Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Déménageurs du dimanche, attention aux contraventions!

Par Carole Côté
demenagement-2

Peut-être faites-vous partie des 200 000 à 250 000 Québécois qui changeront d’adresse dans quelques jours. Avant d’emprunter le camion d’un ami, voici quelques règles à suivre pour un déménagement sans contravention.

Voici ce qu’il faut savoir, entre autres choses, avant d’emprunter le camion de votre beau-frère (ou de prêter le vôtre) et de vous improviser déménageur.

Assurez-vous que vous avez le bon permis

Ce ne sont pas toutes les classes de permis qui autorisent la conduite d’un camion lourd. Le permis de classe 5 – celui que vous possédez certainement – permet de conduire un véhicule de promenade, un véhicule récréatif, un véhicule-outil, un véhicule de service, un cyclomoteur (scooter ou mobylette) ou encore… un tracteur.

Si vous prévoyez prendre le volant d’un camion, il vous faut un permis de classe 3, qui vous autorise notamment à conduire :

  • un camion ayant 2 essieux et dont la masse nette est de 4 500 kg ou plus ;
  • un camion ayant 3 essieux ou plus.

L’amende pour conduite d’un camion avec la mauvaise classe de permis est de 300 $, plus les frais. Le véhicule peut aussi être saisi sur-le-champ.

Respectez la signalisation et la limite d’alcool

Évidemment, assurez-vous de respecter la signalisation pour les poids lourds et sachez que la limite d’alcool permise est de 50 mg/100 ml pour les conducteurs de ces véhicules. On garde donc la bière pour l’après-déménagement !

Autant de passagers que de ceintures

Autre obligation : on ne transporte pas plus de personnes que le nombre de ceintures dans la cabine du camion. Et il est interdit (et dangereux !) de transporter des gens dans la boîte arrière ou encore à bord d’une remorque.

Pour le passager sans ceinture ou qui a oublié de la boucler, l’amende est de 200 $ et 3 points d’inaptitude. S’il a moins de 16 ans, c’est le conducteur du véhicule qui reçoit l’amende de 80 à 100 $ et perd les points d’inaptitude.

Si des personnes sont installées dans la boîte du camion, le conducteur et le passager seront sévèrement mis à l’amende : 1 000 $ et 12 points d’inaptitude pour chacun.

Repérez le chemin

Pensez à planifier le parcours du convoi pour le déménagement, histoire de vous assurer que le camion puisse passer partout, qu’il ne se bute pas à une rue fermée ou pire, à un chantier de construction, des ruelles sans issue, des cordes à linge ou des fils électriques trop bas bloquant le passage.

L’idéal est de faire le chemin dans les jours qui précèdent le déménagement afin de s’assurer que toutes les voies sont ouvertes et accessibles. Et prévoyez un plan B au cas où.

Prévoyez le stationnement

Qu’arrive-t-il si vous bloquez la circulation ? Eh oui, une amende ! Elle sera de 60 $, car, « sauf en cas de nécessité, nul ne peut immobiliser un véhicule routier de manière à rendre une signalisation inefficace, à gêner la circulation, l’exécution de travaux ou l’entretien du chemin ou à entraver l’accès à une propriété ».

Un accrochage ?

Si jamais vous accrochez accidentellement un autre véhicule, en vous stationnant par exemple, ne vous contentez pas de laisser votre nom et votre numéro de téléphone sur le pare-brise. Selon le Code de la sécurité routière, vous devez fournir au propriétaire vos nom et adresse, votre numéro de permis, les nom et adresse du propriétaire inscrit au certificat d'immatriculation (si ce n’est pas vous) et l’attestation d’assurance. Si vous n’êtes pas capable de le joindre, vous devez signaler l’incident au poste de police dès que possible et fournir les mêmes renseignements. À défaut, vous risquez une amende de 200 $.

Si cela se produit en roulant, arrêtez-vous de façon sécuritaire et faites un constat.

En cas de blessure, appelez le 911. Les blessures corporelles sont couvertes dans tous les cas d’accident sur les routes du Québec. « Tout le monde est couvert par le régime, même un bébé qui se trouverait à bord », explique Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ.

Les dommages ou les pertes de biens sont couverts par les assurances des véhicules impliqués dans l’incident. Par contre, si le permis de la personne qui conduit n’est pas en règle, amendes et problèmes avec les assurances vous attendent…

Si vous prêtez votre véhicule

Une personne qui prête son véhicule à un conducteur dont le permis n’est pas valide s’expose elle aussi à de sérieux ennuis et à de lourdes amendes.

Si vous prévoyez prêter votre véhicule à un tiers au cours de votre déménagement, ou lui confier le volant du camion, assurez-vous qu’il s’agit d’une personne de confiance dont le permis est valide.

