Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Achat d’une auto : quand aucun crédit n’est refusé

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Office de la protection du consommateur Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 21 août 2014

Photo: Office de la protection du consommateur – iStock

Des difficultés financières amènent certains consommateurs à se tourner vers un financement à haut risque – communément appelé « crédit de 2e ou de 3e chance » – pour se procurer une voiture. Voici quelques mises en garde de l’Office de la protection du consommateur à lire avant de signer quoi que ce soit.

Qu’est-ce qu’un financement à haut risque?
Il s’agit d’une forme de crédit ou de location à long terme offerte à des consommateurs considérés comme « à haut risque » sur le plan financier. Souvent, les établissements plus traditionnels refuseraient leurs demandes de financement.

Habituellement, ces consommateurs paieront des frais de crédit ou des intérêts beaucoup plus élevés que ceux demandés aux consommateurs ayant une bonne cote de crédit. Dans certains cas, les commerçants leur vendront ou leur loueront la voiture à un prix supérieur au prix courant. Ils peuvent aussi les obliger à acheter d’autres produits pour obtenir un financement.

Évaluer les autres options
Avant d’opter pour ce type de financement, il peut être intéressant d’examiner d’autres solutions pour éviter l’endettement. Pourriez-vous utiliser des moyens de transport alternatifs pendant un certain temps, comme l’autobus, le vélo ou un service d’autopartage? L’achat d’une auto d’occasion moins récente est-il envisageable?

Déchiffrer les chiffres
Combien paierez-vous, au total? Prenez le temps d’additionner tous les montants qui figurent au contrat.

En effet, d’autres frais pourraient s’ajouter au taux d’intérêt annoncé : frais d’administration ou de documentation, honoraires divers, assurance, etc. Le taux de crédit, soit tout ce que vous avez à payer en plus du montant emprunté, sera alors plus élevé que le taux d’intérêt. Sachez, par ailleurs, qu’un taux de crédit supérieur à 35 % a été considéré comme abusif par les tribunaux.

Pour connaître tous les renseignements qui doivent figurer au contrat, consultez les pages portant sur le :
contenu d’un contrat de vente à tempérament;
contenu d’un contrat de location à long terme.

Être vigilant avant de signer
Ne vous fiez pas nécessairement aux paroles du vendeur. On a vu souvent des consommateurs qui pensaient avoir acheté une auto, alors qu’ils avaient plutôt signé un contrat de location. À leur grande surprise, la fin de ce contrat venue, soit ils devaient débourser une somme supplémentaire importante pour devenir propriétaires de l’auto, soit ils devaient la rendre.

Demandez à ce que les promesses faites de vive voix soient écrites. Des pneus d’hiver sont compris dans le prix? Faites-le inscrire au contrat!

Enfin, l’Office vous conseille de ne signer aucun document tant que vous n’avez pas décidé d’acheter ou de louer l’automobile. Contrairement à la croyance populaire, vous n’avez pas droit à un délai de 10 jours pour revenir en arrière si vous changez d’idée.

Magasiner, essayer, inspecter
Lorsqu’il s’agit d’une auto d’occasion, le vendeur est obligé de vous laisser faire un essai routier. Il doit aussi vous permettre de faire inspecter le véhicule par le technicien de votre choix. Méfiez-vous du vendeur qui refuse que vous essayiez l’auto ou que vous la fassiez inspecter : il tente peut-être de vous cacher un problème.

Le vendeur exige que vous ayez une assurance pour conclure le contrat? Vous n’êtes pas obligé de prendre cette assurance auprès du commerçant. Vous avez toujours la possibilité de remplir cette condition avec une assurance que vous avez déjà, ou d’en magasiner une ailleurs.

Un vendeur ne peut pas non plus vous obliger à acheter une garantie supplémentaire. Celle-ci ne peut pas être obligatoire à la conclusion du contrat. S’il vous offre une garantie supplémentaire, le vendeur doit d’abord vous expliquer que le véhicule est couvert par des garanties légales. La page Obtenir de l’information sur les garanties gratuites donne davantage de renseignements.

Connaître les pratiques interdites
Une fois le contrat signé, vous avez de la difficulté à faire vos paiements? Le commerçant ne peut pas vous faire des menaces, du harcèlement ou de l’intimidation. La loi encadre aussi la façon dont il communique avec vous. Les pages Mettre fin à du harcèlement et Communications au travail et avec l’entourage donnent plus de détails.

Par ailleurs, en cas de retard de paiement, le commerçant ne peut pas saisir votre véhicule sans préavis ou vous empêcher de l’utiliser, par exemple avec un système d’antidémarrage. Il doit d’abord vous faire suivre un avis écrit. Vous avez alors 30 jours pour faire les paiements en retard. Le commerçant peut être en droit de reprendre l’auto après ces 30 jours, si vous n’avez pas fait vos paiements.

Déposer une plainte
Vous êtes aux prises avec un commerçant qui ne semble pas respecter la loi? Vous pouvez porter plainte auprès de l’Office de la protection du consommateur. La page Nous joindre présente nos coordonnées.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires