Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les précautions à prendre avant d'investir à l’étranger

Par Protégez-Vous en partenariat avec l’Autorité des marchés financiers Mise en ligne : 28 Mars 2018 shutterstock.com

shutterstock.com

Si vous pensez à diversifier vos placements en investissant à l’étranger, voici ce qu'il faut savoir à propos de la diversification internationale, des placements offerts, des risques et des impôts.

La diversification internationale

Le marché boursier canadien compte pour environ 3 ou 4 % de la capitalisation boursière mondiale et se concentre dans quelques secteurs, dont ceux des ressources naturelles et des services financiers. Vous pouvez donc profiter d’occasions d’investissement à l’extérieur du Canada pour diversifier votre portefeuille. Par exemple, d’autres pays offrent davantage d’occasions d’investissement dans le secteur manufacturier et dans ceux des soins de santé et des technologies de l’information.

Par ailleurs, certains pays peuvent bénéficier d’une croissance économique rapide qui favorisera la hausse de la valeur de vos investissements. Lorsque le marché canadien traverse une période économique difficile, il se peut que d’autres s’en tirent mieux. Toutefois, il est difficile de prévoir pendant combien de temps un pays sera en mesure de se démarquer des autres. De plus, il peut s’agir de pays en voie de développement où les risques liés à l’incertitude politique sont plus importants. Renseignez-vous.

>> À lire aussi: Trouvez enfin un bon conseiller financier

Une diversification géographique de vos investissements ne vous met pas à l’abri d’une crise financière mondiale, mais elle diminue la probabilité que tous vos investissements perdent de la valeur en même temps.

Contrairement aux dividendes provenant de sociétés canadiennes, les dividendes de source étrangère ne donnent pas droit au crédit d’impôt fédéral pour dividendes.

Les placements offerts

Plusieurs produits sont offerts sur le marché canadien, par exemple des fonds communs de placement canadiens qui investissent dans différentes régions ou qui assurent une diversification internationale, et des fonds négociés en Bourse (FNB). Vous pouvez également acheter des actions ou des obligations de sociétés étrangères par l’entremise de courtiers qui ont accès à des marchés boursiers ailleurs dans le monde. Vous pouvez aussi investir dans des sociétés canadiennes dont les activités se déroulent principalement à l’extérieur du pays.

Pour plus d’information sur ce sujet, lisez le feuillet d’information Diversifiez vos placements, accessible sur le site de l’AMF.

Les principaux risques associés aux investissements internationaux

• Le risque des devises (risque de change) : Il s’agit du risque que la devise que vous avez utilisée pour faire votre placement fluctue de façon désavantageuse. Exemple. Lorraine a acheté des actions de la société américaine BCA à 20 $ US chacune, soit 25 $ CA (le dollar canadien valait à ce moment-là 0,80 $ US). Supposons maintenant que le dollar canadien passe de 0,80 à 0,95 $ US. Une fois converties en dollars canadiens, les actions de Lorraine ne vaudront plus que 21,05 $ CA.

•  Le risque politique : c’est le risque que le gouvernement ne soit pas en mesure d’honorer ses engagements ou qu’il modifie les règles en vigueur. Par exemple, le gouvernement peut modifier, parfois même rétroactivement, les lois fiscales. L’instabilité politique ou une guerre figurent également parmi les risques politiques.

Impôt et paradis fiscaux: prenez garde!

Contrairement à une croyance répandue, investir à l’étranger ne vous permet pas d’éviter l’impôt. En tant que contribuable, vous devez payer de l’impôt sur l’ensemble de vos gains, et non uniquement sur vos gains de source canadienne. Méfiez-vous si on vous fait miroiter la possibilité d’éviter l’impôt grâce à des investissements dans des paradis fiscaux situés à l’étranger. En général, il s’agit de manœuvres illégales, et il y a de fortes chances que vous soyez victime d’une tentative de fraude.

Assurez-vous que votre courtier est autorisé à exercer au Québec. Faire affaire avec un courtier qui ne l’est pas risque de limiter et de compliquer vos recours en cas de problème.

Si un représentant se dit prêt à vous aider à contourner les lois pour éviter de payer de l’impôt, il y a fort à parier qu’il n’aura aucun scrupule à les enfreindre pour se sauver avec votre argent.

Quelques trucs en vrac pour éviter les ennuis

• Lorsque vous investissez, vérifiez si l’entreprise et la personne avec qui vous faites affaire sont autorisées à vous vendre les placements offerts. Pour cela, communiquez avec le Centre d’information de l’Autorité des marchés financiers au 1 877 525-0337 ou consultez le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer.

• Si vous souhaitez placer de l’argent dans des fonds d’investissement, exigez qu’on vous remette un aperçu du fonds. Il contient les renseignements essentiels que vous devriez connaître avant d’investir, par exemple les frais, l’historique du rendement, le degré de risque, etc. N’hésitez pas non plus à demander le prospectus pour obtenir plus d’information.

>> À lire aussi: 3 options pour réduire les frais gestion dans les placements

• Exigez une copie de tous les documents que vous signez. De cette façon, vous aurez en main tous les détails et les conditions de placement pour référence future.

• Si vous transférez des fonds d’une institution financière à une autre, n’hésitez pas à faire votre demande par écrit auprès des institutions concernées. Des frais peuvent s’appliquer. Il arrive souvent que l’institution où vous désirez transférer vos fonds prenne ces frais à sa charge. Renseignez-vous.

Cet article est extrait de notre guide pratique Investir réalisé en partenariat avec l’Autorité des marchés financiers et disponible dans notre boutique.

 

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle