Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Moto: 10 questions pour démarrer du bon pied

Par Frédéric Berg
Moto 10 questions pour demarrer du bon pied

Coût, fiabilité, contraintes, consommation d’essence, entretien… Tour d’horizon du marché de la moto avec Bertrand Gahel, auteur du Guide de la moto.

Après avoir hiverné pendant plusieurs mois, elles s’élancent dès les premiers rayons de soleil printanier. Quelque 150 000 motos sont immatriculées au Québec et il se vend chaque année environ 12 000 deux roues neufs.

On est très loin du marché des autos avec ses 5,2 millions de véhicules en circulation et 420 000 ventes chaque année, mais, au pays de la voiture reine, la moto revendique sa place.

Bertrand Gahel, journaliste, auteur et éditeur du Guide de la moto analyse pour nous le marché des deux roues.

1. Quel serait votre conseil à quelqu’un qui s’apprête à acheter sa première moto?

Je lui dirais de faire confiance à son instinct et d’éviter de se laisser influencer par son entourage au moment de faire son choix. Beaucoup trop de personnes achètent une moto trop grosse pour eux. La règle, c’est de ne surtout pas acheter un engin sur lequel on n’est pas à l’aise. Dans le guide, je donne notamment, pour chaque modèle, des indications sur le niveau d’expérience que doit détenir le pilote.

2. Les motos doivent rester au garage tout l’hiver. Êtes-vous favorable à un assouplissement de cette règle?

Non, c’est très bien comme ça. Quand la température est sous la barre du zéro, il peut être dangereux de piloter une moto. La saison commence vraiment au printemps et elle s’achève avant la première neige.

3. Justement, pendant l’hiver, que faut-il faire de sa moto?

L’hivernation est le plus gros problème des propriétaires de deux roues au Québec. L’idéal? La remiser dans un garage chauffé, avec le réservoir rempli. On peut ajouter un stabilisateur, un produit qui permet à l’essence de ne pas se dégrader. Laisser une moto dans un endroit humide, c’est prendre le risque que de la condensation se forme à l’intérieur du moteur et produise de la rouille, notamment dans les cylindres. Si c’est le cas, la durée de vie du moteur pourrait être grandement diminuée.

4. La fiabilité des motos est-elle aussi bonne que celle des voitures?

Une moto bien entretenue peut avaler des centaines de milliers de kilomètres sans problème. Son entretien n’est pas très différent de celui d’une voiture. Quand on ne fait que de 3 000 à 4 000 km par an – ce qui correspond à la moyenne des utilisateurs québécois –, on n’est pas obligé de la faire réviser chaque année. Il suffit de suivre les recommandations du constructeur.

5. Quelles sont les motos les plus fiables?

En règle générale, les motos actuelles sont très fiables, mais il faut savoir que les produits japonais se démarquent de leurs concurrents. Je ne dis pas que les motos américaines, allemandes, italiennes ou canadiennes ne sont pas fiables, mais elles ne jouent pas dans la même ligue que les japonaises.

6. Les voitures sont de plus en plus technologiques, avec des systèmes électroniques très évolués. Qu’en est-il des motos?

Il existe encore des motos de conception simple, mais le niveau technologique a beaucoup évolué ces dernières années. Concernant les motos de sport, celles que la SAAQ classe comme motos à risque (voir encadré) sont nettement plus évoluées que les voitures: ce sont de véritables Formule 1. Ce qui me fait répéter que les débutants doivent se montrer très prudents.

7. Quel budget faut-il prévoir pour une moto?

Tout dépend évidemment du modèle. Le prix des motos va de 3 000 $ à plus de 30 000 $, mais la plupart des modèles se situent entre 6 500 et 15 000 $. Et au-delà du coût d’achat, il ne faut pas oublier l’immatriculation, qui oscille entre 350 $ et 1 125 $, selon la cylindrée et le classement de la SAAQ (voir encadré). Le coût de l’assurance variera grandement en fonction de la cylindrée, du modèle et de votre lieu d’habitation: il sera plus élevé en ville qu’à la campagne, par exemple.

8. Les motos consomment-elles beaucoup moins que les autos?

Très peu de motos sont conçues pour être économiques. En général, elles consomment de 5 à 7 L/100 km, finalement pas tellement moins que certaines voitures. Quelques constructeurs commencent à prendre la consommation en compte, comme Honda, mais ce n’est pas encore une priorité. Les scooters sont moins gourmands, mais c’est un marché plutôt limité au Québec: ils se concentrent presque exclusivement dans les villes.

9. On reproche parfois aux motos d’être trop bruyantes. Que répondez-vous?

Les motos ne font pas de bruit. Transports Canada impose des normes très strictes. Si une moto fait du bruit, c’est que quelqu’un a bricolé le silencieux. Ce n’est pas une question de marque ou de modèle, mais plutôt de propriétaire ou de concessionnaire, quand c’est lui qui fait les modifications.

