’éléments de base en matière de sécurité, tels que la création de mots de passe complexes, l’authentification à double facteur, la protection des fichiers et les ressources disponibles en cas de problèmes.

Nous avons aussi contacté chacune des compagnies pour lui poser des questions sur ses pratiques et sur les mesures mises en place pour assurer la sécurité des données. Il est important de noter que l’évaluation repose seulement sur la présence de bonnes pratiques apparentes et que rien n’a été testé. Toutefois, les éditeurs de logiciels qui n’ont pas répondu à nos questions se sont automatiquement vus attribuer un mauvais score à ce critère.

Que faut-il regarder lorsqu’on se soucie de la sécurité des données?

« Une authentification à double facteur est à prioriser et préviendrait une grande majorité des problèmes de vol de compte et les graves conséquences qui s’ensuivent. Le problème est que cette option est désactivée par défaut dans tous les logiciels, et aucun éditeur ne la propose à l’usager de façon proactive », explique Alexis Dorais-Joncas.

L’authentification à double facteur est disponible pour tous les logiciels (sauf H&R Block en ligne). Le client doit aller lui-même l’activer dans son compte, une manipulation parfois complexe, mais qui en vaut la peine. L’authentification en deux étapes via un courriel est aussi un marqueur d’une meilleure sécurité, car elle force le client à démontrer qu’il est en plein contrôle de sa boîte courriel, en devant aller chercher un code unique envoyé à son adresse pour accéder à son compte.

Lors de la création d’un mot de passe, il est important d’en choisir un qui est assez complexe, limitant les chances de se faire pirater. Il doit inclure au minimum plusieurs types de caractères, tels que des majuscules, des minuscules, des chiffres, ou encore des caractères spéciaux. Nos experts ont aussi testé le nombre de tentatives de connexion à un compte avant que celui-ci ne soit bloqué.

Tous les éditeurs de logiciels qui ont accepté de répondre à nos questions affirment ne pas vendre de données à des tierces parties, mais peuvent les partager à leurs entités liées, ce qui est normal et acceptable. Le problème, c’est qu’ils ne les citent pas, donc impossible pour leurs clients de connaître ces entités et leur nombre.

Lisez les politiques de confidentialité et d’utilisation des sites web. Celles-ci renferment plusieurs indications sur l’utilisation des données par des tierces parties ou des entités liées, ou encore sur l’endroit où sont stockées les données et qui y a accès. Priorisez un logiciel dont le stockage des données se fait entièrement au Canada, car il est plus sécuritaire de garder les données au pays.

Un autre indice qui pourrait laisser croire que la compagnie utilise des données est la quantité et la pertinence d’informations demandées lors de la création d’un compte ou de l’achat d’un logiciel. Heureusement, tous les logiciels testés s’en tiennent au minimum d’information nécessaire, ce qui est un bon signe.

Finalement, attention de ne pas télécharger une fausse version du logiciel! Celle-ci pourrait permettre à un logiciel malveillant d’accéder aux données de votre poste de travail. Pour être certain d’avoir la bonne version du logiciel, assurez-vous de la télécharger depuis le site web officiel de l’éditeur, et non à partir d’un courriel que vous auriez reçu dans votre boîte de réception. Dans le doute, appelez la compagnie afin d’obtenir de l’aide pour choisir la bonne version selon vos besoins et votre système d’exploitation.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JEAN CLEMENT
    24 Février 2018

    Je suis un retraité, en couple, de 72 ans. J'ai commencé à utiliser un logiciel d'impôts (en 1995 ou 1998), avec "Impôt Vizion", élaboré par des étudiants de l'Université de Sherbrooke et récupéré par Intuit (Impôt Rapide) plus tard. J'ai utilisé "Impôt Rapide" depuis ce temps (devenu TurboImpôt cette année). Avec ce logiciel, version "De Luxe", j'ai fait nos rapports annuels, des rapports pour "travailleur autonome", pour étudiants, pour des personnes décédées et je n'ai jamais eu de problèmes, ni à ARC ni à Revenu Québec. Je ne suis pas surpris que ce logiciel soit si bien coté.
    J'ai aussi fait un essai avec "Impôt Expert" il y a quelques années et j'avais aimé. J'ai continué avec "Impôt Rapide" quand même parce que j'y étais habitué mais j'aurais confiance en ce logiciel aussi. Je ne suis donc pas surpris non plus de l'excellente cote obtenue par ce logiciel.

