Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Bien choisir un véhicule d'occasion

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Office de la protection du consommateur Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 25 Mai 2010

Vous avez enfin trouvé l’auto que vous cherchiez ! Le modèle, la couleur, l’état, le prix… tout répond à vos attentes.

Pour cette auto d’occasion, vous avez eu un coup de cœur instantané. Qu’en est-il cependant pour la suite des choses ? Comment éviter de signer un contrat qui pourrait vous coûter cher ?

Chaque année, l’Office de la protection du consommateur reçoit plus de 15 000 demandes de renseignements et de soutien portant sur la vente de véhicules d’occasion.

Plusieurs de ces demandes sont faites par des consommateurs qui voudraient annuler un contrat de vente signé… quelques heures plus tôt. Malheureusement, une fois signés, la plupart de ces contrats ne peuvent être annulés.

Trouvez l’étiquette

L’une des meilleures façons de vous protéger est d’abord de consulter l’étiquette que le commerçant doit, obligatoirement, apposer sur la vitre de tous les véhicules qu’il offre en vente ou en location à long terme.

Cette étiquette doit contenir plusieurs renseignements obligatoires tels que :

 

  • la description du véhicule (marque, modèle, année, numéro de série du véhicule, cylindrée du moteur) ;
  • le kilométrage réel parcouru ;
  • le genre d’utilisation précédente du véhicule (taxi, véhicule de location, véhicule de démonstration, par exemple) ;
  • les caractéristiques de la garantie ;
  • le prix.

 

Selon la Loi, tous les renseignements qui y figurent font partie du contrat, à l’exception du prix auquel le véhicule est offert et des caractéristiques de la garantie, car ceux-ci peuvent être modifiés à la suite d’une négociation entre le consommateur et le commerçant.

Au moment de la signature du contrat, le commerçant devra vous remettre un exemplaire de cette étiquette.

L’étiquette apposée sur la vitre doit également énumérer les réparations effectuées par le commerçant depuis qu’il est en possession du véhicule. Un conseil : assurez-vous que les détails relatifs à ces réparations sont le plus explicites possible.

Par exemple, si le commerçant a seulement indiqué qu’il avait remplacé les freins, demandez-lui de détailler la réparation. S’agit-il, par exemple, des freins avant ou arrière ?