Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vous pourrez bientôt payer votre solde de carte de crédit instantanément

Par Alain McKenna
paiement_instantane

À l’heure actuelle, payer vos factures à partir du site web de votre banque demande un peu de patience, puisqu’il peut se passer de deux à trois jours avant que la transaction soit approuvée. Mais, dès l’an prochain, ce délai sera chose du passé. Les banques canadiennes se sont entendues pour rendre instantanées les transactions bancaires.

La solution approuvée par les banques consiste en une plateforme électronique standardisée à laquelle les institutions financières canadiennes pourront se connecter pour effectuer des échanges entre elles. Cela comprend les banques, les sociétés de crédit, les prêteurs en tout genre (pensez à votre hypothèque…) et d’autres entreprises qui doivent transiger régulièrement entre elles, ou avec une ou l’autre des institutions bancaires canadiennes.

La même expérience, en plus vite

Vous ne verrez pas de grandes transformations dans votre façon de consommer, mais les outils de paiement qui vous seront offerts seront plus rapides et également plus sûrs. Les transactions instantanées entre institutions bancaires réduiront grandement les risques de fraude. Plusieurs types de fraudes bancaires exploitent le délai actuellement nécessaire pour conclure une transaction ou un virement entre deux institutions financières.

Ce délai sera éliminé.

Les outils de détection de fraude en place devront être renforcés pour réagir eux-mêmes sur-le-champ. Le bénéfice pour l’industrie financière est évident. Comme consommateurs, vous pourriez profiter indirectement de ce changement, dans la mesure où les vols d’identité aux fins de fraude bancaire pourraient être réduits.

Si vous utilisez votre carte de crédit pour régler vos achats, que ce soit en personne ou en ligne, vous pourriez aussi dégager votre marge dès que vous réglerez une partie de votre solde. Cela vaudra pour les particuliers et pour les entreprises.

Un exemple cité par les experts est celui d’un entrepreneur qui doit gérer la construction d’un nouvel immeuble et qui doit acheter davantage de matériaux que prévu. Souvent, les entrepreneurs ont une marge de crédit auprès des fournisseurs. En ce moment, un entrepreneur doit patienter quelques jours entre le moment où il règle le solde de sa marge et le moment où le fournisseur reçoit son paiement. Durant ce délai, si sa marge est pleine, il ne peut commander de nouvelles fournitures.

En utilisant la solution en temps réel sur laquelle travaille actuellement l’industrie financière, cet entrepreneur pourra effectuer un paiement et sa marge sera immédiatement allégée de ce montant.

Vers de nouveaux services financiers

Pour bien fonctionner, cette plateforme doit être universelle, afin que les échanges entre institutions se fassent sans perte de données.

Paiements Canada, l’organisme sans but lucratif qui représente le secteur financier canadien et qui dirige la mise en place de la nouvelle plateforme de paiement en temps réel, précise que celle-ci se conformera à la norme ISO 20022. Cette dernière harmonise la façon dont les données sont échangées et offre la possibilité d’ajouter de l’information additionnelle aux simples données transactionnelles.

Cette norme internationale facilite aussi l’échange d’informations dites « riches », comme des relevés de compte ou de carte bancaire, les changements d’adresse, la gestion des placements, l’ouverture ou la fermeture de comptes, etc.

Au-delà de l’effet simplificateur que cette norme promet d’avoir sur les opérations interbancaires courantes, elle ouvre un espace pour de nouveaux services aux consommateurs. Pensez à une application qui analyserait votre solde bancaire et qui pourrait vous aider à mieux contrôler vos dépenses en identifiant les achats superflus que vous faites sur une base mensuelle.

Bref, tout le monde y gagne, assure Paiements Canada. Surtout le secteur financier canadien, qui rattrape ainsi une partie du retard accumulé par rapport à d’autres pays dans l’adoption d’outils transactionnels plus efficaces, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et la France.

« Le système de paiements en temps réel stimulera l’innovation. Les participants au système de paiements pourront mettre au point des outils novateurs, tout en favorisant la concurrence ici et à l’étranger », résume d’ailleurs Tracey Black, présidente et chef de la direction de Paiements Canada, par communiqué.

Ce ne sera cependant pas pour tout de suite : il faudra patienter jusqu’en 2022 pour voir ce système officiellement mis en place au Canada.

>> À lire aussi : Crédit, endettement et justice

Lire l'article
La haute vitesse en région ne sera pas une aubaine… pour le moment

Québec et Ottawa dépenseront 826 millions de dollars pour brancher à la haute vitesse les 148 000 foyers québécois qui n’y ont pas encore accès. Les consommateurs n’auront cependant pas le choix du fournisseur, puisqu’il n’y en aura qu’un seul par région. La haute vitesse sera donc accessible, mais pas nécessairement abordable.

Lire l'article
Cultiver les légumes qui se trouvent dans votre réfrigérateur

Vous souhaitez planter des semis pour repiquer les pousses qu’ils produiront dans votre potager dès que la température le permettra. Pourquoi ne pas profiter des légumes qui sont dans votre réfrigérateur? Voici comment vous y prendre.

Lire l'article
Fin des téléphones LG: ce que vous devez savoir

Le fabricant LG a annoncé cette semaine la fermeture de sa division mobile. Voici ce que cela signifie pour les propriétaires actuels d’un téléphone de l’entreprise, mais aussi pour ceux qui considèrent en acheter un au rabais pendant que LG écoule ses derniers inventaires.

Lire l'article
Vous voulez acheter des bitcoins? Gare à la plateforme que vous utilisez!

Vous voulez investir dans les cryptomonnaies? Facile: des centaines d'applications et de plateformes vous permettent de le faire à partir d'un navigateur web ou d'un téléphone intelligent. Par contre, ces plateformes – à l'exception d'une seule – ne sont pas inscrites auprès des autorités des marchés financiers au Canada. Vous n’avez donc aucun recours si votre investissement ne se déroule pas comme prévu.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.