Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Qui a peur de ses relevés de comptes de placement ?

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Chambre de la sécurité financière Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 17 Juillet 2020 Shutterstock.com

img-txt-pv-12 Shutterstock.com

N’hésitez pas à faire appel à votre conseiller pour les déchiffrer.

Certains les attendent avec impatience. D’autres les redoutent. Beaucoup les ignorent totalement. Les relevés de comptes de placement ont le mérite d’être transparents, mais tout le monde n’a pas la même aisance pour les comprendre. D’où l’importance d’en discuter avec votre conseiller.

En 2017, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières ont imposé de nouvelles exigences en matière de divulgation des états de compte et frais associés aux fonds communs de placement. Tous les clients des conseillers en épargne collective doivent depuis lors recevoir des relevés réguliers contenant toutes les informations jugées essentielles, au moins une fois par an, et tous les mois ou trimestres (selon les cas) où des opérations ont lieu.

Le relevé de compte pour les nuls

Penchons-nous donc sur le contenu du relevé de compte typique d’un participant à un fonds commun de placement. On y trouve un sommaire, qui résume les opérations effectuées durant la période ; la répartition de vos actifs, soit la proportion de votre argent allouée à différents types de placements ; votre portefeuille détaillé, qui liste vos placements avec leur valeur marchande (leur cours sur le marché à la fin de la période) et, le cas échéant, leur valeur comptable (leur coût à l’achat) ; et enfin les opérations effectuées dans votre compte durant la période (achats ou ventes de parts, intérêts payés, dividendes versés, etc.).

Votre relevé annuel est particulièrement important, car il vous donne un rapport de rendement de votre compte depuis son ouverture et sur une période de un, trois, cinq ou dix ans. Il présente aussi les frais payés à votre conseiller, soit directement par vous, soit par les organismes de fonds communs de placement sous forme de commissions. Notez que les frais de gestion des fonds englobent à la fois les frais payés à votre conseiller et aux autres parties prenantes (gestionnaires, institution financière, services administratifs, etc.).

Derrière les chiffres, les objectifs

Si vous vous attaquez à la lecture de vos relevés de comptes tout seul, l’exercice peut s’avérer difficile, d’autant plus qu’ils ont besoin d’être mis dans le contexte de vos objectifs financiers. En effet, leur interprétation sera différente si vous devez prendre votre retraite dans cinq ou quinze ans, par exemple. De plus, les baisses ou hausses de la valeur marchande de vos actifs peuvent susciter de vives émotions sur le moment, à vous en faire oublier votre stratégie à long terme.

Pourquoi ne pas apprendre à les analyser avec votre conseiller ? S’assurer de votre bonne compréhension quant aux produits que vous avez choisis fait partie du rôle du professionnel membre de la Chambre de la sécurité financière. N’hésitez donc pas à faire appel à lui ! Ce sera peut-être aussi l’occasion d’ajuster la répartition de vos actifs ou de mettre à jour votre stratégie selon les événements de votre vie (changements au travail, projets personnels, naissance, etc.).

À voir aussi

Pourquoi consulter un conseiller membre de la CSF ?

Comment choisir son conseiller ?

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires