Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(6) Articles

(53) Produits

(0) Fiches

Comment choisir un bon barbecue et l’entretenir ?

Par Capucine Cloutier Mise en ligne : 23 avril 2020

Matériau, grille, cuve, brûleurs, surfaces de cuisson, bonbonne, système d'allumage… Avant de décider quel barbecue acheter, vous devez d'abord déterminer quelles caractéristiques sont importantes pour vous.

1. Choisir le type de barbecue selon ses besoins
2. Porter attention au matériau du barbecue
3. Opter pour une bonne garantie
4. Choisir la surface de cuisson adaptée à ses besoins
5. Déterminer le nombre de brûleurs principaux en fonction de ses besoins 
6. Choisir des brûleurs ou accessoires supplémentaires
7. Se pencher sur quelques critères supplémentaires
8. Privilégier un assemblage facile
9. Comment bien entretenir votre barbecue 
10. Les barbecues au gaz naturel

1. Choisir le type de barbecue selon ses besoins

Nous avons testé quatre catégories différentes de barbecues, chacune répondant à des besoins particuliers : barbecues au propane, électriques, portatifs, au charbon ou au bois.

Barbecues au propane

Les barbecues au propane sont les modèles les plus communs et les plus vendus. Ils existent dans plusieurs formats, allant de deux à six brûleurs sur leur grille principale. Rapides à chauffer, faciles à utiliser, efficaces et polyvalents, ceux-ci sont idéaux pour cuire vos steaks, vos légumes ou vos brochettes, par exemple.

Barbecues au charbon ou au bois

Les barbecues au charbon ou au bois donnent un goût particulier aux grillades, mais ils sont plus difficiles à allumer que les appareils au propane. Plutôt que de simplement appuyer sur un bouton, vous devez mettre le feu aux briquettes ou au bois. Ces barbecues requièrent aussi plus de temps à chauffer: il leur faut une vingtaine de minutes pour atteindre une température de 150 °C, comparativement à six minutes dans le cas des modèles au propane.

Le Gusto de Woodflame, un produit québécois, possède un mode de fonctionnement bien particulier qui diffère de celui des appareils traditionnels. Pour l’utiliser, vous devez placer un morceau de bois à l’intérieur, puis l’allumer. Un ventilateur alimente la combustion en air pour produire une chaleur de forte intensité, mais de courte durée (10 min). Ce barbecue atteint une température très élevée, idéale pour réaliser des saisies de viande. Seuls points négatifs: le ventilateur exige quatre piles D, la surface de cuisson est petite et vous devez réalimenter l’appareil en bois plusieurs fois au cours de la cuisson.

Barbecues électriques

La grande force de ces appareils: une distribution égale de la chaleur sur la grille, ce qui permet de cuire les aliments de manière uniforme. Lorsque la température est ajustée au minimum, la source de chaleur devient cependant instable, ce qui n’est pas idéal pour la cuisson des poissons, par exemple. Les modèles électriques sont par ailleurs deux fois plus lents à chauffer que ceux au propane. 

Barbecues portatifs

Ces petits appareils ne sont évidemment pas aussi performants que ceux au propane. Leur brûleur unique rend impossible la cuisson indirecte, et réduit la plage de températures disponibles. Les aliments ont aussi tendance à cuire de façon inégale. Les campeurs et les personnes ayant un espace limité pourront quand même y trouver leur compte.

Fumoirs à viande, barbecues à granules de bois : de nouvelles tendances!

Les appareils conçus spécifiquement pour fumer de la viande sont à la mode. Parmi les plus populaires : le Smokey Mountain Cooker de Weber, que nous avons mis à l’essai (n’étant pas un barbecue, il n’apparaît toutefois pas dans notre tableau). Sa cuve profonde tient les aliments éloignés de la source de chaleur, ce qui permet une cuisson lente à basse température et donne une viande très tendre. Pour ajuster la température, vous devez contrôler l’alimentation en air à l’aide des ouvertures situées en haut et en bas de l’appareil. Selon la coupe de viande choisie, le fumage demandera de deux à cinq heures, à 100-115 °C. Cet appareil remplit bien sa fonction, mais la réussite de votre repas dépendra davantage de votre habileté à bien doser température et temps de cuisson!

