Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Charles-Éric Blais-Poulin (journaliste) et Linda Gauthier (chargée de projet)
comment-choisir-tente-camping-2

Notre guide d’achat vous permettra de trouver la tente qu’il vous faut pour un séjour en famille et de savoir quelle capacité sélectionner; de quelle façon déterminer l’imperméabilité; et quels types de structures et de dressages sont à privilégier.

4, 5 ou 6 places?
Leur capacité, votre confort
Dressage : les arceaux toujours prisés
Un poids à transporter dans votre voiture ou sur votre dos?
Restez au sec grâce au double toit et à son imperméabilité
Comment bien entretenir votre tente

Vous rêvez de guimauves grillées, de feux de camp en famille et de pépiements au réveil? Pour que vos séjours à la belle étoile soient pleinement réussis, vous voudrez assurément compter sur une tente qui correspond à votre budget ainsi qu’à vos besoins.

Notre guide d’achat, fruit d’un vaste magasinage en ligne, détaille et compare 45 tentes pour 4 à 6 personnes, et qui sont vendues de 130 à 640 $ – un intervalle où se concentre la majorité de l’offre – autant dans les magasins de type grande surface que dans les boutiques spécialisées. 

La capacité des tentes, leur structure, leur résistance aux intempéries et leur facilité à être transportées sont autant de caractéristiques à prendre en compte avant de sortir votre portefeuille.

« Il ne faut jamais juger une tente par son prix, avertit d’emblée Vera Ivy, propriétaire du magasin Dépôt Plein Air, à Montréal. Vous risquez de payer pour la marque ou pour un produit vendu trop cher par le détaillant. »

Nos recherches démontrent toutefois que vous devrez débourser environ 300 $ pour une tente de qualité supérieure. En bas de cette somme, vous aurez généralement à accepter que votre tente ne dispose pas de vestibule, que sa toile soit moins résistante aux intempéries ou que ses arceaux soient fabriqués en fibre de verre, un matériel plus fragile et plus lourd que d’autres.

4, 5 ou 6 places?

D’abord, demandez-vous combien de campeurs votre tente devra abriter. Parmi les modèles que nous avons recensés, environ la moitié des tentes seraient conçues pour quatre personnes, par exemple. Or, devez-vous croire les fabricants à ce sujet?

« Une tente pour quatre personnes, c’est une tente pour trois, lance sans détour Jean-Luc Théberge, aventurier aguerri et auteur du blogue Le coin du campeur. Il faut toujours retrancher une personne ; c’est le minimum. »

En effet, les indications des fabricants ne répondent à aucune norme et sont généralement basées sur le nombre de matelas de sol ou de sacs de couchage – d’une largeur d’environ 50 cm – qui peuvent être déployés les uns contre les autres.

Absence d’espace pour les bagages, proximité étouffante, mouvements difficiles : vous risquez d’avoir de mauvaises surprises si vous vous fiez uniquement à la capacité annoncée.

Leur capacité, votre confort

Pour avoir une meilleure idée de l’espace de couchage d’une tente, intéressez-vous plutôt à la superficie de son plancher. Visez une surface intérieure d’environ 5,5 m2 pour une famille de trois personnes et d’au moins 8 m2 pour une famille de cinq.

« Le secret d’une tente familiale, c’est d’avoir de l’espace », explique Jean-Benoît Côté, gérant de la section camping du magasin La Cordée de Laval. À défaut d’une grande surface de plancher à l’intérieur de la tente, la présence d’un vestibule pourra désencombrer l’espace de vie.

Bonne nouvelle : plusieurs tentes disposent d’au moins un vestibule, tandis que certaines en comptent deux. « Vous pouvez y mettre vos souliers, votre équipement ou des vêtements humides, poursuit l’expert, qui cumule 15 ans de service. La couche d’air emprisonné dans le vestibule protège aussi contre l’humidité. »

Pour avoir une meilleure idée de l’espace réel, vous devrez aussi vous référer à la hauteur du toit. De nombreuses tentes atteignent moins de 1,5 mètre (environ 5 pieds) ; impossible pour une majorité d’adultes, donc, de s’y tenir debout.

L’importance de cette caractéristique variera en fonction de l’utilisation envisagée de votre tente : n’y ferez-vous que dormir, ou prévoyez-vous aussi y passer du temps dans la journée ?

Cette question déterminera également le type de structure que vous privilégierez. Les tentes de type chalet augmentent généralement l’espace de vie grâce à une hauteur de toit constante et à un vestibule pleine largeur. Certaines tentes, notamment de type tunnel, ont aussi une hauteur de plafond généreuse.

Toutefois, une structure de type dôme – la majorité des produits en sont dotés – est garante d’une plus grande stabilité et d’une meilleure résistance aux vents, selon les experts.

« Une forme de surface plus près du carré permet aussi de mieux s’adapter aux terrains, explique Jean-Benoît Côté, de La Cordée. Il est plus facile de s’installer dans une zone d’ombre, par exemple. »

DÔME

comment-tentes-1 - La structure classique en dôme (deux arceaux qui se croisent sur le dessus) correspond à la majorité des tentes recensées. Parmi ces modèles, certaines tentes ont des arceaux supplémentaires pour donner de l’ampleur à l’habitacle ou au double toit.

Crédit photo : Johnson Outdoors (EUREKA! Kohana 5).

CHALET

comment-tentes-2 - Les parois presque verticales sont une caractéristique typique d’une structure chalet.

Crédit photo : Canadian Tire (WOODS Klondike).

TUNNEL

comment-tentes-3 - Le type tunnel est caractérisé par des arceaux qui ne se croisent pas. Ces tentes ne se tiennent donc pas seules sans piquets plantés dans le sol.

