(6) Articles

Jaguar F-Pace 2017: les VUS allemands dans la mire

Par Julien Amado Mise en ligne : 18 avril 2017

  • Le F-Pace s’inspire de la Jaguar XF pour la partie avant.
  • La partie arrière est dérivée de la sportive F-Type.
  • La qualité de finition est inégale.
  • Les sièges avant sont fermes.
  • Le dossier est réglable électriquement en option.
  • Le système multimédia de Jaguar n’est pas très intuitif.
  • La commande des vitres électriques est mal placée.
  • L’instrumentation est facile à lire, sauf pour le carburant et la température.
  • Le V6 à compresseur est très performant mais gourmand.
  • Les jantes de 20 po sont optionnelles.
  • L’espace de chargement est adéquat à bord du F-Pace.

Constructeur emblématique du luxe à l’anglaise, Jaguar se diversifie en proposant son premier VUS. Un choix stratégique qui pourrait être un succès dans une catégorie en plein essor.

Reconnue pour son savoir-faire dans la construction des intermédiaires haut de gamme, Jaguar fait son entrée dans une catégorie très disputée: les VUS de luxe. Un segment où les constructeurs allemands règnent en maîtres incontestés. Audi, Mercedes-Benz, BMW et même Porsche battent des records de vente chaque année.

Le F-Pace se démarque de la concurrence grâce à son moteur diesel en entrée de gamme. La puissance n’est pas très impressionnante (180 ch), mais le couple élevé et la consommation raisonnable devraient séduire les acheteurs qui roulent beaucoup.

Voyant les ventes d’intermédiaires stagner, Jaguar, porteuse de grandes ambitions, fait son entrée dans la catégorie des VUS. Les premiers chiffres semblent donner raison au constructeur puisque le F-Pace s’est déjà écoulé à 228 exemplaires en 2016 alors qu’il n’est arrivé qu’à la fin du printemps. À titre de comparaison, le Porsche Macan, commercialisé toute l’année, s’est vendu à 692 unités.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Automobile