Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Mathilde Roy (journaliste) et Capucine Cloutier (chargée de projet)
nourriture-chats-ecolo Africa Studio/Shutterstock.com

Une nouvelle offre de croquettes pour chats, qui se veut plus écolo, mise sur des protéines pour remplacer la viande, soit les levures et les insectes. Que faut-il en penser? Quant à la diète crue, est-elle adaptée à votre chat?

Sur le marché, on voit apparaître de nouveaux produits à base de protéines dites plus durables que les protéines animales qui entrent habituellement dans la préparation des croquettes pour chats (comme le poulet, le poisson ou le bœuf).

Sur les 157 sacs de croquettes évalués, un produit – Nature’s Hug Adulte Maintien, Multichat actif – remplace la viande par des levures (la mycoprotéine NH, d’après le fabricant), une première dans l’industrie, selon le groupe d’experts. Deux autres sacs de croquettes, de marque Catit Nuna, affichent dans la liste d’ingrédients des larves de mouche soldat noire tantôt avec du hareng, tantôt avec du poulet. Ces deux marques québécoises se targuent d’offrir une nourriture avec un impact environnemental réduit.

« C’est là où s’en va le marché, soutient Normand Viau, agronome et biologiste spécialisé en nutrition et physiologie animales. Il y a cinq ans, les consommateurs voulaient des croquettes faites avec le meilleur poulet qui soit. Aujourd’hui, ils cherchent à faire de meilleurs choix pour la planète. »

Les chats et les chiens sont responsables de 25 à 30 % de l’impact environnemental – utilisation des sols, d’eau, d’énergies fossiles, etc. – lié à la production de viande aux États-Unis, selon une étude parue en 2017 dans la revue PLOS One. Pour arriver à ce constat, l’auteur Gregory S. Okin, professeur à l’Université de Californie à Los Angeles, a calculé la part de calories qui provient de sources animales ingérées par les quelque 163 millions de chats et chiens américains. Il estime que leur diète dégage dans l’atmosphère l’équivalent de 64 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par année, un bilan qui se compare à l’impact de 13,6 millions de voitures sur les routes!

Okin le concède : les croquettes pour chats et chiens sont faites à partir de sous-produits, soit des organes et des restes d’animaux. « Les humains, par exemple, ne mangent généralement pas de farine d’os – un ingrédient commun –, mais d’autres sous-produits qu’on trouve dans la nourriture pour animaux domestiques sont tout à fait comestibles après transformation », soutient-il. De plus, il fait valoir que la tendance est à la nourriture de luxe (voyez « La diète crue » plus loin), qui inclut des protéines nobles, propres à la consommation humaine. Un argument confirmé par Normand Viau, qui affirme qu’un bon nombre de fabricants ajoutent de la viande fraîche à leurs croquettes.

Cependant, les protéines de remplacement sont-elles vraiment plus vertes que celles qui sont issues d’animaux d’élevage? Pour bien répondre à la question, il faut regarder les analyses de cycle de vie sur le sujet, lesquelles se font rares, comme le constate Dominique Maxime, associé de recherche au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) : « Les quelques études existantes concluent que les insectes ont un impact environnemental bien inférieur à celui de la viande, mais supérieur à celui du tourteau de soya [un produit dérivé du soya, principalement utilisé dans l’alimentation animale] et de la farine de poisson », précise-t-il.

Le chat peut-il être végétalien?

Végane depuis quatre ans, Zoé Rondeau-Lebel souhaiterait être fidèle à ses principes lorsque vient le temps de nourrir ses deux chats. « Mais je veux avant tout qu’ils soient en santé », insiste la Montréalaise de 22 ans, qui n’hésite pas à leur donner de la nourriture d’origine animale.

Contrairement aux humains et aux chiens, les félins sont des carnivores stricts, comme le rappelle le Dr Gaston Rioux, président de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec. « Le chat, si on le compare au chien, est un animal beaucoup plus fragile. Si on lui donne une nourriture végane, il pourrait souffrir d’une carence en taurine ou en vitamine B12, ce qui peut avoir des conséquences majeures sur sa santé », dit-il.

Néanmoins, l’utilisation de levures et d’insectes dans le régime alimentaire félin s’annonce prometteuse. Parce que les levures sont approuvées par l’Association of American Feed Control Officials (AAFCO) et soutenues par plusieurs récentes études, notre groupe d’experts les considère comme sécuritaires pour les chats; elles ont un profil d’acides aminés « excellent », comparable à celui du poulet, mais elles sont exemptes de taurine, qui est de toute façon ajoutée peu importe la source de protéine utilisée. Les levures ont aussi l’avantage de plaire au palais fin des chats. Pour toutes ces raisons, et parce qu’il remplit tous les critères de notre évaluation, le produit Nature's Hug Adulte Maintien, Multichat actif s’est valu la mention « meilleur choix ».

Le profil d'acides aminés des larves de mouche soldat noire permet aussi de composer une diète complète et équilibrée pour les chats, selon les spécialistes. Toutefois, comme ces insectes n’ont pas encore été approuvés par l’AAFCO (ils sont en cours de révision), les produits qui en contiennent ont été jugés plus sévèrement.

nutrience-sans-grains-aliment-seche-a-lair-pour-chat-le-rancher

- NUTRIENCE Nourriture sans grains séchée à l’air pour chats, Le Rancher

La diète crue

Pendant ce temps, la tendance aux croquettes « premium », « naturelles » ou « faites de vrai poulet » est toujours aussi présente. Le plus récent engouement à ce jour : celui pour la nourriture crue, laquelle a pour but de ressembler le plus possible à un repas fait à partir d’une proie. Elle est tantôt préparée à la maison – avec de la viande ou du poisson, des os et/ou des abats –, tantôt vendue sur le marché, notamment sous forme déshydratée.

Dans tous les cas, le Dr Gaston Rioux déconseille cette diète : « À l'Ordre des médecins vétérinaires, on ne voit pas vraiment d'études scientifiques qui nous rassurent à son sujet », précise-t-il. D’une part, le vétérinaire signale que les nutriments dans la nourriture préparée à la maison sont difficiles à équilibrer; d’autre part, la viande crue présente un risque de contamination à différentes bactéries, dont la salmonelle, même lorsqu’elle est desséchée industriellement.

nourriture-chat-1

- NUTRIENCE Sans grains, Chats d'intérieur, WHOLESOME BLEND Recette au saumon pour chat et OVEN-BAKED TRADITION Nature's Code, Toutes étapes de vie, stérilisés, sans grains

Sans grains et sans intérêt

Il existe une foule d’allégations sur les sacs de croquettes pour chats. La mention « sans grains » est, de loin, la plus répandue. Or, des croquettes exemptes de blé, de soya, de maïs, d’orge ou d’autres céréales n’ont aucun bénéfice pour la santé du chat, selon les experts consultés. « Ce type de produits s’adresse uniquement aux chats qui sont allergiques aux grains, ce qui est très, très, très rare », fait valoir Anna-Kate Shoveller, professeure associée au Département de biosciences animales de l’Université de Guelph. Qui plus est, si vous supprimez le gluten de la diète de votre chat pour limiter son apport en hydrates de carbone, sachez que les fabricants, pour former les croquettes, remplacent les grains principalement par des pommes de terre… lesquelles sont des hydrates de carbone.

>> À lire aussi: Un chat, combien ça coûte à long terme?Où adopter votre chat19 litières pour chat testéesCombien coûtent les soins vétérinaires pour un chaton? et Comment bien nourrir votre chat

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.