Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Quelles règles suivre pour le ski alpin cet hiver?

Par Florence Dujoux
station-ski-2

Skieurs et planchistes peuvent se réjouir: la saison 2021-2022 marque le retour à la normale des services offerts en stations. Une seule condition pour s’en prévaloir: détenir un passeport vaccinal.

École de glisse, clubs de compétition, services de restauration, location d’équipements, boutiques de sport, disponibilité de casiers, animation pour enfants: l’ensemble des services habituellement offerts est de retour cet hiver. Les remontées mécaniques pourront aussi fonctionner au maximum de leur capacité.

La préparation sera cependant toujours de mise puisque les consignes sanitaires de base, comme le respect de la distanciation physique, le port du couvre-visage, quand il est requis, et le lavage des mains, sont maintenues.

Ainsi, vous devrez réserver vos journées de glisse et vous renseigner sur le mode de validation du passeport vaccinal de la station que vous visitez.

Le passeport vaccinal obligatoire

Le passeport vaccinal est exigé pour les 13 ans et plus, pour utiliser les remontées mécaniques et accéder aux aires de restaurations (restaurants, cafétérias, bars et espaces pour lunch) situées dans les chalets.

Chacune des 75 stations de ski du Québec a défini sa procédure de vérification. De petites stations, comme Mont Rigaud, clôturent leur site et vérifient le passeport dès le stationnement. Une formule impossible à appliquer dans des centres de ski avec un village piétonnier, comme Mont-Tremblant.

«On a une politique de saison garantie: les stations proposent le remboursement ou le report de l’abonnement saisonnier, même pour ceux qui ont le passeport vaccinal, s’ils se sentent plus ou moins confortables», souligne Yves Juneau, président de l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ).

L’ASSQ avait initialement estimé que 9 % de la clientèle annulerait sa passe de saison si le passeport vaccinal était obligatoire, mais les demandes de remboursement sont pour le moment moins élevées.

Validation unique pour les abonnements

D’après Yves Juneau, il y a 302 000 détenteurs d’abonnements saisonniers au Québec. Ils devront présenter leur passeport vaccinal une seule fois pour activer leur abonnement, et pourront ensuite avoir accès à la montagne toute la saison, selon la validité de leur abonnement.

«Les stations de ski munies d’un système de reconnaissance RFID programmeront votre carte d’accès aux remontées mécaniques, selon que vous avez déjà présenté votre preuve de vaccination, ou pas», détaille-t-il.

Plusieurs centres de ski alpin, comme Bromont ou Les Sommets, ont déjà ouvert leur comptoir de service à la clientèle, et encouragent les abonnés à faire valider leur passeport vaccinal avant le début de la saison. Chaque abonné doit se présenter en personne. À Mont-Tremblant ou au Massif, la procédure peut aussi être effectuée par vidéoconférence.

Réservation de billets journaliers

Les détenteurs de billets journaliers devront présenter leur preuve vaccinale à chaque visite, sauf s’il s’agit de billets multijours. Pour ces derniers, une seule vérification sera nécessaire pour l’ensemble des journées de validité. Vous devrez toutefois prévoir de longs temps d’attente puisque plusieurs stations manquent de main-d’œuvre.

Il est recommandé aux détenteurs de billets journaliers de réserver la date de leur visite. «La gestion des bâtiments restant sous l’effet de la distanciation, on a donc des capacités limitées pour la fréquentation des chalets de ski», explique Yves Juneau. Au Massif, la contingence journalière sera maintenue pour assurer le confort et optimiser l’expérience.

>> À lire aussi: Comment trouver de l’équipement de ski pour pas cher et Comment choisir un porte-skis

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par ANDRE JACQUES
    23 Novembre 2021

    Tant qu'à publier cette nouvelle, pourquoi ne pas être plus précis lorsque vous parlez de distanciation social et du port du manque.
    1. Les remontées mécaniques pourront aussi fonctionner au maximum de leur capacité. Comment alors respecter la distanciation dans une chaise à 6 si nous sommes 6 par chaise ?
    2. Le port du couvre-visage, quand il est requis. Justement, quand sera t-il requis ? Vous auriez au moins pu fournir un peu plus de détails tant qu'à faire un article... :-(






    .