Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Thermopompe : gare aux pratiques de commerce douteuses!

Par Rémi Maillard
Truc-47-2

Ne cédez pas aux sollicitations et lisez bien votre contrat, particulièrement les petits détails…

En règle générale, mais spécialement pour l’achat d’une thermopompe, choisissez votre entrepreneur plutôt que de laisser le premier venu s’imposer, insiste l’Office de la protection du consommateur. En effet, les « histoires d’horreur » dans ce secteur abondent, avec pour principale conséquence que vous payerez (beaucoup) plus cher que si vous aviez magasiné.

Méfiez-vous tout particulièrement des entreprises qui proposent une « inspection gratuite » ou font miroiter une facture d’énergie « divisée par deux », car il s’agit de commerçants itinérants dont les pratiques sont souvent abusives, voire illégales. Le risque? Ils ne seront plus là si votre appareil fonctionne mal, tombe en panne ou n’offre pas les rendements promis, ce qui vous obligera à régler le problème vous-même. Très présents sur le Web et les réseaux sociaux, ces vendeurs ont l’art d’attraper leurs victimes par des slogans accrocheurs en matière d’économies d’énergie. Ils les incitent ensuite à remplir un formulaire en ligne ou à laisser leurs coordonnées pour « bénéficier » d’une consultation gratuite avec un « expert ». En réalité, leur but est le plus souvent d’obtenir une visite chez vous afin d’user de tactiques de vente sous pression.

Bien que le phénomène ne soit pas nouveau, l’Office constate qu’il a pris de l’ampleur ces dernières années grâce à l’utilisation de moyens de sollicitation efficaces, comme des publicités dans les médias sociaux ou encore le recours à des centrales de télémarketing, qui utilisent de possibles subventions comme prétexte pour appâter les propriétaires. Pour ne pas tomber dans ce piège, gardez toujours en tête que le but premier de ces vendeurs n’est pas de vous faire économiser de l’argent ni de vous amener à bénéficier d’un programme de subvention gouvernementale, mais de vous vendre leurs produits! Règle d’or : ne signez jamais d’engagement le jour même de leur visite et prenez toujours le temps de magasiner pour comparer les prix ailleurs. L’Office recommande de magasiner plutôt les appareils et leurs installateurs sur le Web ou par le bouche-à-oreille, si possible en privilégiant des entreprises locales ayant pignon sur rue et une bonne réputation.

Une fois le commerçant choisi, prenez bien le temps d’étudier le contrat qu’il vous propose avant de le signer. S’il s’agit d’une entente conclue à distance (ce qui est rare dans le cas d’une thermopompe), la liste des renseignements qui doivent y figurer est encadrée par la loi. Sinon, faites en sorte que le document contienne un maximum de détails. Plus vous saurez à quoi vous attendre, et plus il vous sera facile de faire valoir vos droits en cas de problème (mauvaise installation, appareil défectueux au bout de quelques mois, promesses d’économies d’énergie non concrétisées, etc.). Avant de vous engager, assurez-vous aussi que tout ce que le vendeur vous a promis figure bien dans l’entente.

Si le commerçant vous a promis que vous réaliseriez tel ou tel pourcentage d’économies d’électricité, faites-le aussi préciser dans le contrat. De même, vérifiez la durée et l’étendue de la garantie et assurez-vous qu’elle inclut l’installation de l’appareil. Enfin, vous pouvez également faire ajouter une clause indiquant que le contrat comprend le ramassage des débris à la fin des travaux.

Vous avez été victime d’une arnaque?


Si vous estimez qu’un commerçant vous a donné de faux renseignements ou de l’information trompeuse au sujet d’une thermopompe ou de panneaux solaires, vous pouvez communiquer avec l’Office pour le dénoncer.

Ce truc est extrait du guide 100 TRUCS Consommateurs, vos droits au quotidien, réalisé en partenariat avec l'Office de la protection du consommateur. À l'occasion de ses 50 ans, l'Office offre ce guide gratuitement à tous les consommateurs.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.