Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Demande d’action collective contre des écoles privées pour frais non remboursés

Par Andrea Lubeck
shutterstock_345234128

Si votre enfant fréquente l’une des écoles privées visées, vous faites automatiquement partie de la demande d’action collective.

La demande vise une centaine d’établissements primaires et secondaires situés dans la communauté urbaine de Montréal et fréquentés par environ 47 000 élèves. Le gouvernement de François Legault a décrété la fermeture des écoles le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de COVID-19. Les écoles primaires et secondaires n’ont pas été rouvertes pour le reste de l’année scolaire.

La requête, déposée par le cabinet Champlain avocats, argue que la prestation d’enseignement telle que déterminée par le contrat signé par les parents n’a pas été rendue. Selon les plaignants, les plans de cours à distance ainsi que les courtes vidéos disponibles en ligne ne sont pas comparables «ni en quantité, ni en qualité à l’enseignement et l’éducation dispensée en personne dans une classe».

Les parents à l’origine de la demande souhaitent donc que les frais de scolarité qu’ils ont payés pour la période où l’école était fermée leur soient remboursés.

En avril dernier, la Fédération des établissements d’enseignement privé (FEEP) affirmait que si l’école a fourni une prestation pédagogiquement durant le confinement, il serait difficile de soutenir qu’elle n’a pas rempli sa part du contrat, et donc d’exiger un remboursement pour les semaines où l’établissement est demeuré fermé.

La FEEP a indiqué ne pas accorder d'entrevue à ce sujet avant de savoir si la demande d'action collective est autorisée ou non par la Cour. 

>> À lire aussi: Pouvez-vous espérer un remboursement des frais de scolarité?

Comment être tenu au courant des développements?

Vous faites automatiquement partie des personnes visées par l’action collective si votre enfant fréquente l’une des écoles privées intimées. Vous pouvez toutefois vous inscrire pour recevoir des mises à jour de la demande sur le site web du cabinet Champlain avocats.

>> À lire aussi: Actions collectives autorisées contre les hôtels MGMHuaweiTylenolWhirlpool et Air Canada

PRÉCISION 17/07/2020:  Le texte a été modifié à la suite de la réponse de la FEEP à notre demande d'entrevue.

Lire l'article
Cas vécu : une voiture « démonstrateur » est-elle neuve ?

Un couple a poursuivi avec succès son concessionnaire après avoir découvert que la voiture neuve qu’il venait d’acheter avait été utilisée à des fins de démonstration.

Lire l'article
Contrer le vol de vélos

Tout cycliste connaît les risques de se faire voler sa monture. Ce n’est pas une légende urbaine. À Montréal seulement, plusieurs milliers de vélos disparaissent chaque année. La plateforme Garage 529 permettra-t-elle de ralentir le fléau ? Portrait de la situation et astuces de prévention.

Lire l'article
Maisons neuves : des entrepreneurs haussent indument les prix

À quelques semaines, voire à quelques jours d’emménager dans leur propriété toute neuve, des consommateurs reçoivent un avis de l’entrepreneur leur demandant une somme d’argent supplémentaire pour couvrir la hausse des coûts de construction, sans que le contrat n’autorise une telle augmentation. Est-ce légal? Ont-ils des recours?

Lire l'article
Bris des transmissions automatiques Nissan : l’action collective de l’APA est autorisée

La Cour supérieure vient d’autoriser une importante action collective contre Nissan Canada qui vise la majorité des véhicules 2010-2019 livrés avec une transmission automatique à variation continue. La liste des modèles s’avère la plus complète parmi les nombreuses actions collectives canadiennes et américaines intentées contre Nissan pour ses transmissions problématiques.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.