Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Votre pharmacien peut vous prescrire un médicament en vente libre

Par Geneviève Tirman pharmacienne chargée d’enseignement à l’Université Laval
medicament-vente-libre Picture/Shutterstock.com

Saviez-vous que votre pharmacien peut vous prescrire des médicaments sans ordonnance pour traiter des problèmes de santé simples? L’objectif : faciliter l’accès à certains soins de santé et, dans certains cas, réduire les coûts du traitement.

Lors de votre visite, votre pharmacien vous posera plusieurs questions afin de déterminer vos besoins. Ces questions lui permettront de choisir le meilleur médicament pour vous, tout en s’assurant que votre état correspond bien aux exigences de la loi 31, modifiée en mars 2020, c’est-à-dire qu’il ne nécessite pas de consulter un médecin. L’ordonnance émise par votre pharmacien sera valide pour une période maximale de 24 mois.  

Par exemple, la constipation est un effet indésirable fréquent de la prise de morphine. Si vous en prenez pour traiter une douleur chronique, votre pharmacien pourrait vous prescrire un médicament contre la constipation vendu sur les tablettes. Il vérifiera ensuite l’efficacité du traitement recommandé.    

Autre exemple : si vous êtes diabétique et que vous êtes traité avec de l’insuline, vous êtes plus à risque de souffrir d’un épisode d’hypoglycémie sévère, soit d’une baisse importante du taux de sucre dans le sang. En prévention, votre pharmacien pourrait vous prescrire du glucagon (Baqsimi), un médicament qui peut être administré lors d’une urgence de ce type.

Un accès plus facile et plus sécuritaire  

Vous pensez que votre enfant souffre d’impétigo, une infection bactérienne fréquente chez les jeunes âgés de 4 à 8 ans ? À la suite d’un simple examen visuel, un pharmacien pourrait déterminer s’il s’agit bien des signes d’impétigo. Il pourrait alors prescrire de la mupirocine (Bactroban), une crème antibiotique, afin de traiter l’infection.  

Selon le Règlement sur les services de garde éducatifs à l’enfance, les éducatrices et les éducateurs en garderie peuvent administrer uniquement des médicaments sous ordonnance (l’étiquette apposée sur le produit indique qu’il a été prescrit par un professionnel de la santé). Grâce aux changements à la loi, si votre enfant a de la fièvre ou a besoin de recevoir du Polysporin en gouttes pour une conjonctivite, le personnel de la garderie pourra lui donner de l’acétaminophène (Tylenol, Tempra) ou lui administrer ses gouttes s’ils ont été prescrits par un médecin ou un pharmacien.  

Des médicaments couverts par les assurances  

La prescription par un pharmacien de médicaments en vente libre permet par ailleurs de les rendre plus accessibles d’un point de vue financier. En effet, grâce à l’ordonnance d’un pharmacien, leur coût peut être pris en charge par les assurances des patients, en totalité ou en partie, qu’il s’agisse d’assurances privées ou de celles de la RAMQ.  

Dans certains cas, il faut traiter non seulement le patient, mais aussi toutes les personnes qui vivent sous le même toit, ce qui peut coûter relativement cher. Par exemple, si un enfant a des vers intestinaux, un pharmacien pourrait devoir prescrire du pamoate de pyrantel (Combantrin) à toute la famille. Les frais liés à l’ordonnance pourraient alors être couverts par les assurances, ce qui rend le traitement beaucoup plus abordable.  

Même chose pour l’hydrocortisone topique 1 % utilisée pour traiter une dermatite atopique (eczéma) et les produits contre les allergies en comprimés comme la loratadine (Claritin), la cétirizine (Reactine), la desloratadine (Aerius) ou un vaporisateur nasal de corticostéroïdes. Si vous souffrez d’une vaginite, le pharmacien pourra vous prescrire selon vos symptômes du fluconazole (Diflucan) par la bouche ou un traitement en crème comme le clotrimazole (Canesten).  

Bien que ces médicaments soient en vente libre, le fait d’avoir une ordonnance vous permettra de réclamer le prix de leur achat à votre assureur, si ce dernier couvre les médicaments en question, ou, si ce n’est pas le cas, d’économiser au moins sur le montant des taxes.  

Information complète et accessible aux autres professionnels de la santé  

Prescrire certains médicaments en vente libre permet qu’ils soient ajoutés au dossier du patient et visibles sur le Carnet santé Québec ou le Dossier santé Québec (DSQ), qui comprend les médicaments, les résultats de tests de laboratoire, certains examens. Ces données sont accessibles aux médecins et aux pharmaciens.   

La prescription par les pharmaciens de certains médicaments en vente libre permet également la production d’une feuille d’administration des médicaments, appelée FADM. Cet outil autorise par exemple les préposés aux bénéficiaires dans les résidences de personnes âgées à administrer légalement et de façon sécuritaire leurs médicaments aux patients.  

>> À lire aussi: Télésanté : pharmaciens, médecins, dentistes et autres professionnels répondent à vos questions en ligne

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.