10. Seriez-vous favorable à des évolutions de la réglementation concernant les motos?

Le stationnement constitue un problème, surtout en ville. Il faudrait pouvoir stationner les motos sur les trottoirs, quand ça ne gêne pas les piétons évidemment, ce qui libérerait de la place pour des voitures. Il y a également la question de la remontée de file ou de la circulation entre les files, qui consiste à doubler des voitures à l’arrêt ou prises dans un trafic ralenti. C’est autorisé dans de nombreux pays, mais formellement interdit ici; or, ça pourrait favoriser la circulation des deux roues. Mais, sur ce point, il semble que bien peu de personnes y soient favorables: l’auto règne en maître…

Coût annuel de l’immatriculationPrix
125 cm3 et moins246,12 $
126 cm3 à 400 cm3354,53 $
401 cm3 et plus (régulière)*562,68 $
401 cm3 et plus (à risque)1 127,08 $
Selon la définition de la SAAQ, les motos à risque sont «conçues pour la performance et reconnues comme telles par les constructeurs et les spécialistes (chroniqueurs, auteurs, etc.)». Elles présentent plusieurs caractéristiques visuelles et techniques propres, comme un carénage profilé, un guidon court et bas, des silencieux placés à l’arrière et orientés vers le haut, un rapport poids/puissance supérieur à 0,50 cv/kg, etc.

*Motocyclettes à deux ou trois roues.

50 à 70 motos testées par an

Bertrand Gahel est journaliste spécialisé dans la moto depuis 20 ans. Il est l'auteur et l'éditeur du Guide de la moto. « J’ai réalisé tous les essais, sur tous les modèles, soit de 50 à 70 tests par an. Et ma ligne de conduite est claire: une moto réagit de telle façon ? Je l’écris. Les discussions avec les constructeurs sont franches et je ne subis aucune pression de leur part. Ma seule préoccupation, c’est de renseigner adéquatement le lecteur.»

Le guide de la moto, par Bertrand Gahel, MCG, 2014, 464 pages 39,95$.

>> À lire aussi: Comment choisir un scooter ou une petite moto

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par DANIEL RONDEAU
    17 Avril 2016

    Étant motocycliste depuis mes 17 ans (et j'en ai 58), avoir travaillé fort à promouvoir la moto comme mode de transport pratique et économique (membre et directeur de la FMTQ en 1973 à 1978), je trouve aberrant de voir et d'ENTENDRE certaines motos aujourd'hui. Malheureusement, certains motocyclistes modifient leurs motos au point où peut les entendre accélérer à plus de 500 m et même 1Km de distance. Nos gouvernements ne semblent pas trop s'entendre sur comment faire pour enrayer ce fléau. Je suis tanné et déçu de cette situation. Un si beau loisir ... Avant que les motos soient interdites encore plus, faudrait que ça change ... ça prend des amendes plus sévères avec points perdues, pas juste des $$$.

     6
    Par MICHEL BARIBEAU
    29 Mai 2014

    Je suis en accord avec vos commentaires sur le bruit que certaines motos font.
    Le problème est pas la moto, mais l'individu qui la conduit.
    Voila environ deux ans que j'en fais plus, prix des plaques etc.
    J'en faisais en moyenne 20,000 klms par année.
    j'en ai vu de toutes les sortes, assez spécial au Québec selon moi.
    J'ai conduit une St-1100, ensuite une Gold Wing 1800, échappements conformes, personne ne m'a jamais dit un mot de contrainte.
    Verrons ai a amélioration avec les nouveaux instruments en homogolation?

  • Par GILLES COURNOYER
    08 Juin 2015

    J'adore la moto. J'en ai eu ou côtoyé toute ma vie ou presque. Je déplore aussi le "laisser-faire" des autorités en matière de bruit. L'été est devenu une saison que l'on appréhende maintenant à cause de tous ces engins à deux roues modifiées pour amuser leurs propriétaires-enfants qui aiment quand ça gronde!!! Et ne donnez-pas l'excuse de la sécurité... Au Japon 99% des motos sont d'origine et le bruit à son plus bas et je n'ai pas vu un seul accident! J'ai moi-même parcouru beaucoup de kilomètres toujours avec les silencieux d'origine sans accident. Alors qu'est-ce qu'on attend pour protéger la droit à la paix des gens que le bruit n'amuse pas particulièrement?

     5
  • Par BERNARD LIZÉ
    17 Avril 2016

    Bon…,
    si «Transports Canada impose des normes très strictes». Faudrait peut-être que les policiers les fassent appliquer. Moi, les «Hells du dimanche» dans leurs accoutrements ridicules et leurs drôles de mimiques de tueurs, me font bien rigoler. Ce que je trouve moins drôle, est justement le vacarme que font leurs grosses «Harley Davidson» (entre autres) quand je suis à relaxer sur ma propre terrasse à Orford et qu'on les entend à des kilomètres. Je me dois d'ajouter que j'adore faire de la moto et ce, pour me promener, faire de la route, et non pas parader en formation militaire devant les terrasses des bistros ou ailleurs… ouf !

     5
    Par Federico-Paiva Gonzalez
    01 Mai 2015

    vivre et laisser vivre

  • Par Yan Bohler
    29 Mai 2014

    Point no#7 "Quel budget faut-il prévoir pour une moto?" Prévoir un budget pour l'équipement: Casque, gants, manteau, etc... Léger détail qui peut faire une bonne différence dans le budget.

     3
    Par Line Lalonde
    29 Mai 2014

    Bien équipé, sécuritairement et prêt à affronter toutes les températures (chaud, froid, pluie) … un bon 2000$ c'est certain!

  • Par Mario DUMARESQ
    17 Avril 2016

    Quelques fois, début mars,il fait des températures avoisinant les 10 degrés celsius, la règle des pneus d'hiver devient à ce moment tout à fait ridicule pour les motos, qui ont déjà une saison écourtée. En moto, nous n'avons pas besoin d'une loi aussi infantilisante, on tient à la vie autant que tout le monde, peut-être même plus, elle est tellement belle sur 2 roues !

     2