Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Martin Dionne

Voici les caractéristiques à prendre en compte pour choisir le meilleur humidificateur en fonction de vos besoins.

L’humidificateur a longtemps été considéré comme une solution pouvant aider à maintenir un taux d’humidité adéquat et à prévenir les désagréments liés à la sécheresse de l’air. Or, plusieurs experts estiment que cet appareil a peu d’effets bénéfiques sur la santé. Des études indiquent que la vapeur froide n’est utile que pour améliorer votre confort pendant un rhume. La vapeur chaude, quant à elle, peut vous aider à vous sentir mieux si vous avez le nez irrité ou si vous souffrez de dermatite, par exemple. Toutefois, l’appareil ne vous sera d’aucune utilité en cas de laryngite ou de bronchiolite. Et si vous souffrez d’asthme, vous devriez éviter d’utiliser un humidificateur.

Selon le Dr Pierre Lajoie, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), un humidificateur ne devrait pas être utilisé plus de quelques heures par jour, pendant un maximum de quelques jours.

Servez-vous-en pour humidifier une pièce, mais pas la maison entière. Si l’air est vraiment trop sec, songez plutôt à améliorer l’isolation ou la ventilation de votre domicile, suggèrent le Dr Lajoie ainsi que Jean-Marc Leclerc, conseiller scientifique à l’INSPQ.

Gare aux bactéries

Un test réalisé par notre homologue américain, Consumer Reports, a montré que les bactéries se multiplient plus vite dans les réservoirs de la plupart des humidificateurs que dans un robinet. Même les appareils à ultrasons et ceux à vapeur chaude (sauf un) ont rejeté des bactéries dans l’air.

En propageant des microorganismes (bactéries et moisissures) qui se développent dans leur réservoir, les humidificateurs risquent de causer des problèmes de santé, selon Jean-Marc Leclerc. De son côté, Santé Canada souligne qu’un mauvais entretien de l’appareil peut aggraver les problèmes des personnes qui souffrent d’asthme, d’allergies graves ou d’autres difficultés respiratoires. Ainsi, pas de risque à prendre : si vous utilisez un humidificateur, vous devrez l’entretenir parfaitement.

Guide d'achat

Pour répondre aux nombreuses demandes de nos lecteurs, nous avons mis à l’essai 13 humidificateurs. Ces appareils, vendus de 40 à 265 $, produisent de la vapeur chaude ou de la vapeur froide, et certains font les deux. Les prix varient essentiellement selon la capacité du réservoir et les fonctions dont l’appareil est doté.

Les humidificateurs à vapeur chaude sont équipés d’un élément chauffant qui amène l’eau à ébullition afin qu’elle s’évapore. Soyez prudent, car l’appareil ainsi que la vapeur qu’il produit peuvent causer des brûlures. Mieux vaut donc éviter d’installer un humidificateur de ce type dans une chambre d’enfant. Autre bémol : le bouillon­ne­ment de l’eau peut vous incommoder si vous êtes sensible au bruit.

Du côté des humidificateurs à vapeur froide, il en existe deux sortes :

• Les modèles à évaporation comportent un ventilateur qui envoie de l’air sur une mèche gorgée d’eau. Lorsque l’appareil fonctionne à vitesse maximale, le ventilateur a tendance à être bruyant. Dans cette catégorie de produits, un seul modèle testé s’est distingué lors de notre test. Sachez que ce type d’appareil nécessite l’achat de filtres jetables (de 7 à 25 $), que vous devez changer toutes les quatre à huit semaines, selon l’utilisation que vous faites de votre humidificateur.

• Les appareils ultrasoniques sont équipés d’un dispositif appelé « nébuliseur », qui fait vibrer les molécules d’eau à haute fréquence afin de produire une bruine. À noter : les gouttelettes ont tendance à causer l’accumulation de calcaire, qui se manifeste par un dépôt blanchâtre (inoffensif) dans la pièce. Plusieurs modèles ultrasoniques peuvent aussi fonctionner à vapeur chaude, comme c’est le cas pour le Rowenta HU5120U0 et le Pureguardian H1510CA.

