Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Devenir riche sur Internet: 4 «méthodes faciles» analysées...

Par Frédéric Perron Mise en ligne : 05 Septembre 2009

Devenir riche sur Internet, c’est facile! Vous pouvez placer des liens publicitaires sur Google, profiter des failles dans les casinos en ligne ou encore recevoir des subventions du gouvernement.

Du moins, c’est ce qu’avancent certaines publicités qui abondent sur le Web, notamment sur le site de réseautage Facebook. Si ça sent l’arnaque, c’en est sûrement, non? Ne reculant devant rien pour vous informer, nous avons payé pour en savoir un peu plus... Pour porter plainte: Office de la protection du consommateur et  Bureau de la concurrence

1) Placer des liens publicitaires sur Google

Accroche: «Aimeriez-vous faire 5000 $ et plus par mois en soumettant des liens à Google?

Marc affirme gagner des milliers de dollars par mois grâce à un système appelé Easy Google Profit. Tout ce qu’il doit faire: soumettre des liens à Google. Pour seulement 1,97 $, il vous envoie sa recette. Il vous invite à vous inscrire sur une autre page où on peut lire, en cliquant sur Terms and Conditions, que le service sera facturé mensuellement au montant de 77,82 $ sur votre carte de crédit.

Ce que vous recevez en contrepartie: l’accès à un ramassis d’information générique sur le lancement d’entreprises et le placement publicitaire sur Internet. Vous obtenez aussi l’accès à une trousse de demande de subventions pour 24,87 $ par mois.

On trouve une multitude de sites du même genre sur Internet. Les noms et les photos changent, mais le stratagème reste le même. De nombreux consommateurs ont dénoncé ce type d’attrape. Les seuls à avoir fait de l’argent sont, semble-t-il, les créateurs de ces sites… L’un d’eux, intitulé «Rich Gets Rich», a d’ailleurs disparu durant nos recherches. Rich est sans doute effectivement devenu riche. Peut-être le croiserez-vous un jour aux Bahamas…

2) Demander une subvention

Accroche: «This Grant Kit Could Put Thousands of Dollars In Your Pocket!» («Cette trousse pourrait vous permettre d’obtenir une subvention de plusieurs milliers de dollars!»)

Ce site ressemble beaucoup à celui qui vous invite à placer des liens publicitaires sur Google. On vous dit que vous pouvez facilement obtenir une subvention ou un chèque du gouvernement. Pour découvrir comment, vous devez acheter une trousse. On vous laisse croire qu’elle ne vous coûtera que 1,95 $.

Quand on lit les petits caractères, on constate qu’on doit en fait payer 57,61 $ mensuellement. En «prime», on vous facture aussi 38,21 $ pour un guide sur le travail à la maison. La trousse est en fait un site Internet qui regroupe une liste de programmes gouvernementaux qui donnent accès à des subventions. On y trouve aussi des conseils sur la demande de subventions et le lancement d’entreprises.

Souvent, l’information n’est pas à jour: des programmes ont été abolis, des conditions d’admissibilité ont été modifiées, des ministères ont changé de nom, etc. Le tout est accessible en anglais seulement. Comme on peut facilement imprimer l’information, nous voyons mal l’intérêt de payer mensuellement pour ce produit.

Par ailleurs, notez que les gouvernements vous fourniront gratuitement de l’information à jour sur leurs programmes. Pour en savoir plus:

Service Canada 1-800-622-6232

Services Québec 514-644-4545 ou 1-877-644-4545

3) Transférer des courriels

Accroche: «Gagnez 49 $ par mails traités»

On vous demande de payer 49 $ pour obtenir un «pack de départ». Par la suite, vous n’aurez qu’à traiter des courriels, pour lesquels vous serez payé 49 $ par courriel. Évidemment, le «pack de départ» vous conseille de monter un site Internet, d’ouvrir un compte de paiement sécurisé PayPal et d’inviter les gens à vous envoyer 49 $ pour découvrir comment devenir riche... Du vrai clé en main!

Nous avons signalé nos inquiétudes au sujet de ce stratagème à PayPal. Après quelques jours, on nous a informés que les comptes de deux individus associés à ce genre de site ont été fermés pour non-respect de la politique d’utilisation de PayPal. Par la suite, l’un des sites que nous avions repérés a disparu. L’autre est toujours en ligne, mais il a troqué PayPal contre AlertPay, un service comparable. On ne s’en sort pas...

4) Profiter des failles dans les casinos virtuels

Accroche: «Voici ma méthode pour faire au moins 250 $ par jour gratuitement!!!!»

Simon prétend pouvoir vous montrer comment déjouer un casino virtuel. Pour lui, l’expérience a été plutôt concluante: il s’est payé une Mercedes-Benz en deux mois! Simon est un être généreux: il partage son truc gratuitement.

En fait, Simon veut d’abord et avant tout vous faire télécharger un programme qui vous permettra de jouer dans un casino virtuel. Il touchera ainsi un certain montant comme affilié du casino. Or, selon le plugiciel McAfee SiteAdvisor et l’anti-espiogiciel Spybot Search & Destroy, le programme que propose Simon est un logiciel publicitaire.

En plus de vous bombarder de publicités, ce genre de logiciel a tendance à s’incruster dans votre ordinateur et peut être difficile à désinstaller.

Quant à la méthode proposée pour déjouer les casinos, fonctionne-t-elle? «La stratégie est en fait valable seulement si on a une somme d’argent infinie à sa disposition, ce qui n’est évidemment jamais le cas dans la réalité», explique Gilles Pagès, professeur de probabilités à l’Université Pierre et Marie Curie, à Paris, dans un article paru sur le site Rue89.com. Enfin, mentionnons que les jeux de hasard et d’argent sur Internet sont illégaux au Québec.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Argent