Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Prix de l’essence: 13 trucs pour économiser à la pompe

Par Vincent Aubé
economiser-a-la-pompe Shutterstock.com

Avec la hausse du prix de l’essence, votre budget consacré au transport a explosé? Pourtant, il est possible de diminuer sa consommation de carburant en roulant. Il suffit d’un peu d’effort et d’attention.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie explique à elle seule la hausse soudaine du prix du baril de pétrole depuis la fin du mois de février, mais ce plateau du litre d’essence autour des deux dollars était devenu inévitable. Il faut l’avouer, le prix à la pompe était déjà élevé depuis quelques années. À ce prix, les automobilistes n’ont plus le choix: ils doivent trouver des manières d’économiser s’ils ne veulent pas grever le budget consacré au carburant. Quelques trucs.

1. Surveillez la pression des pneus

Il est important de garder la pression de vos pneus à celle prescrite par le constructeur de votre véhicule. Jetez un coup d’œil dans le cadre de la portière du conducteur. Vous y trouverez un autocollant avec quelques informations utiles, comme la taille recommandée pour vos pneus et la pression que ceux-ci doivent avoir en tout temps. Des pneus surgonflés auront un effet négatif sur le confort, mais des pneus trop mous feront travailler la mécanique un peu plus, ce qui aura un effet négatif sur la consommation de carburant.

2. Videz le coffre des objets inutiles et lourds

Plus votre véhicule est lourd, plus il consomme. Un coffre sert à transporter des objets plus encombrants, ça va de soi. Mais si ces derniers sont lourds, votre véhicule consommera plus à la pompe. Évitez de traîner des kilos en trop sans raison, vous pourrez rouler plus longtemps avec un plein!

3. Retirez du toit les barres transversales et boîtes de rangement

Pour maximiser l’aspect utilitaire de leur véhicule, plusieurs automobilistes installent des boîtes de rangement ou des barres transversales sur le toit pour transporter des objets. L’ennui, c’est que ces équipements nuisent à l’aérodynamisme de votre voiture. Si vous ne les utilisez pas souvent, prenez le temps de les retirer. Votre voiture sera moins énergivore… et possiblement plus silencieuse sur l’autoroute.

4. Fiez-vous à votre GPS et évitez les bouchons

Les premiers systèmes de navigation embarqués n’étaient pas très performants, mais, depuis quelques années, ce n’est plus les cas. Prenez le temps d’entrer votre adresse finale avant de partir. Le système trouvera le meilleur chemin pour vous rendre… sans tourner en rond. Et en évitant la circulation. Il serait bête de se diriger tout droit vers un bouchon de circulation alors qu’il existe une option moins fréquentée.

5. Planifiez vos ravitaillements

Il existe quelques outils sur le Web, comme Info Essence de CAA-Québec, pour connaître le prix de l’essence dans plusieurs stations-service de la province. Une consultation rapide sur l’un de ces sites spécialisés pourrait vous faire économiser quelques dollars.

6. Faites faire l’entretien régulier de votre voiture

On ne le répètera jamais assez, mais un entretien rigoureux de votre véhicule fera en sorte qu’il consommera moins. Par exemple, un filtre à air poussiéreux a des répercussions sur la soif de votre mécanique. Et ce n’est qu’une seule composante à vérifier. Si vous prévoyez un voyage de quelques milliers de kilomètres, une visite à votre mécanicien préféré pourrait être payante!

7. Réduisez votre cadence sur l’autoroute

Plus votre moteur tourne à haut régime, plus il consomme. Autrement dit, une réduction de votre vitesse pourrait vous faire sauver quelques dollars. Surveillez l’indicateur de consommation en temps réel et vous remarquerez qu’elle sera moins élevée à 100 km/h qu’à 120 km/h. Un petit truc pour sauver encore plus: soulevez légèrement le pied droit lorsque la vitesse de croisière est atteinte. Encore une fois, jetez un coup d’œil à la jauge de consommation d’essence: vous verrez que ce petit geste a des répercussions favorables sur l’appétit de votre voiture.

8. Utilisez le régulateur de vitesse, il est pratique!

La majorité des véhicules sur nos routes sont équipés d’un régulateur de vitesse. Il existe même des régulateurs de vitesse intelligents qui gardent une distance prédéfinie avec le véhicule qui précède. Rouler à une vitesse constante est plus économique (surtout sur l'autoroute et en terrain plat) que de varier ses vitesses pendant le trajet.

