Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Des voyageurs remboursés par le FICAV dès septembre

Par Marie-Eve Shaffer
remboursement

Les voyageurs qui n’ont pas pu récupérer leur argent à la suite de l’annulation de leur périple en raison de la pandémie de COVID-19 pourront enfin compter sur le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV) pour obtenir un dédommagement.

L’Office de la protection du consommateur (OPC), qui administre ce fonds, a annoncé que des remboursements seront accordés à partir du mois de septembre. « Ce processus devrait se poursuivre jusqu’au mois de décembre », précise-t-il.

D’ici là, les voyageurs ont avantage à vérifier s’ils sont admissibles aux programmes de remboursement mis en place par les transporteurs aériens, recommande l’OPC, soulignant que les délais de traitement pourraient être « meilleurs ».

Les programmes de remboursement des transporteurs

Air Canada, Transat et Sunwing ont chacun présenté un programme de remboursement au cours des derniers mois, avec différentes modalités. Ces programmes s’adressent aux consommateurs qui ont acheté un billet d’avion auprès de l’un d’eux ou un forfait auprès de leur agence de voyages respective. Si vous n’avez pas pu obtenir un dédommagement de votre compagnie d’assurance ou de l’émetteur de votre carte de crédit, prenez le temps de les examiner.

Vous êtes admissible ? Remplissez rapidement le formulaire en ligne. Des dates limites ont été fixées par les transporteurs.

 

Date après laquelle le billet d’avion ou le forfait voyage doit avoir été acheté

Date avant laquelle le billet d’avion ou le forfait voyage doit avoir été réservé

Date limite pour présenter une demande de remboursement

Air Canada 

1er février 2020

13 avril 2021

12 juillet 2021

Sunwing 

1er février 2020

25 juin 2021

27 août 2021

Transat 

1er février 2020

29 avril 2021

26 août 2021

WestJet a aussi offert de rembourser les voyageurs, mais, contrairement aux autres transporteurs aériens, c’est l’entreprise établie à Calgary qui devait les contacter. Son programme était beaucoup plus restrictif ; ainsi, si vous aviez décidé de ne pas prendre l’avion par crainte de la COVID-19, vous ne pouvez pas ravoir votre argent.

Dans le cas où vous aviez acheté un forfait de Vacances Air Canada, Voyages Transat ou Vacances Sunwing par l’entremise d’une agence de voyages autre que celles appartenant aux transporteurs, communiquez avec celle-ci. Elle sera en mesure de présenter une demande de remboursement en votre nom.

Dernière option : le FICAV

Si vous n’avez pas été en mesure de recevoir un dédommagement des transporteurs aériens, votre demande d’indemnisation au FICAV demeure valide.

Vous avez bénéficié d’un remboursement partiel ? Vous devez en informer le gestionnaire du FICAV, PricewaterhouseCoopers. « Dans le cas de l’obtention d’un remboursement partiel, toute demande d’indemnisation au FICAV, pour la part non remboursée, sera maintenue et fera l’objet d’une analyse », assure l’OPC.

Il est à noter que seuls les voyageurs qui ont acheté des billets d’avion ou un forfait voyage par l’entremise d’une agence de voyages détenant un permis de l’OPC peuvent obtenir un remboursement du FICAV. Ceux qui ont fait affaire directement avec les fournisseurs de services ne sont pas admissibles.

La destination doit par ailleurs avoir fait l’objet d’un avertissement de la part du gouvernement du Canada. Celui-ci doit avoir été diffusé après l’achat du billet d’avion ou du forfait voyage et avoir été toujours en vigueur moins de trois jours avant le départ.

Le FICAV couvre tous les frais de transport et d’hébergement. Les activités touristiques sont aussi considérées.

Plus de 35 000 voyageurs ont présenté une demande de remboursement au FICAV. Celui détenait 131,6 millions de dollars au 31 mars 2020.

Une demande d’action collective a été déposée devant la Cour supérieure le 3 décembre dernier pour obliger l’OPC à rembourser les voyageurs admissibles au FICAV. En plus du montant déboursé à l’achat de billets d’avion ou de forfaits voyage, une somme de 250 $ a été réclamée pour « les troubles et les inconvénients » qu’a subis chacun des consommateurs lésés. Aucun jugement n’a encore été prononcé.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.