Une nouvelle tendance en train de se dessiner : les barbecues à granules de bois. Appareils se situant entre le barbecue au propane et le fumoir, les barbecues à granules de bois apparaissent graduellement sur le marché québécois en réponse à une demande grandissante des acheteurs qui souhaitent consommer plus « vert ». Parce que la source d’énergie est renouvelable, ces BBQ sont plus écologiques en matière de consommation. Autre point intéressant: ils donnent un goût fumé variable (selon le bois choisi) aux aliments. Les granules de bois sont du bran de scie pressé et compact et ne peuvent être utilisées que dans ce type d’appareils. Il suffit de remplir le barbecue de granules, l’allumer et le laisser cuire vos aliments tranquillement. Produit luxueux dont le prix varie environ de 1 000 à 3 800 $, le BBQ à granules de bois reste encore très cher, ce qui devrait changer au cours des prochaines années.

2. Porter attention au matériau du barbecue

La durée de vie de votre appareil dépend en grande partie du type de matériau dont il est constitué. L’acier inoxydable est plus résistant que la fonte ou l’acier, mais il est aussi plus cher. Si votre budget est limité, optez pour un autre matériau, comme la fonte émaillée. Assurez-vous toutefois que la cuve possède une épaisseur d’au moins 4 mm. Elle durera longtemps et conservera mieux la chaleur à l’intérieur de l’appareil lors de la cuisson. Les grilles en acier recouvertes de métal ou de porcelaine ont déçu les répondants de notre sondage sur la fiabilité des BBQ : elles sont difficiles à nettoyer et leur performance n’est pas au rendez-vous.

3. Opter pour une bonne garantie

Informez-vous à ce sujet avant d’acheter. Idéalement, la garantie devrait être d’au moins deux ans pour la grille, cinq ans pour les brûleurs et un an pour les autres pièces. Certains des modèles que nous recommandons n’en offrent pas autant, ce qui constitue l’un de leurs principaux désavantages, comparativement à nos autres meilleurs choix au propane, vendus beaucoup plus cher, et assortis d’une garantie pouvant aller jusqu’à 15 ans.

4. Choisir la surface de cuisson adaptée à ses besoins

Un très grand barbecue sera puissant, mais aussi très énergivore. Mieux vaut donc choisir un appareil doté d’une surface de cuisson adaptée à vos besoins. Comptez environ 350 cm2 (19 cm x 19 cm) par portion. Si vous avez l’habitude de cuisiner pour quatre à six convives, 2 250 cm2 (45 cm x 50 cm) suffiront. La facilité d’entretien et la durabilité sont des aspects importants pour vous? Choisissez un appareil pourvu de grilles en acier inoxydable. Par contre, la fonte émaillée vous donnera de meilleurs résultats de cuisson. Sous la surface de cuisson, vérifiez que la plaque radiante métallique qui répartit la chaleur est suffisamment éloignée de la grille pour assurer une cuisson uniforme. Elle doit couvrir la totalité des brûleurs afin de les protéger des jus de cuisson, qui pourraient les endommager ou accélérer leur dégradation.

5. Déterminer le nombre de brûleurs principaux en fonction de ses besoins

Certains barbecues portatifs sont munis d’un seul brûleur et ne vous permettront pas d’effectuer de la cuisson indirecte, idéale pour les viandes blanches et les poissons. Si vous aimez cuisiner ce type de plats, vous serez mieux servi par un modèle équipé d’au moins deux brûleurs indépendants. Au moment de choisir votre appareil, ne vous fiez pas à la puissance des brûleurs principaux. Notre test montre que même à 35 000 BTU/h ou moins, tous les barbecues chauffent vite et fort. En général, le problème est plutôt de limiter la chaleur afin de cuire adéquatement les aliments.

6. Choisir des brûleurs ou accessoires supplémentaires

Quelques barbecues au propane sont équipés d’un brûleur latéral, d’un brûleur de saisie ou encore d’une rôtissoire.

Le brûleur latéral offre une surface de cuisson semblable à celle d’une cuisinière. Il peut servir à faire bouillir des pâtes, sauter des légumes ou préparer une sauce en même temps que vous cuisinez vos grillades. Ce type de brûleur n’est pas très puissant: il requiert 30 minutes en moyenne pour amener 6 litres d’eau à ébullition.

082-Weber-Genesis-II-S-335-E-Barbecue_OADA Brûleur latéral

Le brûleur de saisie, quant à lui, s’adresse aux amateurs de steak bleu. L’intensité de la chaleur qu’il génère permet de saisir la viande et d’y emprisonner les jus afin de maximiser la tendreté et la saveur. Le principal avantage de cet accessoire: sa rapidité à atteindre sa température maximale. Les brûleurs testés demandent en moyenne neuf minutes pour y parvenir, alors que la zone principale de cuisson met plutôt une vingtaine de minutes.

