Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment choisir une litière pour chat

Par Céline Montpetit Mise en ligne : 03 avril 2019  |  Magazine : mai 2019 Shutterstock.com

Shutterstock.com

Il y a beaucoup de choix de litières pour chat: agglomérante à base d’argile, biodégradable, de copeaux de bois, dépoussiéré, parfumée… Nos conseils pour savoir quelle litière acheter et ainsi garder le petit coin de Garfield bien propre.

Où mettre le bac à litière dans la maison

Tout comme vous, votre chat n’aime pas prendre ses repas dans les toilettes. Installez donc son bac à litière à au moins deux mètres de son bol de nourriture. Choisissez un endroit calme, peu passant, mais pas trop reclus comme une garde-robe, car « les chats aiment voir venir tout danger potentiel et pouvoir y échapper rapidement », explique Daniel Filion, président et cofondateur d’Éduchateur, une entreprise de consultation en comportement félin.

Choisir un grand bac ouvert

Il est également important de bien choisir le bac. Votre chat pourrait le délaisser s’il ne le juge pas assez grand pour y enterrer séparément selles et urine. Certains « exigent » d’ailleurs deux bacs pour cet usage, affirme M. Filion, qui est également chroniqueur à l’émission de télé Animo.

Le contenant idéal, selon l'expert, serait « un grand bac de rangement transparent de 60 litres ». Sachez aussi que Minou n’aime pas les bacs couverts, et qu’il préfère pouvoir voir au travers des parois.

Combien de bacs à litière vous faut-il?

Vous avez plus d’un chat? Prévoyez une litière de plus que le nombre de chats dans la maison. Par exemple, trois litières pour deux chats. La raison : votre petit compagnon pourrait refuser d'aller faire ses besoins dans une litière qui contient les déjections d'un congénère, par peur d’occuper un territoire qui n’est pas le sien.

Quelle litière choisir

Pour vous simplifier la vie, optez pour une litière agglomérante. En absorbant l’urine, elle formera des boules que vous pourrez ramasser avec une pelle. Si le produit est efficace, il ne restera pas de déjections dans le bac après le nettoyage, ce qui empêchera les mauvaises odeurs de se développer.

>> À lire aussi: Les soins vétérinaires indispensables pour chats et chiens

Litière dépoussiéré ou parfumée, une bonne idée?

Il vaut mieux choisir un produit sans parfum, conseille Daniel Filion, « car les chats aiment retrouver leur propre odeur ».

Pour protéger les bronches de votre animal, recherchez une litière peu poussiéreuse. Difficile toutefois de vous fier aux emballages, puisque « les allégations de type “dépoussiérée à 99%” ne veulent rien dire, chaque fabricant ayant son propre système de mesure », déplore Daniel Filion.

« Le mieux est d’en tester plusieurs », conseille Laura Gregory, technicienne en santé animale au Centre vétérinaire DMV.« Les plus chères ne sont pas toujours les meilleures. Certaines sont mêmes très poussiéreuses. »

L’argile de bentonite de sodium

Si vous vous approvisionnez dans une animalerie, demandez au gérant de vous conseiller un produit fait d’argile de bentonite de sodium, suggère Daniel Filion. Cet ingrédient ne figure pas souvent sur les emballages, puisque son nom, qui évoque un produit chimique, peut effrayer à tort les consommateurs, croit le spécialiste. Mais il est, en fait, utile et sans danger.

Les litières végétales sont-elles écologiques… et efficaces?

À côté des litières « standards », à base d’argile, on voit de plus en plus de litières végétales sur le marché, notamment à base de maïs, de copeaux de bois, de lin, de coquilles de noix, etc.

