Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Consumer Reports demande à Tesla de débrancher son pilotage automatique

Par Julien Amado

Le pilotage automatique des Tesla est-il assez sécuritaire? Le magazine américain Consumer Reports croit que non, et réclame que le fabricant améliore sa technologie embarquée.

Les dernières semaines ont été difficiles pour Tesla. Après le décès d’un automobiliste américain pendant que le pilotage automatique de sa voiture était activé, le constructeur fait l’objet d’une enquête menée par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’agence américaine responsable de la sécurité routière. Et c’est maintenant au tour de nos confrères de Consumer Reports de demander à Tesla de désactiver le pilotage automatique de ses autos.

Selon Consumer Reports, l’expression «pilotage automatique» (autopilot, en anglais) laisse entendre que la conduite est entièrement prise en charge par la voiture.

Outre le nom qui porte à confusion, le magazine américain déplore le fait que le système de Tesla n’exige pas que le conducteur touche le volant, ce qui n’est pas assez sécuritaire. Considérant que la technologie n’est pas encore suffisamment aboutie pour être installée dans des véhicules, Consumer Reports fait quatre recommandations à Tesla:

  • Désactiver le système tant qu’il ne sera pas obligatoire pour les conducteurs de garder les mains sur le volant;
  • Cesser d’appeler le système «pilotage automatique»;
  • Expliquer plus précisément aux clients les possibilités et les limites du système;
  • Ne plus lancer de versions bêta, mais uniquement des systèmes totalement opérationnels.

La réponse de Tesla

Elon Musk, président de Tesla Motors, a répondu sur Twitter que la sécurité des clients est importante pour le constructeur et que, selon un sondage dont il n’a pas précisé la source, aucun client ne souhaite que le système soit désactivé.

Monsieur Musk a toutefois précisé que le radar utilisé par les véhicules Tesla sera prochainement amélioré.

L’automne dernier, Protégez-Vous a eu l’occasion de tester le pilotage automatique à bord d’une Tesla Model S. Lors de notre essai, le système a fonctionné correctement, mais il faut le considérer pour ce qu’il est: une aide à la conduite, sans plus.

Plusieurs médias ont utilisé à tort le terme «voiture autonome» (autonomous car, en anglais) en mentionnant l’accident mortel survenu en mai dernier. Or, la Tesla Model S n’est pas une voiture autonome; elle dispose simplement d’un système d’aide à la conduite perfectionné, mais nécessite l’attention du conducteur en tout temps.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.