065-Cuisinart-Cuisinart-750-Barbecue-Saisie_OADA_2048x1528 Brûleur de saisie

Finalement, la rôtissoire permet de cuire, un poulet par exemple, sur une broche. Celle à infrarouge donne de meilleurs résultats en matière de temps de cuisson et de qualité de viande (coloration uniforme, plus grande tendreté, etc.) qu’une rôtissoire à flamme directe. Cet accessoire n’est toutefois pas indispensable, puisque tous les barbecues testés qui n’en possèdent pas sont quand même conçus pour recevoir un tournebroche. Ce sont alors les brûleurs principaux qui tiennent lieu de source de chaleur.

003-Napoleon-ND-Barbecue-Rotisserie_OADA_670x500 Rôtissoire

Brûleurs infrarouges: à quoi servent-ils?

- Ici, le brûleur infrarouge est situé à côté des brûleurs standards. Photo: Napoléon

Principale caractéristique des brûleurs de saisie (aussi appelés infrarouges): ils permettent de saisir la viande à la manière des steakhouses et grands restaurants. Si ces brûleurs s’avèrent intéressants pour les amateurs de «steaks parfaits», ils ne sont pas adaptés à toutes les grillades.

Tout comme les barbecues classiques, ceux à infrarouges fonctionnent au gaz propane ou au gaz naturel. Sur certains modèles, la zone à infrarouges est placée sur une tablette latérale, à côté de la cuve où se trouvent les brûleurs traditionnels. Sur d’autres modèles, la zone à infrarouges se situe à l’intérieur de la cuve (à côté des brûleurs tubulaires), ce qui réduit évidemment la surface de cuisson avec les brûleurs classiques.

Contrairement aux barbecues qui utilisent l’air chaud de la cuve pour cuire la viande, les appareils dotés de brûleurs infrarouges chauffent directement le morceau de viande. Placés sous les grilles de cuisson, les brûleurs infrarouges sont généralement constitués d’une plaque de céramique criblée de petits trous par lesquels le gaz se faufile et produit une chaleur radiante pouvant atteindre 1 800 °C en 30 secondes. Les ondes infrarouges saisissent le morceau de viande sur-le-champ tout en le cuisant de façon uniforme. Et c’est là le principal avantage des brûleurs infrarouges: ils permettent de créer autour de la pièce de viande une enveloppe naturelle qui en scelle les pores, conservant ainsi les jus et les saveurs.

Steven Raichlen est professeur de cuisine, auteur de plusieurs livres sur les barbecues et animateur sur ce sujet à la télévision, tant au Québec qu’aux États-Unis. Selon lui, les brûleurs infrarouges sont efficaces pour faire cuire les légumes et certaines viandes – steaks, biftecks, côtes d’agneau et de veau. «Pour ce type de grillades, c’est non seulement plus rapide, mais aussi meilleur grâce à la croûte savoureuse qui caramélise l’extérieur de la viande. On a l’impression de reproduire chez soi le feu vif qu’utilisent les restaurants spécialisés en grillades!»

>> À lire aussi: Conseils pour cuire au BBQ de façon sécuritaire (santé)

La cuisson à infrarouges est particulièrement intéressante pour ceux qui aiment leur viande saignante en raison du court délai entre la mise en marche de l’appareil et la fin de la cuisson. «Les gens qui aiment le steak saignant n’ont qu’à saisir la viande sur le gril à infrarouges pendant environ une minute de chaque côté, et c’est prêt!» explique July Mc Nicoll, représentante des ventes chez Napoleon, un fabricant canadien de barbecues. Quant à ceux qui préfèrent le steak bien cuit, ils devront saisir la viande sur le gril à infrarouges, puis la transférer sur la zone de cuisson traditionnelle.

Steven Raichlen ne recommande pas les brûleurs infrarouges pour d’autres types de grillades comme les côtes, côtelettes, épaules et travers de porc, ou les poissons. «Il n’y a rien de mieux à mes yeux que le barbecue au charbon de bois pour ces types de grillades.»

Selon les fabricants, les brûleurs infrarouges offrent aussi une cuisson plus uniforme que les autres brûleurs. Un argument réfuté par le magazine américain Consumer Reports qui a constaté il y a quelques années, lors d’un test sur plus d’une centaine de barbecues, que plusieurs appareils classiques offraient une uniformité de cuisson aussi bonne que les modèles à infrarouges. Le plus récent test de Protégez-Vous vient d’ailleurs confirmer cette conclusion.

