Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Protection des personnes vulnérables : le rôle crucial des conseillers

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Chambre de la sécurité financière Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 15 Janvier 2020 Shutterstock.com

img-texte-pv-no6 Shutterstock.com

Ils sont très bien placés pour détecter les situations d’abus et agir.

Ce n’est pas un hasard si on les qualifie de « sentinelles » : les conseillers en services financiers peuvent facilement détecter les situations de vulnérabilité, voire de maltraitance, et venir en aide aux personnes qui les subissent.

De par leur rôle-conseil et leurs obligations déontologiques, ces professionnels ont une connaissance approfondie de la situation financière et personnelle de leurs clients, a fortiori dans le cadre d’une relation de longue date. Il est donc logique que certains signaux leur mettent la puce à l’oreille et leur permettent parfois de déceler une situation de vulnérabilité ou de maltraitance, incluant une possible intimidation ou influence indue sur les décisions et comportements d’un client.

Des demandes de transactions inhabituelles, des signatures suspectes sur des documents importants, l’existence de pressions, de menaces ou de chantage de la part de tiers pour obtenir des avantages, des biens ou de l’argent sont autant d’exemples pouvant alerter un conseiller et l’inciter à ouvrir le dialogue avec son client pour déterminer s’il a besoin d’aide. 

Se confier à une personne de confiance

Il faut garder en tête que la maltraitance matérielle ou financière peut avoir de lourdes conséquences pour les personnes qui les subissent et leurs proches. Les pertes financières qui en résultent peuvent diminuer leur qualité de vie, mais aussi générer de l’anxiété, de l’isolement, des séquelles physiques ou psychologiques, etc.

De plus, les personnes maltraitées n’avouent pas nécessairement le fait qu’elles subissent des mauvais traitements. Par gêne, honte, peur, culpabilité ou parce que la personne qui les maltraite est un proche.

C’est pourquoi le rôle des conseillers est crucial dans pareille situation : un client qui se sent en confiance avec son conseiller sera plus enclin à se confier, ce qui permettra à ce dernier de l’orienter vers des ressources adéquates et d’éviter que la situation n’empire.

Rappelons enfin que dans tous les cas de figure, les conseillers en services financiers doivent agir en respectant la dignité de leur client, sa volonté, son autonomie et la confidentialité de son dossier.

Qu’est-ce que la vulnérabilité ?

Attention aux idées reçues ! Une personne vulnérable n’est pas nécessairement une personne âgée. Dans le sens courant du terme, la personne vulnérable est celle qui peut facilement être atteinte, qui se défend mal, qui est fragile. Elle est en conséquence une cible idéale pour les abuseurs de toutes sortes.

Pour en savoir plus sur les conseillers encadrés par la CSF

Vérifiez systématiquement que la personne qui vous conseille détient un permis d’exercice