Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

WestJet offre des remboursements pour ses vols annulés pendant la pandémie

Par Marie-Eve Shaffer
WestJet_remboursements-

Vous aviez planifié de voyager dans un avion du transporteur WestJet ou de sa filiale Swoop, mais le vol a été annulé en raison de la pandémie? Vous pourriez obtenir un remboursement.

La compagnie aérienne a annoncé cette semaine que les détenteurs d’un billet d’avion qui n’ont pas pu s’envoler comme prévu depuis le mois de mars récupéreront leur argent, quels que soient le moment où le départ devait avoir lieu et le tarif pour lequel ils avaient opté. Ceux qui ont payé le prix de base, pour lequel aucun remboursement n’est habituellement offert, pourront même ravoir leur dû, a indiqué l’entreprise établie à Calgary.

Les voyageurs qui ont acheté leurs billets d’avion par l’entremise d’une agence de voyages sont aussi admissibles. WestJet leur conseille de s’adresser à leur agent.

Des restrictions

Dans les médias sociaux, le transporteur aérien a précisé qu’un remboursement est accordé seulement «si le vol a été annulé par WestJet». Dans le cas où, par précaution, un consommateur a décidé, à la suite de la déclaration de la pandémie le 11 mars 2020, de ne pas prendre l’avion sur un vol qui a été maintenu, il n’aura droit qu’à un crédit voyage, valide pendant 24 mois.

«Si un client a choisi d’annuler son itinéraire, que ce soit à cause des impacts de la pandémie de COVID-19 ou pour toute autre raison, la valeur des billets d’avion sera remis sous forme de crédit voyage valide pendant 24 mois», précise WestJet.

L’entreprise explique cette exclusion par le fait qu’elle est en voie de «rétablir sa politique de remboursement (…) qui était en place» avant la crise sanitaire.

Les consommateurs qui ont fait affaire avec Vacances WestJet pour planifier un périple à l’étranger n’obtiendront aussi qu’un crédit voyage.

La patience est de mise

À partir du 2 novembre prochain, WestJet communiquera par courriel avec tous les clients admissibles au remboursement. Elle procédera de façon chronologique, c’est-à-dire, qu’elle traitera en premier les demandes de ceux qui devaient embarquer dans l’un de ses avions au mois de mars.

«WestJet s’attend à ce qu’il y ait un arriéré administratif et demande aux [consommateurs] d’attendre qu’on communique avec eux pendant qu’elle traite les réclamations, ce qu’elle fait le plus rapidement possible», a indiqué l’entreprise.

Le transporteur aérien estime que ses clients obtiendront un remboursement dans un délai de six à neuf mois. Il remettra l’argent «selon la méthode de paiement utilisée» lors de l’achat des billets d’avion.

Des vols suspendus pendant trois mois

WestJet a suspendu ses activités commerciales touchant les déplacements transfrontaliers et internationaux du 22 mars au 25 juin. Dès le mois de juin, le transporteur aérien a accepté de rembourser les consommateurs dont le vol annulé en raison de la pandémie avait pour origine ou pour destination les États-Unis ou le Royaume-Uni. En septembre, l’entreprise a élargi cette politique de remboursement à l’ensemble de l’Europe.

D’après la Presse canadienne, pas moins de 16 300 voyageurs ont présenté une demande de remboursement à WestJet entre les mois de mars et d’août. Seulement 11 % d’entre eux ont pu récupérer leur argent, selon des documents remis à la Cour fédérale.

L’Office des transports du Canada (OTC) a demandé aux compagnies aériennes de répondre d’ici le 28 octobre aux demandes d’indemnisation présentées depuis le 25 mars à la suite de l’annulation massive des vols d’avion. Il avait préalablement suspendu des dispositions du Règlement sur la protection des passagers aériens afin que les transporteurs aériens soient exemptés de verser des indemnités en cas de retard et d’annulation de vols du 13 mars au 30 juin.

Lire l'article
Noël en famille et le Jour de l’An dans votre bulle

Oubliez les grandes fêtes de Noël au cours desquelles vous faites la bise à toute la parenté. Québec vous autorise à célébrer sobrement pendant seulement quatre jours cette année, sous réserve de l’évolution de la pandémie de COVID-19 dans les prochaines semaines.

Lire l'article
Vos écouteurs peuvent-ils provoquer des otites?

Une lectrice de Protégez-Vous a récemment développé une otite. Comme elle est en télétravail et porte ses écouteurs intra-auriculaires beaucoup plus longtemps qu’auparavant pour assister à des vidéoconférences et se couper du bruit ambiant, elle les soupçonne d’en être responsables. Vos écouteurs peuvent-ils causer une infection aux oreilles?

Lire l'article
La pandémie augmente le risque d’exposition au radon

L’école à distance, le télétravail et le fait de passer plus de temps à la maison augmentent le risque d’exposition au radon, un gaz cancérigène présent dans toutes les maisons du pays, prévient Santé Canada.

Lire l'article
100 millions pour aider les aînés à vieillir dans leur maison

Pendant la première vague de la pandémie de COVID-19, des services de soutien à domicile ont été annulés. Depuis, les personnes âgées en bénéficient à nouveau, mais l’expérience vécue au printemps les a confortées dans leur conviction de vouloir rester chez eux le plus longtemps possible. L'investissement de 100 millions de dollars annoncé par Québec devrait les aider à le faire.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.