Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Acheter une maison pendant la pandémie

Par Marie-Eve Shaffer Mise en ligne : 12 Mai 2020 Shutterstock.com

maison-banlieue Shutterstock.com

Vous pensez acheter une maison dans un avenir proche? Sachez que la conclusion d’une transaction immobilière s’avère plus laborieuse et plus coûteuse pendant la pandémie de COVID-19.

Autant les courtiers immobiliers que les inspecteurs en bâtiment et les notaires ont adapté leurs pratiques aux consignes de santé publique. Depuis le 11 mai, ils peuvent reprendre toutes leurs activités, autant pour la mise en vente de propriétés résidentielles que commerciales, après plus d’un mois et demi de restrictions.  

Visite de la propriété

Les acheteurs peuvent maintenant visiter physiquement la propriété qu’ils convoitent. Avant le 11 mai, si la maison avait été mise en vente après le 20 avril, ils devaient se contenter d’une visite virtuelle. L’Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) recommande tout de même aux acheteurs de visiter virtuellement la propriété dans un premier temps et, si leur intérêt persiste, de se rendre sur les lieux par la suite.  

Même si des restrictions sont tombées, les visites ne déroulent pas encore comme d’habitude. Les représentants du couple d’acheteurs ou du groupe y ont accès un à la suite de l’autre. Ils doivent préalablement remplir un questionnaire sur son état de santé, se laver les mains et porter des équipements de protection individuelle si la distance de deux mètres ne peut être maintenue. Pendant la visite, ils ne peuvent être accompagné que par son courtier immobilier.

«On demande aux gens de ne toucher à rien, dit la courtière immobilière Mélanie Bergeron. Ce sont les courtiers qui, avec des gants, ouvrent les portes d’armoires, par exemple. On ne s’éternise pas dans la maison.»

Les acheteurs décident de présenter une offre d’achat? Pas de problème, les courtiers immobiliers ont déjà l’habitude d’échanger des documents virtuellement et de convenir d’ententes grâce aux applications de signature électronique.

>> À lire aussi: Tous nos articles pour vous aider à acheter une maison ou un condo

L’inspection de la demeure

Dans le cas où les acheteurs souhaitent faire examiner la propriété convoitée par un inspecteur en bâtiment avant de conclure la vente, ils peuvent le faire sans problème. Ils doivent toutefois s’attendre à ce que cette étape soit plus longue qu’en temps normal.

En raison de la crise sanitaire, l’inspecteur en bâtiment doit désinfecter ses outils avant et après l’examen d’une résidence, en plus de porter des équipements de protection individuelle (combinaison, lunettes, masque, visière, gants, etc.) au moment d’explorer l’immeuble sous toutes ses faces.

L’acheteur et le vendeur peuvent être présents, mais une distance de deux mètres doit être conservée entre eux. «On demande de ne pas être dans la même pièce que nous et on lui fait signer un document dans lequel il déclare qu’il n’a pas de symptôme de la COVID-19», précise Pascal Parent, président de l’Association des inspecteurs en bâtiment du Québec (AIBQ).

Puisque l’examen d’une propriété requiert davantage de matériel et de temps pendant la période pandémique, «les prix des inspections ont augmenté en moyenne de 15 à 20 %», indique Pascal Parent.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec déconseille d’acheter une maison sans inspection.

Rendez-vous chez le notaire

Pour sceller la vente, la visite chez le notaire s’impose, comme d’habitude. Depuis le 1er avril, «plus de 900 notaires québécois utilisent la plateforme Microsoft Teams pour réviser virtuellement les actes notariés en détail avec leurs clients», indique Me François Bibeau, président de la Chambre des notaires du Québec.

«Le notaire doit [voir les deux parties] pour s’assurer des capacités intellectuelles de chacun et de leur liberté d’action, explique-t-il. Il peut demander à un client de faire une vue à 3600 avec l’appareil qui lui sert pour filmer. On veut s’assurer qu’il ne soit pas sous l’influence de la contrainte ou de la menace.»

L’acheteur et le vendeur doivent s’entendre sur la façon dont se déroulera la visite avec le notaire. Si l’un d’eux n’est pas en mesure d’avoir accès à des outils technologiques, ils doivent se rendre dans le bureau du notaire, l’un à la suite de l’autre. «On ne convoque pas l’acheteur et le vendeur en même temps et on n’admet plus les agents immobiliers», précise Me Bibeau. Le notaire, s’il est ouvert à cette possibilité, doit veiller à ce que les lieux soient désinfectés et qu’une distance de deux mètres puisse être maintenue entre les personnes présentes.

Comme pour les inspecteurs en bâtiment, il est possible que la facture des notaires soit plus élevée pendant la pandémie. Me François Bibeau attribue cette hausse notamment à l’utilisation des outils technologiques qui demandent plus de temps, ne serait-ce que pour expliquer leur fonctionnement aux clients. S’ils jugent que l’augmentation des coûts est exagérée, les consommateurs ont des recours à la Chambre des notaires du Québec.

Échange des clés

Enfin, pour l’échange des clés, les acheteurs et les vendeurs usent d’imagination. «La remise en main propre n’est pas autorisée», précise Mélanie Bergeron. La boîte aux lettres peut être utilisée, sinon les parties conviennent d’un moment où le vendeur quitte la maison, après avoir laissé les clés à l’intérieur – sur le comptoir de la cuisine, par exemple. Puis le nouveau propriétaire entre et prend possession des lieux, sans qu’il y ait de contact physique.

>> À lire aussi: Comment choisir un notaire et Comment financer l'achat d’une maison

MISE À JOUR: Ce texte a été publié initialement le 1er mai 2020, mais nous avons modifié certaines informations le 12 mai compte tenu de l’évolution de la situation liée à la pandémie et des nouveautés annoncées par le gouvernement.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle