(7) Articles

Par Caroline Rainville et l’Association pour la protection des automobilistes (APA) Mise en ligne : 23 mai 2017

Photos: Julien Amado et APA

L’Association pour la protection des automobilistes (APA) a évalué 4 VUS compacts: le Subaru Forester, le nouveau Honda CR-V, le Toyota RAV4 en version hybride et le Nissan Rogue.

La catégorie des VUS compacts est en effervescence. Après être devenue la référence pour les acheteurs à la recherche d’une automobile familiale, elle a aussi séduit les conducteurs de berlines compactes et intermédiaires. Avec plus de 168 000 véhicules vendus au Québec en 2016, les VUS ont représenté presque 40 % des ventes totales de véhicules neufs.

Généralement construits sur des plateformes dérivées de celles des voitures compactes, ils offrent un plancher plus haut ainsi qu’une ligne de toit surélevée qui facilitent l’accès à l’habitacle. La carrosserie à hayon permet une plus grande polyvalence que le coffre d’une berline et facilite le chargement. Les carrosseries sont souvent plus stylisées que par le passé, malheureusement au détriment de la visibilité. Les véhicules utilitaires sport permettent d’affronter l’hiver et ses bancs de neige avec confiance grâce à la traction intégrale. Des versions à traction avant sont aussi offertes, mais s’avèrent moins populaires auprès des acheteurs québécois.

Les motorisations aussi ont évolué, combinant plus de transmissions à variation continue et des moteurs à 4 cylindres perfectionnés, parfois turbocompressés. Ces évolutions technologiques ont pour effet de réduire la consommation de carburant. Il y a 10 ans, un VUS compact pouvait consommer entre 11 et 12 L/100 km. Aujourd’hui, un modèle équivalent en consomme entre 9 et 10. Contrairement aux VUS compacts de luxe testés l’an dernier, les véhicules de ce test ne requièrent pas d’essence super, à l’exception de la version 2 L turbo du Subaru Forester.

Si ces avantages et avancées rendent les VUS compacts aussi populaires auprès des acheteurs québécois, une question demeure tout de même: en valent-ils le prix? Le coût moyen pour acquérir l’un de ces véhicules, équipé de la traction intégrale et dans une configuration de milieu de gamme, se situe aux environs de 35 000 $, avant taxes. L’ajout du cuir, du toit ouvrant et d’accessoires électroniques sophistiqués fait grimper le prix autour des 40 000 $. Si les constructeurs et concessionnaires vous présentent des paiements alléchants étalés sur 84 mois pour faire oublier la facture salée, songez que, dans tous les cas, vous paierez encore votre VUS bien longtemps!

En comparaison, une Honda Civic à hayon sans la traction intégrale, mais avec des équipements de sécurité active avancés, représente une économie de 5 000 à 7 000 $ par rapport au CR-V. Si la traction intégrale est une priorité pour vous, sachez que l’Impreza est la seule à l’offrir parmi les petites voitures et, dans ce cas, l’économie sera de 6 000 $ par rapport au Forester. Cela équivaut à presque 2 ans de mensualités en moins. Une voiture compacte permet aussi de petites économies en frais annuels.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Automobile