Les brûleurs infrarouges en céramique sont plus fragiles que les traditionnels brûleurs tubulaires à gaz. Pour éviter que la céramique ne se fissure, on veillera à ne pas heurter cette surface avec un objet dur ni à y verser d’importantes quantités de liquide froid – en raison d’un possible choc thermique –, d’autant que la garantie de certains fabricants ne couvre pas ce type d’incidents.

À retenir:

• Ne jetez pas d’eau dans le gril pour éteindre une poussée de flammes.

• Ne badigeonnez pas la viande avec de la marinade avant de la saisir, car l’excédent pourrait ne pas s’évaporer, ce qui risquerait d’endommager la plaque de céramique. «Mieux vaut saisir la viande avec des épices sèches, puis la badigeonner lorsqu’elle est dans la cuve principale», suggère July Mc Nicoll.

• Si la céramique ou l’intérieur des brûleurs est mouillé (nettoyage des grilles, pluie, etc.), laissez bien sécher l’appareil avant de l’utiliser. Sinon, le brûleur risque de produire de la vapeur d'eau au prochain usage, ce qui peut engendrer suffisamment de pression pour fissurer la céramique.

• Sachez que le brûleur en céramique n’a pas besoin d’être nettoyé.

• Les plaques en céramique sont généralement garanties trois ans si on respecte les conseils d’utilisation.

Les brûleurs infrarouges cuisent les aliments à une température très élevée. «Ils produisent beaucoup plus de chaleur qu’un barbecue traditionnel, explique Steven Raichlen. Il faut donc les utiliser avec un peu plus de précaution.» Par ailleurs, il faut veiller à ne pas recouvrir plus de 75 % de la surface de cuisson avec des articles métalliques solides tels que plateaux et plaques de cuisson afin que l’évacuation d’air chaud sortant du gril se fasse adéquatement. Tout comme sur le barbecue traditionnel, les morceaux de viande carbonisés au gril infrarouge ne doivent pas être consommés, car ils accroissent les risques de cancer. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

7. Se pencher sur quelques critères supplémentaires

Mis à part les choix essentiels et évidents, il reste encore quelques éléments à considérer afin de choisir un bon barbecue : poignée et couvercle, système d’allumage, thermomètre, roues, tablettes, panier à condiments, bonbonne.

Quelques barbecues sont dotés de poignées en plastique ou en bois situées sur le côté du couvercle plutôt qu’à l’avant. Pratiques, elles limitent le risque de brûlure. Certains produits ont aussi une poignée en matériau isolant.

Avec les brûleurs, le système d’allumage est l’un des éléments du barbecue les plus susceptibles de faillir. La rouille est souvent la cause de sa défaillance: vérifiez que sa boîte protectrice est de qualité et couvre bien tout le système afin de garantir sa durabilité. Les systèmes rotatifs et électroniques facilitent l’allumage du barbecue en produisant plusieurs étincelles, contrairement aux boutons poussoirs.

Le thermomètre intégré au couvercle est utile, mais souvent imprécis (parfois plus de 100 °C d’écart entre la température réelle et celle indiquée). Dans le doute, mieux vaut utiliser un thermomètre à piquer pour vérifier la cuisson des viandes.

Pour faciliter le déplacement du barbecue, surtout s’il est lourd et volumineux, optez pour un modèle à quatre roues pivotantes. La possibilité de bloquer les roues peut aussi rendre l’appareil plus stable.

Assurez-vous que l’espace de travail est suffisant pour accueillir tous les ustensiles nécessaires à la cuisson; plus le barbecue est gros, plus vous aurez besoin d’espace. Les tablettes rabattables ou amovibles facilitent le rangement du barbecue. Toutefois, elles risquent d’être moins solides que des tablettes fixes.

Vérifiez que le panier à condiments n’obstrue pas l’accès aux commandes ni aux tablettes.

À l’exception des modèles portatifs, tous les barbecues comprennent un espace de rangement pour la bonbonne. Les barbecues plus haut de gamme sont parfois munis d’un système de pesée intégré qui indique la quantité de gaz propane qui reste dans la bonbonne. Pour connaître la quantité que renferme votre bonbonne, il suffit de verser de l’eau chaude dessus: les sections chaudes au toucher ne contiennent pas de propane, alors que les sections demeurées froides en contiennent.

8. Privilégier un assemblage facile ou se faire livrer son appareil tout assemblé

Bien que l’assemblage soit en général moins compliqué qu’avant, celui qu’on fait faire par le détaillant gagne en popularité (environ 50 $, peut être inclus selon le prix du barbecue). N’oubliez pas que le barbecue assemblé sera très volumineux, et qu’il faudra peut-être le faire livrer. Selon nos experts, l’assemblage de certains barbecues peut prendre jusqu’à trois heures et demie et exiger des efforts d’au moins deux personnes.