Crédit photo : Canadian Tire (COLEMAN Tente cabine).

GÉODÉSIQUE

comment-tentes-4 - Bien que rares, il existe des tentes de type géodésique, dont plusieurs arceaux se croisent à différents points. Ce sont habituellement des produits plus dispendieux conçus pour les expéditions, tels que la tente TGV 4 de MEC (640 $) présentée à gauche. La tente Woods Pinnacle, série Expedition (à droite), peut faire partie de cette catégorie, même si, dans l’ensemble, sa structure est similaire à un type dôme.

Crédit photo : mec.ca (MEC TGV 4 – à gauche) et Canadian Tire (WOODS Pinnacle, série Expedition – à droite).

Dressage : les arceaux toujours prisés

Si votre temps est compté, vous voudrez certainement jeter un coup d’œil sur les types de dressages.

Tente avec des arceaux préfixés à un moyeu central (dressage instantané) ou qui se déploie seule (autodressage), voire gonflable : quelques produits promettent de maximiser votre précieux temps grâce à des technologies de dressage rapide. Certains modèles se montent en moins d’une minute, assurent leurs fabricants.

N’empêche, la grande majorité des tentes requièrent un assemblage classique, à l’aide d’arceaux connectés auxquels la toile vient s’accrocher.

Non seulement les arceaux détachables confèrent une plus grande flexibilité à la structure (la rendant ainsi plus résistante aux vents) et maximisent le rangement, mais ils facilitent aussi les réparations, souligne Vera Ivy. Un changement d’arceau en fibre de verre coûte environ 15 $, indique la propriétaire de Dépôt Plein Air.

Un poids à transporter dans votre voiture ou sur votre dos?

Le poids de votre tente variera non seulement selon sa capacité et ses dimensions – souvent en corrélation avec la quantité d’arceaux qu’elle requiert –, mais aussi en fonction de ses commodités (double toit, vestibule, nombre de portes ou de trappes d’aération…) et des matériaux utilisés.

Des arceaux en aluminium plutôt qu’en fibre de verre vous coûteront certes plus cher, mais ils vous permettront généralement de gagner quelques grammes, puisqu’ils nécessitent moins de matériaux pour plus de durabilité. « La fibre de verre est moins flexible et peut casser plus facilement, surtout quand il vente ou quand les températures sont fraîches », note Jean-Benoît Côté.

Les tentes ultralégères charmeront les aficionados de canot-camping et de randonnées en montagne, mais un peu de poids en plus ou en moins sera sans importance si vous transportez votre équipement en voiture du point A au point B.

De la même manière, le volume de votre tente une fois qu’elle est rangée dans son sac de transport ne représentera pas un critère déterminant de votre côté, pour autant que la tente trouve une place dans votre véhicule. À noter que les tentes à dressage instantané, qui ne se défont pas en pièces détachées, sont généralement plus imposantes une fois démontées.

Restez au sec grâce au double toit et à son imperméabilité

D’aucuns vous le diront : les pires ennemis des campeurs sont les caprices de mère Nature. Privilégiez une tente qui vous gardera au sec peu importe les conditions météorologiques.

L’une des principales protections contre les pluies abondantes est la présence d’un double toit de polyester, élément incontournable pour la plupart des tentes de qualité. Idéalement, choisissez une tente dont le double toit descend tout près du sol, recommande Vera Ivy, de Dépôt Plein air.

Pour aller plus loin, sachez que l’imperméabilité des toiles se mesure quant à elle en testant leur résistance à la pression de l’eau, selon une norme internationale (ISO 811:2018). Le nombre affiché correspond à la hauteur minimale, en millimètres, que l’eau doit atteindre dans un tube pour voir apparaître les premières infiltrations. « Visez une imperméabilité d’au moins 1 000 mm », conseille Vera Ivy.

Pour une majorité de tentes, des coutures scellées et des enduits de polyuréthane permettent aussi de défier les affres de la météo. Si votre tente n’est pas pourvue de ces protections, vous pouvez utiliser des enduits scellants ou imperméabilisants (de silicone ou de polyuréthane), vendus sous forme liquide ou en aérosol.

Côté aération, beau temps, mauvais temps, il faut d’abord vous fier au nombre de moustiquaires et à leur volume, spécifie Jean-Benoît Côté. Recherchez les tentes qui possèdent au moins deux trappes de moustiquaire, un nombre minimal pour profiter d’un échange d’air satisfaisant. Une tente qui dispose de parois complètes en moustiquaire vous offrira davantage d’aération.

Notez qu’en cas de pluie et de vent, les trappes en moustiquaire d’une tente sans double toit devront probablement être fermées, limitant ainsi l’aération.

Bien que des cloisons amovibles procurent davantage d’intimité aux occupants, « chaque division nuira au mouvement d’air », met en garde le conseiller. Elles sont toutefois rares chez les tentes de six personnes et moins.

comment-tentes-5

Crédit photo : mec.ca (MEC Camper).

Comment bien entretenir votre tente

Quelques étapes simples pour préserver l’état de votre tente :

  • Quand c’est possible, installez votre tente à l’ombre. « Le soleil fait vieillir les matières synthétiques prématurément », souligne Jean-Benoît Côté, de La Cordée.
     
  • Si les gouttes d’eau ne perlent plus sur la toile, il est temps pour vous d’appliquer un enduit protecteur.
     
  • Faites toujours bien sécher votre tente avant de la ranger : des champignons peuvent se développer rapidement dans un milieu chaud et humide.
     
  • Au moment de ranger votre tente, disposez les arceaux au centre de la toile pour les protéger des chocs.

>> Pour trouver une tente de camping, utilisez notre comparateur de produits

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.