Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Dette étudiante: y échapperez-vous?

Par Rémi Leroux

Prêts et bourses, marge de crédit , REEE, revenu d'emploi... les options pour financer des études sont nombreuses. Malgré cela, nombreux sont les Québécois qui entreprennent leur vie professionnelle avec une dette d’études de 10 000, 15 000, voire 20 000 $ (ou plus). Investissement utile ou fardeau sans fin ?

Aux États-Unis, un étudiant s’endette en moyenne d’environ 37 000 $ US pour décrocher un diplôme universitaire. En 2016, selon la Réserve fédérale de New York, la dette étudiante globale s’élevait à 1 260 milliards de dollars US, soit plus que le total des prêts auto contractés dans ce pays !Au Canada, selon la Fédération canadienne des &ea
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,75 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.