9. Comment bien entretenir votre barbecue

Votre barbecue qui n’avait que trois ans vous a lâché, rongé par la rouille? Conseils pour faire durer plus longtemps son remplaçant. Vous êtes en droit de vous attendre à ce qu’un appareil payé quelques centaines de dollars fonctionne pendant plusieurs années. Or, de nombreux lecteurs se plaignent de voir le leur tomber en ruine après une saison ou deux! Afin de vous assurer que votre prochain barbecue durera longtemps, optez pour un modèle de qualité et, surtout, entretenez-le convenablement.

Pour maximiser la durée de vie de la grille, nettoyez-la à chaud avec une brosse après chaque utilisation. Évitez le racloir, qui endommage le fini protecteur. Si la grille est en fonte, huilez-la fréquemment afin de prévenir l’oxydation. Autre élément important: enlevez de temps en temps l’accumulation de carbone dans la cuve et sur la plaque radiante. Ces dépôts, qui sont en fait des résidus de nourriture, de sauce et de jus de cuisson, ont tendance à s’enflammer, amplifiant ainsi les changements de température sur la grille et les brûleurs, ce qui accélère leur dégradation.

L’humidité accélère la corrosion. Donc, à l’automne, prenez soin de couvrir d’une housse votre barbecue et de le ranger au sec, dans le garage ou dans le sous-sol, par exemple. Si cela n’est pas possible, démontez les brûleurs et la grille, nettoyez-les bien et séchez-les. Entreposez-les ensuite dans un sac de papier, à l’intérieur de votre domicile. En prenant ainsi soin de votre appareil, vous pourriez en prolonger la vie de quelques années!

10. Les barbecues au gaz naturel  

Les barbecues au gaz se déclinent également en version «gaz naturel» (voir les modèles similaires dans nos fiches produits). L'appareil peut alors se connecter directement au réseau de gaz de la ville, ce qui évite au consommateur d’acheter et de transporter des bonbonnes afin de le recharger. Un confort qui a son prix: pour un modèle équivalent, les barbecues au gaz de ville se vendent entre 50 et 100 $ plus cher que les versions traditionnelles. Par ailleurs, il est évidemment nécessaire de posséder l’infrastructure délivrant le gaz de ville à domicile pour pouvoir les utiliser. Les performances de cuisson de ces barbecues sont globalement équivalentes à celles des barbecues classiques au propane. 

Pour trouver le meilleur barbecue, utilisez notre comparateur de produits ou consultez la liste des barbecues recommandés par Protégez-Vous. Lisez aussi notre article sur les marques de barbecue les plus fiables.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 4 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Jean Beaudet | 21 mai 2018

    Plusieurs BBQ vendus chez Canadian-Tire portent des noms bien connus comme Coleman ou Cuisinart, mais ce sont en fait des produits de fabriqués par Winners Products Engineering de Hong-Kong, sous licence, et sont loin d'avoir une vraie garantie. Ils n'ont aucun centre de service, on vous enverra seulement les pièces par la poste après vous avoir facturé un montant salé pour le transport. Qui veut réparer son BBQ lui-même?
    Je l'ai appris à mes dépens.

    Par SYLVIE TREMBLAY | 30 avril 2020

    J’ai pourtant acheté un Napoléon chez Canadian Tire il y a quelques années et lorsque j’ai eu à remplacer des brûleurs et le plateau qui avaient percé prématurément j’ai appelé la Compagnie au Québec et j’ai reçu les pièces par la poste. Très bon service pas Chinois.

  • Par CLAUDE MARTIN | 16 avril 2018

    Le modèle CHAR-BROIL Performance Série, 4 brûleurs semble introuvable.

    Par PHILIPPE LESSARD | 28 avril 2018

    Bonjour Claude, il est disponible (et présentement en spécial) chez RONA: https://www.rona.ca/fr/barbecue-au-gaz-propane-46-000-btu-650-po2-18615005

  • Par DENIS BOILEAU | 31 mai 2019

    Pourquoi pas un test comparant les vrais BBQ, les Lynx, DCS etc...

  • Par PIERRE GIGUèRE | 05 mai 2020

    Bonjour, Pourquoi n'est-il pas possible de faire de la cuisson indirecte sur le modèle CHAR-BROIL Performance série, à 450$ alors que cela semble possible pour le même modèle à 390$ ? Il me semble que la surface de cuisson (assez grande) et la présence de 4 brûleurs devraient permettre la cuisson indirecte sur les 2 modèles. Merci pour les éclaircissements.