Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Appareils électroniques usagés: quoi vérifier avant d'acheter

Par Stéphane Vaillancourt

Vous êtes tenté de choisir votre prochain cellulaire ou votre future tablette électronique par l’entremise des petites annonces. Avant d’acheter, posez les bonnes questions.

Les appareils électroniques sont très populaires sur les sites de petites annonces comme eBay, Kijiji et LesPAC. Sur eBay, par exemple, il s’est vendu plus de 135 000 téléphones mobiles au Canada en 2015, soit 370 appareils par jour, en moyenne.

Au cours de la première moitié de 2016, les annonces d’appareils électroniques sur Kijiji ont augmenté d’environ 20 % par rapport à la même période en 2015.

Comment expliquer que les petites annonces d’appareils électroniques connaissent un tel succès ? Le dévoilement annuel de nouveaux modèles de téléphones, tablettes et autres produits similaires fait perdre rapidement de la valeur aux modèles courants. Les consommateurs qui souhaitent être à la fine pointe de la technologie revendent donc régulièrement leurs appareils. Il devient alors intéressant de fouiller un peu pour trouver des aubaines sur des produits pourtant loin d’être désuets.

Et c’est tout aussi vrai dans le monde de la photo, où les nouveaux appareils n’offrent souvent que quelques fonctions additionnelles dont la plupart des gens n’ont pas besoin. Même que certains fabricants retirent parfois de leurs nouveaux modèles des fonctions pourtant utiles, comme ce fut le cas en 2015 avec le téléphone Galaxy S6 de Samsung, dont on ne pouvait plus augmenter la capacité de stockage avec une carte mémoire (Samsung a toutefois rectifié le tir en lançant son Galaxy S7 au début de 2016).

Selon l’Observatoire de la consommation responsable, la perspective d’économiser de l’argent constituait la motivation première de 77 % des consommateurs canadiens qui ont acquis des biens de seconde main en 2015. Mais attention : les vendeurs (souvent des particuliers eux aussi) ne sont pas toujours honnêtes.

Ce qu’il faut vérifier

Les vérifications à faire dépendent du type de produit qui vous intéresse. Voici celles qu’il ne faut pas oublier lorsque vous magasinez un appareil d’occasion.

  • Appareil muni d’un écran

L’écran comporte-t-il des égratignures ? Si oui, mais que l’appareil vous intéresse quand même, servez-vous de cet argument pour négocier le prix à la baisse. Présente-t-il des pixels morts, c’est-à-dire des points qui demeurent éteints quand l’appareil est allumé ? Dans ce cas, rien à faire : vous devrez le renvoyer au fabricant si la garantie est encore en vigueur. A-t-il des pixels qui demeurent bloqués sur une même couleur ? Si c’est le cas, appliquez une pression sur les pixels récalcitrants avec un objet à bout arrondi ; ce simple geste pourrait suffire à leur redonner vie.

  • Appareil muni de boutons ou commandes

Les touches fonctionnent-elles bien ? Prenez le temps de les essayer afin de vous assurer qu’elles s’enfoncent toutes correctement et obéissent bien à votre commande.

  • Téléphone ou tablette

Assurez-vous que l’appareil a été réinitialisé et n’est plus protégé par un numéro d’identification personnel (NIP), un mot de passe ou un autre dispositif de protection comme le déverrouillage par empreinte digitale ou par un schéma tracé à l’écran.

Une fois l’appareil en fonction, vérifiez que les prises (casque d’écoute et recharge) fonctionnent correctement. Vous pouvez aussi tenter de jumeler l’appareil à un accessoire Bluetooth ou d’établir une connexion à un routeur sans fil pour tester le Wi-Fi. Prenez également des photos et assurez-vous qu’elles sont exemptes d’anomalies, comme des taches.

Si l’appareil permet l’utilisation d’une carte microSD pour augmenter la capacité de stockage, vérifiez si le lecteur fonctionne bien en insérant une carte que vous aurez apportée à cette fin.

Dans le cas d’un téléphone ou d’une tablette avec connexion cellulaire, pensez aussi à apporter votre carte SIM afin de vous assurer que l’appareil fonctionne bien sur le réseau de votre opérateur. En effet, les appareils sont souvent verrouillés chez un seul opérateur et ne fonctionneront pas chez un autre à moins de le faire déverrouiller, ce qui peut se traduire en frais supplémentaires.

Demandez le numéro IMEI au vendeur afin de vérifier s’il s’agit d’un bien volé ou non sur le site Protegezvosdonnees.ca. Ce numéro est généralement indiqué sur un autocollant situé au dos de l’appareil, sur la pile ou ailleurs à l’intérieur du boîtier. Sur la majorité des appareils, vous pouvez obtenir le numéro IMEI à l’écran en composant le #06# ou le *#06#. Si le vendeur se montre réticent devant votre demande, peu importe sa raison, méfiez-vous, car il peut s’agir d’un téléphone volé.

  • Ordinateur portable

Les éléments à vérifier dépendront bien sûr de l’utilisation principale que vous comptez faire de l’ordinateur portable que vous voulez acheter, que ce soit rédiger des travaux scolaires, utiliser les réseaux sociaux, regarder des films ou jouer à des jeux vidéo.

Voulez-vous des ports USB 2.0 ou USB 3.0 ? Une sortie HDMI ? Un lecteur de carte SD ? Le Wi-Fi ? Le Bluetooth ? Un clavier rétroéclairé ? Quelle taille d’écran – tactile ou non – vous conviendrait le mieux ?

La quantité de mémoire vive et la capacité de stockage, le type de processeur, la puissance et la carte vidéo sont aussi des facteurs qui font varier le prix d’un ordinateur. N’hésitez pas à essayer les touches du clavier et le pavé tactile.