9. Évitez d’écraser la pédale de droite

Il arrive qu’on doive appuyer fort sur l’accélérateur, pour éviter une collision par exemple, mais autrement, en situation de conduite normale, il est important de bien doser la pression du pied droit sur l’accélérateur. Une pression progressive sera bénéfique à long terme. En revanche, si chacune des accélérations de votre bolide s’accompagne d’une symphonie gutturale, vous devrez vous arrêter plus souvent à la pompe.

10. Changez les rapports ou évitez les régimes moteur élevés

Si votre voiture est équipée d’une boîte manuelle ou même d’une boîte automatique avec le changement manuel des vitesses, il serait judicieux de garder le régime moteur au plus bas. Autrement dit, aussitôt que le nombre de tours par minute atteint les 2000, il faut songer à changer de rapport. De nos jours, l’électronique embarquée permet de jouer avec les réactions du groupe motopropulseur et de choisir le mode de conduite désiré. Privilégiez le mode ECO: la consommation de votre voiture s’en portera mieux.

11. Évitez de tourner au ralenti

C’est vrai qu’en hiver, il fait froid au Québec, et il n’est pas rare qu’on laisse tourner le moteur au ralenti, pour faire une course rapide alors qu’un passager nous attend, par exemple. Or, c’est à ce moment que le moteur consomme le plus, surtout s’il est encore froid. À moins d’être frigorifié, éteignez votre véhicule.

12. Climatisez ou ouvrez les fenêtres au bon moment!

Sur l’autoroute, l’aérodynamisme de votre voiture est primordial. À une cadence élevée, fermez vos fenêtres et utilisez la climatisation. En revanche, en conduite urbaine, il est plus sage d’ouvrir les fenêtres – si la température le permet, évidemment – et d’éteindre l’air climatisé.

13. Réduisez votre utilisation de la voiture

On l’a vu pendant les premiers mois de la pandémie: des sports comme la marche, la course à pied et la bicyclette ont connu un essor important auprès des gens actifs. Avec un litre d’essence à deux dollars, vous pourriez songer à diminuer l’utilisation de votre voiture. Plutôt que d’aller au dépanneur en soirée pour un litre de lait, peut-être serait-il plus sage d’attendre le lendemain au retour de la journée de travail? Et le tour de la Gaspésie pourrait attendre une année supplémentaire, le temps que le prix de l’essence revienne à un niveau plus acceptable. Et pourquoi ne pas essayer d’organiser du covoiturage entre collègues de bureau? C’est probablement l’une des façons les plus simples de sauver à la pompe que de partager la facture en deux, trois, voire quatre passagers.

Et puis, il y a toujours l’option de passer à une voiture entièrement électrique, mais, si c’est le cas, armez-vous de patience!

>> À lire aussi: Essence: pourquoi le prix à la pompe monte… et pourquoi il va redescendre

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par CLAIRE FIRLOTTE
    21 Mars 2022

    Utiliser le régulateur de vitesse est un très mauvais conseil sauf si la personne ne roule que sur terrain plat 100% du temps. Dès la moindre dénivellation, le régulateur fait considérablement augmenter notre consommation en faisant accélérer brusquement le moteur pour monter et en freinant tout du long pour descendre. Évitez donc de prodiguer ce conseil.

    journalist
    Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous
    05 Avril 2022

    Bonjour Madame Firlotte,
    Il est vrai que l’utilisation du régulateur de vitesse est optimale en terrain plat et l’est moins en terrain montagneux. Il peut cependant y avoir des différences selon les mécaniques et les régulateurs de vitesse. Nous avons apporté une modification au texte pour préciser.

  • Par RAYNALD PEPIN
    22 Mars 2022

    Ç'aurait été une bonne idée de chiffrer la réduction de consommation sur l'autoroute. Si on roule à 120 km/h (ce qui est courant mais illégal, rappelons-le) plutôt qu'à 100 km/h, la hausse de consommation (et des émissions de CO2) est de l'ordre de 20 à 25 %. Pour un trajet Québec-Montréal aller et retour en VUS, ça correspond à au moins 10 litres d'essence. Au prix actuel de l'essence, on économise 18 dollars, soit le revenu net moyen d'une heure de travail!

  • Par RENÉ LABELLE
    18 Mars 2022

    Il serait intéressant d'offrir d'autres alternatives...

    Prendre l'autobus; faire du covoiturage; sortir le vélo; penser à changer pour une auto électrique; etc...

    Merci.