À noter qu’il est possible de vérifier sur le site de la SAAQ la validité d’un permis, moyennant des frais de 1,80 $ par consultation. Une vérification visuelle, en effet, ne permet pas de savoir si le permis est révoqué ou suspendu ou si son titulaire a payé son renouvellement, rappelle la SAAQ sur son site internet.

Et si vous prêtez votre véhicule, assurez-vous que la preuve d’assurance reste dans le véhicule. Car être arrêté sans ce document entraîne aussi une amende, allant de 30 à 60 $ (article 35).

Attachez bien vos biens

Attachez solidement tous vos biens si vous déménagez avec une remorque (trailer), surtout si la route à faire est longue ou si vous empruntez des autoroutes. Des objets qui obstruent la vue, posent des risques pour les automobilistes ou cachent les feux de signalisation du véhicule pourraient vous coûter de 175 à 350 $ d’amende, plus les frais.

Et soyez vigilant si vous louez une remorque fermée ou empruntez le trailer de votre beau-frère, car le poids de cet équipement vide est déjà parfois supérieur à la capacité autorisée pour un véhicule de promenade. Selon la SAAQ, « la remorque doit être munie de freins si, une fois chargée, elle pèse de plus de 1 300 kg ou plus de la moitié du véhicule qui la tire ».

>> À lire aussi : Petit guide pour remorquer

Des comportements responsables

Laissez l’endroit que vous quittez en bon état, sinon gare aux conséquences. Votre ex-proprio pourrait vous accuser de méfait en vertu de l’article 430 du Code criminel, a rappelé le gouvernement du Québec dans une publication récente en prévision de la période des déménagements.

Si vous avez un animal de compagnie, cela pourrait être une bonne idée de le faire garder la journée du déménagement. Et si vous ne pouvez pas l’accueillir dans votre nouvel appartement, confiez-le à la SPCA ou à un nouveau maître. La Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal vous oblige à en prendre soin. Enfreindre cette loi pourrait vous valoir des amendes très salées, allant de 2 500 à 125 000 $.

Déménager… et laisser son adresse

Avec tout ce brouhaha et ces listes de choses in-ter-mi-na-bles à faire en vue du jour J, vous avez peut-être oublié de faire votre changement d’adresse. Pas de souci, vous pouvez souscrire au service de réacheminement de courrier offert par Postes Canada. Tout se fait en ligne avec une carte de crédit. Un changement d’adresse au Québec coûte 86,80 $ pour un an et 56,70 $ pour quatre mois pour quatre personnes.

Déménager sans s’égarer
 

  1. Rassemblez dans une boîte les essentiels pour la première nuit (draps, oreillers, toutous des enfants et produits d’hygiène) et assurez-vous de l’avoir sous la main lorsque vous en aurez besoin.
     
  2. Étiquetez fils et câbles pour les retrouver rapidement afin d’avoir accès à Internet et au téléphone sitôt emménagé. Prenez des photos des branchements d’origine.
     
  3. Rassemblez les papiers importants (contrats, achats, assurances, passeports, etc.) dans une boîte et transportez-la vous-même. On n’est jamais trop prudent.

D’autres conseils pour bien se préparer ici.

Source : pj.ca

 

Lire l'article
La grippe pourrait revenir en force cet automne

La grippe a fait une pause durant l’hiver 2020-2021, mais plusieurs experts s’attendent à ce qu’elle soit de retour pour la prochaine saison. Elle pourrait même pointer son nez à l’avance. Déjà, les virus respiratoires autres que le coronavirus sont beaucoup plus présents au Québec depuis le relâchement des mesures sanitaires.

Lire l'article
Des cas d’hépatite A liés à des mangues congelées

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a annoncé vendredi le rappel de plusieurs marques de mangues congelées qui pourraient être contaminées par le virus de l’hépatite A. Trois cas d’infection ont été signalés au Québec et en Nouvelle-Écosse.

Lire l'article
Chicane de voisinage : pensez à la médiation

Vous n’en pouvez plus de la musique que votre voisin fait jouer à tue-tête à toute heure du jour, de l’odeur nauséabonde de sa poubelle qu’il dispose tout juste sous votre fenêtre ou du va-et-vient incessant des voitures devant sa maison ? Pour éviter que la situation s’envenime tout en obtenant satisfaction, vous pourriez tenter la médiation.

Lire l'article
Internet : votre facture pourrait augmenter de 10 à 20 $ par mois

Vous avez peut-être reçu récemment un courriel de votre fournisseur internet vous prévenant qu’une augmentation des tarifs était à prévoir. Cette hausse de 10 à 20 $ par mois découle d’une récente décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d’annuler la baisse radicale de tarifs pour l’Internet de gros décrétée en 2019.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.