Que faire avec les vieux appareils électroniques?

Par Mise en ligne : 12 novembre 2018

Les appareils électroniques contiennent des matériaux recyclables (verre, plastique, cuivre, aluminium, etc.), mais aussi des produits toxiques (plomb, cadmium, mercure, etc.), d’où l'importance de s'en départir convenablement.

En 2016, la population mondiale a envoyé au rebut près de 45 millions de tonnes métriques d’équipements électriques et électroniques. La plupart de ces produits étaient pourtant recyclables. Au Québec, chaque fois que vous achetez un produit électronique, vous payez des écofrais qui servent à couvrir les coûts de recyclage du produit. 

Comment sont établis les écofrais?

Les écofrais sont établis en fonction du coût réel du recyclage des matériaux contenus dans le produit. Ils varient ainsi de 7 ¢ pour un téléphone cellulaire à 24 $ pour un téléviseur de 46 po et plus. 

Une fois que vous les avez laissés dans un point de dépôt, qu’advient-il de vos ordinateurs et téléphones? Ils sont regroupés dans un centre de distribution, puis acheminés vers des recycleurs «approuvés», où ils sont désassemblés de façon manuelle ou mécanique. 

Les matières comme les métaux, le verre et le plastique sont expédiées dans des usines qui les transforment en matériaux de base. 

Que faire avec vos vieux appareils électroniques?

Mais de vieux téléviseurs se retrouvent pourtant encore trop souvent sur le bord de la rue, se désole Karel Ménard, directeur général du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets. Il estime que la collecte à la maison pourrait inciter les gens à recycler leurs produits électroniques en fin de vie. 

Une idée que l’ARPE-Québec, qui gère le programme d’écofrais, rejette du revers de la main en expliquant que cette option augmenterait les coûts du programme, particulièrement les coûts de transport. Sans compter l’impact environnemental: le ramassage à domicile participerait à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre. 

Des arguments qui ne convainquent pas Karel Ménard. Selon lui, on pourrait par exemple inviter les gens à mettre les piles et petits appareils électroniques dans des sacs bien identifiés puis à les déposer dans le bac à recyclage. 

En ce moment, environ 1 000 points de dépôt sont établis au Québec pour les produits électroniques en fin de vie. Pour trouver un point de dépôt près de chez vous, rendez-vous au www.recyclermeselectroniques.ca/qc  

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Technologie

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Élise Babineau | 15 novembre 2018

    Je n'ai pas de problème à aller porter mes appareils électroniques afin qu'ils soient recyclés. Pour les téléviseurs, j'apprécierais toutefois la collecte à domicile. Je dois remplacer mon vieux RCA et je n'ai pas la force de le sortir et encore moins de le mettre dans le coffre ma voiture. (Je suis une petite femme de 50 kilos et je vis seule.)

    Par ALAIN GOULET | 16 novembre 2018

    Il serait intéressant de donner la collecte à domicile pour une personne dans l'incapacité physique d'aller porter le bien recyclable.