(5) Articles

(39) Produits

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Vous recevrez maintenant nos infolettres par courriel. Sachez que vous pouvez vous désabonner en tout temps en suivant le lien "Me désabonner" dans le bas d'une infolettre.

Comment utiliser le moniteur d'activité pour rester motivé

Par Frédéric Perron Mise en ligne : 11 avril 2017  |  Magazine : mai 2017

shutterstock.com

Bien des consommateurs délaissent leurs moniteurs d’activité après quelques mois d’utilisation. Une question de (dé)motivation ? Conseils d’experts pour tirer le maximum de votre appareil.

Le tiers des appareils de type Fitbit finissent au fond du tiroir à peine quelques semaines après avoir été sortis de leur emballage, révèle une enquête de l’entreprise de télécommunications Ericsson publiée sur son site web en juin 2016. Les consommateurs mettraient leur moniteur au rancart notamment parce qu’ils trouvent ses fonctionnalités limitées.

Mais les experts à qui nous avons parlé pensent qu’un manque de motivation influence souvent cette décision. « Ces accessoires sont un peu comme les vélos stationnaires que les gens achètent pour faire de l’exercice et qu’ils laissent de côté après quelque temps, constate Andrée-Anne Parent, chargée de cours au Département des sciences de l’activité physique de l’UQAM. Ni le vélo ni le moniteur ne feront l’activité pour eux ! »

Cela dit, les observateurs s’entendent pour dire qu’un moniteur d’activité peut contribuer à vous motiver en vous donnant un accès rapide à vos résultats – nombre de pas, distance parcourue, etc. – et en soulignant vos réussites, comme lorsque vous atteignez votre objectif de faire 10 000 pas par jour.

Vous venez d’acquérir un tel accessoire, ou vous en avez un qui prend la poussière ? Voici quelques conseils.

1. Fixez-vous des objectifs réalistes

« Les moniteurs d’activité peuvent proposer des objectifs qui sont inatteignables, ou au contraire qui sont trop faciles à atteindre », observe Andrée-Anne Parent. Par exemple, les bracelets ou pinces d’activité Fitbit suggèrent un objectif de base de 10 000 pas (environ 1 h 30 de marche) par jour, ce qui correspond à la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé. Ce n’est pas réaliste pour vous ? N’hésitez pas à ramener cet objectif à 5 000 pas par jour, puis à augmenter progressivement ce nombre au cours des semaines suivantes.

« Il faut vous fixer des objectifs qui sont constamment adaptés à vos capacités pour continuer de progresser, explique François Billaut, professeur au Département de kinésiologie de l’Université Laval. Par exemple, si vous voulez commencer à courir, vous pouvez débuter par un ou deux kilomètres. Deux semaines plus tard, si vous êtes à l’aise avec cette distance, vous pouvez passer à trois ou quatre kilomètres. Et ainsi de suite. » François Billaut conseille de consulter un kinésiologue, qui pourra vous aider à établir un programme d’entraînement réaliste et motivant. Pour en trouver un près de chez vous, consultez le site de la Fédération des kinésiologues du Québec.

2. Socialisez

D’après Andrée-Anne Parent, le fait de prendre part à un groupe (de marche ou de course, par exemple) peut aider les gens à rester motivés. En effet, certaines personnes apprécient l’aspect social de ces activités, alors que d’autres aiment s’y mettre en compétition avec leurs pairs.

Le partage de données (les temps et distances de course, par exemple) sur les réseaux sociaux comme Facebook peut aussi vous donner un coup de pouce en vous permettant de recevoir des encouragements ou des félicitations, mais il se peut que certains de vos amis ne s’intéressent pas du tout à vos performances sportives. Mieux vaut alors vous tourner vers les moniteurs comme ceux de marque Fitbit, qui ont leur propre réseau social, accessible par le biais de leur application. Une autre option : partager vos performances dans une application comme Strava, MapMyRun, Endomondo ou Runkeeper – elles sont compatibles avec plusieurs appareils, dont les Apple Watch et les Fitbit.

3. Portez-le en tout temps

Vous souhaitez simplement augmenter votre activité physique au quotidien ? Portez la montre intelligente ou le bracelet d’activité en tout temps, recommande Marie-Ève Mathieu, professeure au Département de kinésiologie de l’Université de Montréal. « Ils auront ainsi des données plus complètes, dit-elle. Une personne qui utilise son moniteur seulement lorsqu’elle s’entraîne aura l’impression qu’elle bouge beaucoup, alors que ce n’est pas nécessairement le cas. À l’opposé, quelqu’un qui marche souvent dans la journée, qui va parler à ses collègues de bureau plutôt que de leur envoyer des courriels par exemple, pourrait bouger plus qu’il pense. »

4. Ignorez les calories

La plupart des moniteurs d’activité indiquent les calories dépensées chaque jour, une donnée qui pourrait en principe vous aider à perdre du poids, si vous en éliminez plus que vous en ingérez. Or, selon nos tests, la plupart des appareils surestiment l’énergie dépensée à la marche et à la course, mais la sous-estiment à vélo. La comptabilisation des calories étant peu fiable, Andrée-Anne Parent conseille de ne pas s’y fier. « Perdre du poids, c’est difficile, dit-elle. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, comme le régime suivi et la motivation. Il vaut mieux se fixer des objectifs autres que la dépense énergétique, par exemple marcher un certain nombre de pas par jour. »

Une enquête étonnante

Selon une étude dirigée par John Jakicic, professeur au Département de santé et d’activité physique de l’Université de Pittsburgh, et publiée dans le Journal of American Medical Association en septembre 2016, les gens qui s’entraînent sans moniteur d’activité perdraient plus de poids que ceux qui en utilisent un.

Les chercheurs ont observé pendant deux ans 470 personnes qui avaient un surplus pondéral et qui suivaient un programme de perte de poids incluant des exercices et un régime. Deux groupes ont été formés : le premier devait utiliser un moniteur d’activité, et le second devait noter dans un journal web sa consommation de nourriture ainsi que ses exercices.

Alors que les chercheurs s’attendaient à une perte de poids plus importante chez les sujets portant un moniteur d’activité, c’est plutôt le contraire qui s’est produit : les utilisateurs de moniteurs ont perdu en moyenne 3,5 kg, tandis que les autres ont perdu 5,9 kg.

Comment cela s’explique-t-il ? Selon John Jakicic, les utilisateurs de moniteurs se sont probablement concentrés sur le volet « exercices » du programme, délaissant le volet « régime », pour lequel ils n’avaient pas à fournir de données, contrairement à l’autre groupe. Cela dit, mentionnons que certaines applications qui accompagnent les moniteurs d’activité permettent de noter ce que vous mangez. Il s’agit peut-être là d’une avenue à explorer si votre objectif est de perdre du poids.

Pour connaître la liste des moniteurs d'activité recommandés par Protégez-Vous, consultez cette section de notre dossier.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Technologie

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.