Superficie à couvrir et capacité de l’appareil

Pour une chambre, un humidificateur couvrant une superficie de moins de 500 pi2 est suffisant. Ces appareils sont généralement dotés d’un réservoir de 3 à 3,8 litres.

D’autres appareils possèdent des réservoirs plus grands d'environ 5 litres. Ils peuvent convenir dans une chambre ou une très grande pièce ouverte (cuisine et salon).

Les modèles pourvus de très grands réservoirs (environ 13 litres) sont conçus pour humidifier de vastes pièces, voire une maison entière. Mais puisque les experts ne recommandent pas ce type d’utilisation, ces appareils nous paraissent inutiles.

Hygrostat et minuterie : deux fonctions pratiques

Ces caractéristiques sont fort utiles pour éviter de trop humidifier une pièce et de causer de la condensation.

• L’hygrostat vous permet de fixer le taux d’humidité souhaité, par exemple 40 %. Lorsque celui-ci est atteint, l’appareil s’arrête automatiquement.

• La minuterie, quant à elle, permet de régler le temps d’utilisation, par exemple quatre heures. L’appareil cesse de fonctionner après ce délai.

Si le modèle qui vous intéresse ne comporte ni hygrostat ni minuterie, procurez-vous un hygromètre. Vous pourrez ainsi mesurer le taux d’humidité de la pièce et faire le suivi vous-même.

Les accessoires inutiles

Vous trouverez, sur le marché, des humidificateurs dotés d’accessoires qui ne sont pas essentiels, comme une lampe ultraviolette. Selon les fabricants, cette lampe permet d’éliminer les bactéries présentes dans le réservoir d’eau. Vous devez cependant la nettoyer fréquemment pour assurer son efficacité. Mais comme, de toute façon, il est important de bien nettoyer votre appareil pour éliminer les risques de bactéries, la lampe ultraviolette n’est pas nécessaire.

Plusieurs appareils sont également équipés d’un réceptacle à solutions médicamenteuses et à huiles essentielles. Or, ces produits risquent de causer davantage d’irritations respiratoires, particulièrement chez les personnes qui souffrent d’asthme ou d’allergies. Inutile, donc, de rechercher ce type de réceptacle.

Bactéries et microorganismes : comment les éviter ?

Les humidificateurs à vapeur chaude favorisent moins la prolifération des bactéries que les modèles à vapeur froide, puisque l’ébullition de l’eau tue les microorganismes. Un entretien régulier et rigoureux est toutefois essentiel, peu importe le type d’appareil choisi. Même les modèles qui présentent l’allégation « antibactérien » doivent être nettoyés souvent.

Choisissez un appareil muni d’un réservoir amovible, que vous pourrez retirer et nettoyer facilement. Tous les produits recommandés par Protégez-Vous en sont dotés.

Avant d’utiliser votre humidificateur :

Nettoyez et désinfectez sa base ainsi que son réservoir. Pour ce faire, reportez-vous aux indications du fabricant.

Ne remplissez le réservoir d’eau qu’au moment de vous servir de l’appareil.

Chaque semaine, et avant l’entreposage :

Videz, nettoyez et désinfectez la base de votre humidificateur de même que son réservoir. S’il s’agit d’un appareil à vapeur chaude, utilisez une solution de vinaigre et d’eau pour éliminer les dépôts de calcaire.

Laissez la solution agir 20 minutes dans le réservoir, puis rincez-le à quelques reprises pour éliminer les mauvaises odeurs. Essuyez les composantes avant de remplir de nouveau l’appareil d’eau. Si vous entreposez votre appareil, assurez-vous que toutes les parties sont complètement sèches.

Pour éviter la condensation et la moisissure, placez votre humidificateur loin des murs, idéalement au centre de la pièce. Cela assurera une dispersion uniforme de la vapeur.

Humidificateurs animaux de Crane : du pareil au même ?
 
Le fabricant Crane offre un vaste choix d’humidificateurs en forme d’animaux. Nous en avons testé deux : les modèles « éléphant » et « hibou ». Bien que ces appareils soient dotés de composantes similaires et fonctionnent selon le même principe, la forme de leur boîtier influence leurs performances car ils n'ont pas obtenu la même note lors de notre évaluation.

