Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Achats et ventes entre particuliers : soyez prudents

Par Rémi Maillard
Truc-18-2

Les transactions entre particuliers ne sont pas protégées par la Loi sur la protection du consommateur (LPC), une bonne raison pour prendre quelques précautions.

Près d’un Québécois sur deux utilise des plateformes en ligne comme Kijiji, LesPAC ou Marketplace (plateforme de vente du réseau social Facebook) pour acheter, vendre ou échanger des biens usagés, selon le Baromètre de la consommation responsable publié en novembre 2020 par l’Observatoire de la consommation responsable. Si pour beaucoup le marché de l’usagé permet de réaliser de bonnes affaires, c’est de plus en plus aussi une façon de poser un geste écologique en prolongeant la durée de vie de certains biens et en en limitant la circulation de nouveaux sur le marché.

Mais attention : les ventes et les achats entre particuliers ne sont pas réglementés par la Loi sur la protection du consommateur (LPC). Par conséquent, avant de traiter avec un vendeur, mieux vaut prendre quelques précautions, car en cas de problème, vous faire rembourser, par exemple, pourrait s’avérer complexe.

L’idéal est toujours de voir le produit de vos propres yeux avant de le payer. Pour le paiement, s’il ne s’agit pas de sommes importantes, l’argent comptant est une bonne solution. Vous pouvez aussi opter pour le Virement Interac. Évitez les ententes qui incluent un paiement avant d’avoir obtenu le bien, comme un « dépôt » pour le réserver. De plus, pour la protection du vendeur comme de l’acheteur, il est conseillé de procéder à la transaction lorsque vous êtes en présence l’un de l’autre. Enfin, si vous n’êtes pas à l’aise de vous rendre au domicile du vendeur (ou de faire venir un acheteur chez vous), vous pouvez convenir d’un rendez-vous dans un lieu public. D’ailleurs, certains corps policiers ont mis en place des Zones d’échanges sécurisées.

Attention aux faux particuliers

Certains vendeurs cachent la nature commerciale de leurs activités et se font passer pour des particuliers lorsqu’ils offrent des biens dans des sites de petites annonces, en particulier dans le domaine des ventes d’autos d’occasion (voir Truc 33). La raison? Tenter de se soustraire aux obligations imposées par la LPC aux commerçants, comme les garanties. Sans compter que ces personnes peu scrupuleuses vendent souvent des produits de piètre qualité, ce qui accroît les risques de mauvaises surprises.

Ce truc est extrait du guide 100 TRUCS Consommateurs, vos droits au quotidien, réalisé en partenariat avec l'Office de la protection du consommateur. À l'occasion de ses 50 ans, l'Office offre ce guide gratuitement à tous les consommateurs.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.