Pour tester le fonctionnement des ports (USB, HDMI, audio, lecteur de carte SD), apportez quelques périphériques (clé USB, écouteurs, etc.).

Ouvrez quelques logiciels pour vérifier si l’ordinateur devient alors lent ou demeure performant.

L’appareil est-il muni d’une connexion Bluetooth ou Wi-Fi ? Si tel est le cas, assurez-vous de son bon fonctionnement.

N’oubliez pas que l’autonomie de la pile tend à diminuer avec les années.

  • Appareil photo

La durée de vie d’un appareil photo ne se calcule pas en années, mais en déclenchements. Durant leur vie utile, les appareils photo de type réflex ou hybrides (dont on peut changer l’objectif) peuvent prendre jusqu’à 100 000 clichés, parfois plus. Il est donc généralement préférable d’acheter un appareil photo d’occasion plutôt qu’un neuf, étant donné la durée de vie phénoménale de ces appareils.

La pile a généralement une durée de vie plus courte que l’appareil lui-même. Demandez au vendeur si elle a été changée récemment. Sinon, vous devrez peut-être le faire à plus ou moins court terme.

Si cela est possible, apportez une carte mémoire et un ordinateur portable lorsque vous irez voir l’appareil. Testez le déclencheur en prenant quelques clichés, puis vérifiez la qualité des images en les copiant sur votre ordinateur.

Même conseil pour l’achat d’un objectif : apportez votre propre appareil photo et prenez quelques clichés avec l’objectif qui vous intéresse. Ensuite, évaluez la qualité de l’image sur un écran plus gros que celui situé à l’arrière du boîtier.

  • Téléviseur et enregistreur télé

Dans le cas d’un téléviseur HD, il y a plusieurs éléments à prendre en compte, notamment le nombre d’entrées HDMI dont vous avez besoin, et si une sortie audio optique, un port USB, une prise réseau (Ethernet) ou une connexion Wi-Fi sont nécessaires. Sachez quels appareils vous prévoyez relier à votre téléviseur puisqu’il est souvent impossible de brancher certains types de câbles sur les téléviseurs récents.

Si vous recherchez un enregistreur numérique, contactez votre fournisseur de services télé afin de confirmer que le modèle que vous songez à acheter est toujours compatible avec le réseau actuel.

Assurez-vous que le vendeur a appelé son fournisseur de services télé afin que l’enregistreur ne soit plus lié à son compte.

Le bon prix ?

Vérifiez gratuitement la valeur d’occasion de certains appareils sur le site Bluebook.Sagese.com. Certaines des requêtes que nous y avons faites, notamment sur des marques très connues comme Samsung, Apple et LG, ont généré des réponses satisfaisantes, alors que d’autres, sur les téléviseurs ou les consoles de jeux vidéo, n’ont donné aucun résultat. Par ailleurs, n’oubliez pas que le site affiche ses données en dollars américains, que vous devrez ensuite convertir vous-même en dollars canadiens.

Garanti ?

Un bien d’occasion ne comporte jamais de garantie s’il est vendu par un particulier. Par contre, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur, vous avez certains droits lorsque vous achetez un article usagé d’un commerçant. Par exemple, si vous achetez un produit sur Internet, il doit être conforme à la description qui en était faite.

Si le bien acheté était encore couvert par la garantie du fabricant, celle-ci est généralement transférable au nouvel acheteur. Assurez-vous toutefois que le vendeur vous remet la facture originale, qui vous servira de preuve d’achat en cas de problème.

eBay offre une certaine protection à l’acheteur, qui peut dans certains cas retourner un bien défectueux ou qui ne correspond pas à la description de l’annonce. Le site PayPal, souvent utilisé pour le paiement direct entre individus ou d’un individu à un commerçant, offre aussi certaines protections et pourrait vous rembourser votre achat en cas de problème, par exemple si vous n’avez pas reçu un article que vous avez payé, si vous recevez un article différent (un Samsung Galaxy S5 au lieu d’un Galaxy S6, par exemple), si la quantité diffère de ce qui était annoncé ou si l’article était décrit comme étant neuf, alors qu’il était d’occasion. Par contre, les sites LesPAC et Kijiji se déchargent de toute responsabilité si un achat ne fait pas votre affaire.

Attention à la fraude

André Leblanc, vice-président marketing de LesPAC, conseille de faire attention au recel d’objets volés : « Si possible, demandez à voir une preuve d’achat ou à recevoir l’appareil dans son emballage d’origine. »

Certains vendeurs vont même aller jusqu’à utiliser leur emploi pour mettre les gens en confiance, comme a pu le constater Natalie Vézina, une lectrice de Protégez-Vous : « J’ai acheté des écouteurs Beats par l’entremise d’un site de petites annonces. Le vendeur travaillait dans un magasin d’articles électroniques. Il était très gentil et semblait honnête. Trois semaines plus tard, les écouteurs m’ont lâchée. C’est là qu’on s’est rendu compte qu’il nous avait vendu un produit contrefait. Je lui avais fait confiance étant donné son travail de vendeur. Au bout du compte, on s’en sort avec une facture plus salée. »

Quoi faire en cas de fraude:

  1. Signalez le problème au service à la clientèle du site de petites annonces.
  2. Si le fraudeur est au Canada, appelez votre poste de police local.
  3. Rapportez également l’arnaque au Centre antifraude du Canada.

77 % Des personnes qui achètent des appareils d’occasion le font pour des raisons financières.
Source : Observatoire de la consommation responsable.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Claude D. Lamarre
    21 Septembre 2016

    Ne pas oublier également la battterie. Une batterie n'est pas éternel. Sachez qu'une batterie de 3 ans, approche son temps de fin vie. Donc connaître la date que le vendeur a acquie son appareil neuf.

     6