Pour savoir quels humidificateurs sont les plus performants, consultez notre liste d'humidificateurs recommandés ou comparez les humidificateurs entre eux en utilisant notre comparateur de produits.

Lire l'article
Test
Teintures d’extérieur : 20 produits testés

Vous voulez protéger votre terrasse ou votre clôture en bois? Nos tests démontrent que toutes les teintures ne s’égalent pas. Voyez laquelle choisir parmi des marques telles que BEHR, Benjamin Moore, Cabot, Olympic, Denalt ou encore Sico. Nos tests ont été réalisés dans des conditions réelles, incluant notre rude hiver québécois.

À la suite d’une révision de notre protocole pour ce test, nous avons décidé de retirer le produit Denalt Teinture extérieure + scellant 2 en 1 – semi-transparente. Ce produit sera testé à nouveau au cours de la prochaine année.

Lire l'article
Quel matériau choisir pour votre terrasse?

Pour la construction de patios, vous trouverez sur le marché plusieurs types de bois et de matériaux synthétiques. Durabilité, entretien, prix, impact environnemental : voyez comment ils se comparent.

Lire l'article
Test
Barbecues (BBQ) : 47 modèles testés

Weber, Napoleon, Cuisinart, Broil King… Nous avons testé des barbecues au propane, au charbon et au bois, un barbecue électrique, ainsi que des modèles portatifs. Pour trouver le meilleur BBQ, consultez notre tableau des marques les plus fiables, notre évaluation de la réparabilité et notre liste des meilleurs barbecues.

Lire l'article
Guide d’achat : bien choisir votre chauffe-eau de piscine

Pour allonger la trop courte saison de la baignade et rentabiliser votre piscine, mieux vaut penser à chauffer cette dernière! Voici quelques conseils qui vous aideront à planifier l'achat de votre chauffe-eau.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par ALEXANDRE BEAULNE
    11 Octobre 2018

    vous dites "Même les appareils à ultrasons et ceux à vapeur chaude (sauf un) ont rejeté des bactéries dans l’air." Sauf un? Lequel? Est-ce le PUREGUARDIAN H1510CA?

    Merci

     16
  • Par DENIS FOURNIER
    29 Janvier 2017

    Humidificateurs: Personnellement, je préfère les humidificateurs à vapeur chaude. Ils ne laissent pas une poussière blanche sur les meubles et comme la vapeur est chauffée avant d'être expulsée, celle-ci n'a pas tendance à abaisser la température de la pièce. (Créer de la vapeur d'eau nécessite de l'énergie. Si celle-ci n'est pas fournie par l'appareil, l'énergie sera prise dans la pièce en abaissant la température de l'air ambiant).
    Le problème avec les humidificateurs à vapeur chaude est que l'hygrostat sur l'appareil ne fonctionne jamais. La chaleur générée par l'appareil dérègle inévitablement l'hygrostat. Il faut donc utiliser un hygrostat externe sur lequel on branche l'appareil.

     12
  • Par MONIQUE DUPUIS
    20 Février 2017

    Je trouve spécial que l'on recommande des humidificateurs à vapeur chaude alors que très souvent, dans certaines publications on recommande à vapeur froide afin d'éviter les bactéries. Finalement, qu'est-ce que je dois acheter : à vapeur froide ou chaude ?????

     7
    journalist
    Par Céline Montpetit de Protégez-Vous
    22 Février 2017

    Bonjour Madame Dupuis,
    Merci pour votre commentaire. Tel que nous le mentionnons dans l'article, les humidificateurs à vapeur chaude favorisent moins la prolifération des bactéries que ceux à vapeur froide car l'ébullition de l'eau tue les microorganismes. Par contre, un entretien régulier et rigoureux est essentiel, peu importe l'appareil choisi.

     2
  • Par JEAN JACQUES GRENIER
    19 Février 2018

    L’humidificateur Rowenta laisse-t-il une poussière blanche dans la pièce? Si c’est le cas, cela ne devrait-t-il pas être considéré comme un inconvénient dans votre évaluation?

     1