     6
    Par LYNE MARTEL
    18 Avril 2020

    En tant que comptable, je suggère Turbo Impôt. Cette année, j'ai testé Impôt Expert que je déconseille. Ils ne répondent pas aux courriels et, si vous voulez faire un changement, ça devient compliqué.

  • Par NICOLAS HARVEY
    26 Février 2018

    Si vous optez pour le logiciel téléchargé (TurboImpots), vous pouvez le partagez car il est valide pour un bon nombre de déclarations, ce qui revient moins cher que la version en ligne. Pour TurboImpots, les dernières années (pas encore validé avec l'édition de cette année), le logiciel pouvait être installé sur deux ordinateurs. Par la suite, il suffisait de contacter le support pour qu'ils autorisent l'installation sur d'autres ordinateurs.

    Ainsi, vous pouvez partager votre logiciels avec des amis.

    En ayant des biens locatifs, vous devez opter pour l'édition Premier (75$) de TurboImpôts, mais en la partageant en 3 couples, elle revient à 25$ par couple, ce qui est raisonnable.

     4
  • Par Richard Kedzior
    22 Février 2018

    Bonjour, je suis un «mordu» d'impôts, j'aurais pu être comptable... Je fais des impôts depuis l'âge de 20-22 ans, je vais avoir 67 ans en septembre. J'ai fait des impôts au Québec, en Ontario, dans l'état de New York, en Pennsylvanire. Il faut avoir une affinité avec le droit fiscal, ce que je pense que peu de gens ont. Lorsque l'on comprend les principes des déclarations, c'est «tout simple»...
    J'ai essayé le logiciel Impôt Expert, il doit y avoir 4-5 ans. Je le recommande, même si la préparation, la mise en place du profil pourra paraître laborieuse pour les non-initiés. Il fonctionne très bien, même dans des situaations relativement complexes. Notre exemple :
    Ma compagne est autochtone, je suis non-autochtone, nous vivons sur une réserve indienne. Elle est illustratrice professionnelle, écrivaine, consultante pour des sujets de nature culturelle et autochtone. Elle déclare donc des revenus d'entreprise en tant que travailleuse autonome. Avec Impôt Expert, j'ai fait nos deux déclarations de revenus, celle de ma mère (retraitée) et de ma soeur (aidante naturelle). L'envoi électronique a été simple, tout a marché sur des roulettes et a été conforme à mes simulations sur papier.
    Par expérience, je vous recommande un logiciel comme Impôt Expert. Je suis pas mal certaiin que ça vous servirra bien !
    Je ne l'utilise plus, parce que je n'ai pas envie de dépenser $xx dollars pour quelque chose que je peux faire presque aussi vite sur papier, et aussi par habitude et désoeuvrement, étant retraité.
    Mais si vous n'êtes pas convaincus, prenez un/une comptable, ils sont très fiables !
    Bonne saison d'impôts 2017 !

    Richard Kedzior,
    B.A., M.Sc., CCA (certified criminal analyst, USA)
    abonné à PV depuis 2 ans

     3
    Par JACQUES DAVIGNON
    22 Février 2018

    J,ai profile de Intuit et c'est très bien

  • Par GUILLAUME P.
    21 Février 2019

    TurboImpôt vend 34,99 $ sa version à télécharger (qui vous permet de faire jusqu’à huit déclarations). C'est la version dite "de luxe". Mais il y a aussi la version "de base" à $14,99 (jusqu'à 4 déclarations). Cette version fait-elle aussi bien le travail? Surtout si on ne veut qu'entrer les mêmes types de revenus et déductions que l'année précédente et qu'on n'a pas besoin du mode pour lequel le logiciel nous pose les questions, absent semble-t-il de la version de base.
    Merci.

  • Par LISETTE L'ECUYER
    20 Février 2019

    Bonjour, j'aimerais savoir si il existe un logiciel à télécharger pour un macOS avec Turbo Impot.
    Merci!