Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Rembourser rapidement ses dettes du temps des Fêtes

Par Emmanuelle Gril
rembourser-dettes

Si vos cartes de crédit reflètent vos excès du temps des Fêtes, voici un plan de match pour les rembourser au plus vite.

Recevoir le solde de ses cartes de crédit en janvier s’avère un dur rappel à l’ordre… et on se promet d’être plus économe au prochain Noël! Mais cette bonne résolution est bien vite oubliée quand on est frappé à nouveau par la frénésie du temps des Fêtes… Résultat: l’endettement contracté pendant cette période nous suit pendant plusieurs mois, et parfois même d’une année à l’autre. Comment éviter de reproduire systématiquement les mêmes erreurs et, surtout, de quelle façon rembourser rapidement ses dettes?

Liquidez vos soldes

La première chose à faire est de préparer votre budget pour les mois à venir. Déduisez les dépenses fixes (loyer ou hypothèque, assurances, prêt auto, télécommunications, etc.) de vos revenus, et évaluez combien d’argent il vous reste pour payer les dépenses variables essentielles (épicerie, transport, médicaments, etc.) et vos dettes.

Lucie Dal Molin, conseillère budgétaire à l’ACEF de l’Est de Montréal, recommande d’en profiter pour revoir certains postes. Vous pourriez par exemple diminuer votre forfait cellulaire ou tenter de négocier vos primes d’assurances.

Pour vous faciliter la tâche et accélérer le processus de remboursement, mettez sur pause quelques dépenses pendant que vous remboursez vos soldes de cartes de crédit. Par exemple, les achats de vêtements et d’alcool ou les sorties et les loisirs. Ces deux derniers ayant été réduits à néant avec les récentes restrictions sanitaires, cela ne devrait d’ailleurs pas constituer un gros sacrifice… Tirez parti de la situation!

Le but ultime, vous l’aurez compris, est de rembourser le plus rapidement possible pour éviter d’avoir à payer des intérêts. C’est aussi la raison pour laquelle il est impératif de cesser d’utiliser vos cartes avant d’avoir liquidé leur solde, car, sans cela, vous n’en viendrez jamais à bout.

Dans le même ordre d’idée, efforcez-vous de verser davantage que le minimum exigé par l’émetteur de carte de crédit. Même 10 $ de plus chaque mois peuvent faire une différence. Lucie Dal Molin suggère aussi d’utiliser des outils comme le calculateur de carte de crédit de l’Autorité des marchés financiers. Celui-ci permet d’évaluer différents scénarios en fonction des montants versés, par exemple combien il faudrait débourser pour payer complètement le solde de la carte en six mois.

Soyez prévoyant

Pour éviter de vous retrouver dans la même situation l’an prochain, une technique éprouvée est d’inclure vos dépenses des Fêtes dans votre budget. D’abord, évaluez le coût approximatif des cadeaux, repas, alcools, décorations, etc., puis divisez le total obtenu par le nombre de mois vous séparant de Noël. Déposez cette somme au fur et à mesure sur un compte distinct, d’épargne par exemple. Pour vous discipliner, vous pourriez programmer des versements automatiques à chaque paye. Cette méthode est d’ailleurs valable pour toutes les grosses dépenses qui reviennent annuellement (vacances, rentrée scolaire, etc.). Le moment venu, vous aurez en main l’argent nécessaire et n’aurez pas à vous endetter.

Un dernier conseil: pourquoi ne pas repenser Noël et en faire une célébration moins coûteuse? Misez sur des cadeaux maison, préparez des plats cuisinés pour de nouveaux parents débordés ou planifiez une activité avec un proche. Des bibliothèques municipales et des organismes, comme l’ACEF de l’Est de Montréal, proposent des ateliers à ce sujet. Vous y trouverez certainement de l’inspiration.

>> À lire aussi: Histoires malheureuses de surendettement

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.