Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Qu'est-ce qu'un manquement déontologique?

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Chambre des notaires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 05 Août 2013

Doutes sur les services rendus par votre notaire? Comment déterminer s’il y a un manquement déontologique, et si oui, quels sont vos recours?

Votre notaire, comme tout autre professionnel, doit respecter plusieurs règles lorsqu’il vous fournit des services.

Voici quelques-unes des obligations déontologiques:

Le devoir de diligence
Le devoir de diligence signifie que lorsque votre notaire vous rend des services, il doit répondre à vos questions et régler votre dossier dans des délais raisonnables.

Un délai est jugé «raisonnable» ou «déraisonnable» selon les circonstances. Votre notaire n’est pas toujours responsable de la longueur des délais. Par exemple, si votre institution financière tarde à signer la quittance pour obtenir la preuve du paiement de l’hypothèque sur votre ancienne maison, vous pouvez difficilement l’en tenir responsable!

Le devoir d’information et de conseil
Votre notaire doit vous informer de la nature et des coûts approximatifs de ses services. Il doit aussi vous tenir informé des étapes et des éléments importants de votre dossier et répondre à vos questions. Enfin, il doit vous conseiller adéquatement selon votre situation.

Le devoir d’intégrité
Vote notaire doit toujours être impartial et éviter les conflits d’intérêts, c’est-à-dire qu’il ne doit pas avantager une partie au détriment d’une autre.

Il doit demeurer un conseiller désintéressé en évitant d’être directement impliqué dans une transaction. Il doit également être prudent lorsqu’il a un lien familial ou d’affaires avec l’une des parties à la transaction.

Communiquez d’abord avec votre notaire
La première chose à faire lorsque vous avez des doutes sur les services rendus par votre notaire, c’est de communiquer avec lui pour lui poser des questions!

Dans bien des cas, un simple appel vous permettra de clarifier la situation ou de dissiper vos doutes. Si les explications vous sont insatisfaisantes, consultez un autre notaire, un avocat ou la Chambre des notaires pour connaître vos droits.

Votre recours
Si vous croyez que votre notaire n’a pas respecté ses obligations déontologiques, vous pouvez présenter une demande d’enquête au Bureau du syndic de la Chambre des notaires.

Si votre notaire est trouvé coupable, le Conseil de discipline peut notamment lui imposer une amende ou une radiation temporaire ou permanente d’exercice.

Pour plus d’information, consultez le site Web de la Chambre des notaires.

Lire l'article
Connaissez-vous votre hypothèque?

François et Anne sont sur le point de vendre leur propriété. Ils mentionnent à leur notaire qu’ils n’ont pas d’hypothèque à rembourser. Toutefois, après l’examen des titres, ce dernier les avise qu’ils auront quand même des frais à payer pour la radiation de l’hypothèque qu’il a relevée au Registre foncier. Incrédule, le couple se demande pourquoi, puisqu’ils n’ont qu’une marge de crédit hypothécaire. Ont-ils tort ou raison ?

Lire l'article
S’exprimer sur les réseaux sociaux : attention aux conséquences !

Après avoir eu une mauvaise expérience avec un commerçant, Rita et Benoit ont laissé libre cours à leur frustration sur les réseaux sociaux, et ce, sans même avoir tenté de contacter l’entreprise pour tenter d’obtenir un dédommagement. Était-ce la bonne chose à faire ? Il n’y a pas de réponse claire à cette question, mais voici quelques éléments de réflexion.

Lire l'article
Ce qu'un enfant peut décider seul.

En principe, le mineur n’a pas la capacité légale de décider par lui-même. Ce n’est qu’à la majorité qu’il acquiert cette autonomie. Cependant, plus il avance en âge et plus il gagne en maturité et en discernement. C’est donc généralement à l’âge de 14 ans qu’il a atteint un niveau de maturité suffisant pour décider seul de certaines questions.

Lire l'article
Snowbirds : qu’adviendra-t-il de vos biens aux États-Unis en cas de décès ?

Vous avez réussi à donner vie à votre rêve : acheter une propriété en Floride pour y passer une douce retraite. Bravo ! Qu’adviendra-t-il toutefois de ce bien si vous décédiez ou si vous deveniez inapte ?