D’entrée de jeu, Daniel Filion ne les recommande pas : « Le gros défaut de ces types de produits, c’est qu’ils ne sont pas assez denses. Résultat: le chat peut difficilement y enterrer ses excréments, un besoin instinctif chez lui car cela lui permet de dissimuler sa présence auprès d’éventuels prédateurs. »

Laura Gregory, qui héberge six chats chez elle et a essayé quelques litières végétales, émet un avis plus nuancé. Se fiant à son expérience personnelle, elle déconseille d’utiliser les litières à base de bois (de pin ou de cèdre) et celles faites de tofu, car leur texture, pas suffisamment lisse, faisait mal aux pattes de ses chats. Mais depuis quelques mois, Mme Gregory utilise avec succès une litière composée de résidus de maïs. « Elle contrôle efficacement les odeurs, agglomère bien et ne fait pratiquement pas de poussière. »

>> À lire aussi : chien et chat le coût d’une vie

À première vue, une litière végétale, donc biodégradable, peut sembler plus écologique qu’une litière standard (d’argile), car « l’extraction de l’argile, des mines à ciel ouvert, sa transformation et son transport ont des impacts environnementaux », explique Louise Hénault-Ethier, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki.

Toutefois, « les répercussions de l’agriculture dans le processus de fabrication de litières végétales sont loin d’être négligeables », indique Cécile Bulle, professeure au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et chercheuse au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG), associé à Polytechnique Montréal.

« La grande question à laquelle on ne peut répondre dans l’absolu, dit-elle, est l’impact environnemental de la production du végétal (le maïs) servant à fabriquer la litière. Autrement dit, cultiver et transformer le grain de maïs est-il plus écologique que d’extraire l’argile des mines?

Louise Hénault-Ethier croit qu' « une litière végétale a fort probablement moins de conséquences environnementales [qu’une autre faite d’argile] puisqu’elle est fabriquée à partir d’une ressource renouvelable (arbres, maïs), surtout si elle est produite localement ».

Pour sa part, Cécile Bulle se garde bien de déclarer quel type de litière est le plus écologique, tant et aussi longtemps que nous ne disposerons pas d’analyses du cycle de vie de ces produits. Elle évoque toutefois « une étude mexicaine ayant identifié qu’à lui seul, le transport de la litière aurait des répercussions environnementales importantes ».

Ainsi, « on peut supposer qu’une litière fabriquée au Québec [aurait une] empreinte écologique [significativement moindre que celle d’un produit importé], car le produit local parcourt une moindre distance », explique la professeure et chercheuse.

Comment nettoyer la litière

Les chats sont très propres, et certains pourraient préférer le tapis du salon à leur litière si celle-ci n’est pas d’une propreté impeccable. Il est donc conseillé de jeter les souillures quotidiennement. Environ une fois par mois, changez complètement la litière et nettoyez le bac avec une eau savonneuse. Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’eau de Javel, mais n’utilisez pas de produit puissant comme un désinfectant afin de ne pas faire disparaître complètement l’odeur du chat.

Enceinte? Pas touche à la litière pendant la grossesse!

La Société canadienne de pédiatrie recommande aux femmes enceintes d’éviter les activités susceptibles de les exposer aux excréments de chats. Si vous êtes enceinte et que devez changer la litière, portez des gants et lavez-vous bien les mains après. Les excréments de votre chat pourraient transporter le parasite Toxoplasma gondii, qui cause la toxoplasmose, une maladie infectieuse dangereuse pour le fœtus.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Loisirs et famille

Commentaires 3 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JOANNE FAUST | 30 avril 2019

    Et la litière de silice?
    Heureusement mes chats ne sont pas si difficiles, ils se contentent d’une litière pour les deux et elle est recouverte. Les chats aiment aussi leur intimité comme nous ;-)

  • Par HéLèNE LE GAL | 30 avril 2019

    Les granules de bois québécois font le bonheur de mes chats depuis des décennies: vider chaque jour; 40lbs pour 6-7$; odeur 0; confort des pattes (tests auprès de plusieurs chats de divers gabarits, sexes et pelage); poudre peu fine ni volatile; les granules se dégradent immédiatement à l'humidité;
    elles peuvent aller dans la toilette vu le peu de granules qui y collent; déjà utilisée par un de mes chats comme "lit de récupération" pendant un épisode d'infection urinaire (avec bac séparé dispo pour ses besoins); s'utilise mieux dans un grand bac, c'est confirmé.

  • Par GAéTAN GRENIER | 30 avril 2019

    Bonjour, je viens de lire que l'argile de bentonite de sodium serait dangereux. Il peut provoquer des douleurs respiratoires et même nocive pour les chatons s'ils se lichent les pattes.