Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Choisir la meilleure ampoule écoénergétique

Par Alexandre D’Astous et Eden Turbide
ampoule-ecoenergetique

Il existe une foule d’ampoules écoénergétiques (halogènes, fluocompactes, à DEL), si bien qu’il peut être difficile de faire votre choix. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Comment bien choisir son ampoule ?
Les types d’ampoules
La certification Energy Star
Des ampoules intelligentes, ça vaut le coût ?
Et pour l’éclairage extérieur ?
Recyclez vos vieilles ampoules

Au Canada, les ampoules incandescentes sont interdites depuis quelques années. Sylvain Constant, ingénieur chez Hydro-Québec, apporte toutefois la nuance suivante : « Il est interdit d’en produire, mais il est possible que certains commerçants ou consommateurs en possèdent toujours. Leur utilisation n’est pas recommandée, cependant ». En effet, les ampoules incandescentes sont plus dommageables pour l’environnement que les « nouvelles » ampoules, car elles ont besoin de plus d’électricité pour éclairer, notamment parce qu’elles engendrent plus de chaleur inutile.

Pour les remplacer, vous avez l’embarras du choix. Il existe une panoplie d’options plus écoénergétiques, comme les ampoules incandescentes halogènes, les fluocompactes ou celles à DEL.

Comment bien choisir son ampoule?

Pour sélectionner l’ampoule appropriée, vous devez tenir compte de plusieurs critères. Voici les plus importants.

Le flux lumineux

Afin de déterminer le flux lumineux d’une ampoule, fiez-vous à la mesure en lumens (lm), laquelle indique la quantité de lumière qu’émet une source. Elle varie beaucoup d’une ampoule à l’autre.

Pour savoir laquelle choisir, identifiez vos besoins pour l’endroit que vous souhaitez éclairer et le nombre d’ampoules que vous pouvez y installer. Par exemple, si vous disposez de peu de lampes dans la pièce que vous espérez très lumineuse, il vaut mieux choisir des ampoules avec une grande quantité de lm.

Selon différentes entreprises spécialisées en éclairage, voici la luminosité moyenne visée en fonction des différentes pièces de la maison :

  • Salon : 1500 à 3000 lm;
  • Chambre : 2000 à 4000 lm;
  • Salle à manger : 3000 à 6000 lm;
  • Salle de bain : 4000 à 8000 lm;
  • Cuisine : 5000 à 10 000 lm.

La couleur de la lumière

La couleur de l’éclairage dépend de la température qu’elle atteint en kelvin (K). Un moins grand nombre (p. ex., 2 200 K) donne un éclairage jaune ou chaud. Plus la mesure s’élève (p. ex., 6 500 K), plus la lumière est blanche ou froide. Si vous cherchez à reproduire la lumière naturelle, visez une ampoule de 2 700 à 3 000 K.

L’indice de rendu des couleurs

L’indice de rendu des couleurs (IRC) est la mesure en pourcentage de l’efficacité avec laquelle une ampoule rend les couleurs de manière réaliste, c’est-à-dire de la même manière que la lumière de référence, celle du jour (IRC de 100). Les ampoules ayant un IRC de 70 et moins affectent la perception des couleurs.

La consommation d’énergie

Avec des ampoules écoénergétiques, vous pouvez diminuer votre consommation d’énergie, ce qui est bénéfique pour l’environnement (même si l’hydroélectricité est une énergie renouvelable, sa production engendre un peu de gaz à effet de serre) et pour votre portefeuille (économies sur votre facture d’électricité). La quantité d’énergie utilisée est indiquée en watts (W) et varie en fonction du nombre de lm. Pour être plus précis, moins une ampoule requiert de W pour produire un flux lumineux donné, plus elle est écoénergétique.

La durée de vie

Plus les ampoules sont durables, mieux s’en sort l’environnement à long terme. Sylvain Constant explique : « La durée de vie des ampoules écoénergétiques est beaucoup plus longue qu’auparavant, ce qui veut dire qu’on doit en produire moins (et en recycler moins) parce qu’on a moins souvent besoin de les changer. »

L’impact écologique

Pour jauger l’impact écologique d’une ampoule, il vous faut considérer, entre autres choses, sa consommation d’électricité, sa durée de vie et la présence ou non de substances polluantes, comme du mercure.

Les types d’ampoules

hallogene

L’ampoule incandescente halogène

L’ampoule incandescente halogène est recherchée pour sa lumière se rapprochant de celle du jour (son IRC avoisine 100). Elle offre une luminosité constante et sa taille plus petite lui permet d’adopter une variété de formes pour divers usages. Sa durée de vie est de 2 000 à 3 000 heures, ce qui est deux à trois fois plus qu’une ampoule classique. Celle-ci peut cependant être réduite si vous utilisez fréquemment le gradateur pour changer l’intensité lumineuse plutôt que d’éclairer à pleine force.

Son plus gros inconvénient : l’ampoule incandescente halogène devient très chaude. Si le globe qui entoure le filament vous protège en général des rayons ultraviolets qu’il émet, sa surface peut néanmoins atteindre une température élevée. Cela implique que vous ne devez pas la toucher avec les mains quand elle a fonctionné pendant un long moment, pour ne pas vous brûler, et que les risques concernant les incendies sont plus grands.

fluocompacte

L’ampoule fluocompacte

Connue pour sa forme de tire-bouchon, mais disponible en d’autres formats, l’ampoule fluocompacte (AFC) est une adaptation du tube fluorescent industriel à un usage résidentiel. Elle dégage 75 % moins de chaleur que l’incandescente et émet une lumière diffuse qui prévient les éblouissements. Elle bénéficie d’une durée de vie de 10 000 à 20 000 heures, mais cette dernière peut être réduite si vous l’allumez et l’éteignez de façon répétée.

En ce qui a trait à ses inconvénients, sa luminosité a un aspect artificiel, dû à un IRC souvent inférieur (70 ou moins) à celui des autres types d’ampoules. Toutefois, certaines AFC de qualité supérieure peuvent disposer d’un meilleur rendu des couleurs. Sinon, elle met typiquement un certain temps avant d’atteindre sa pleine intensité et, comme son alimentation en électricité n’est pas tout à fait stable, il existe peu de modèles qui fonctionnent avec un gradateur.

Comme elle contient des substances nuisibles à la santé et à l’environnement, notamment du mercure, elle ne constitue pas l’option la plus écologique. Par ailleurs, si elle se brise, vous devez prendre des précautions : aérez la pièce et enfilez des gants pour ramasser les morceaux.

led

L’ampoule à DEL

L’ampoule à DEL transforme l’électricité en lumière grâce à une diode luminescente (d’où lui vient son acronyme). D’un prix de plus en plus accessible, mais néanmoins beaucoup plus élevé à l’achat que les autres types d’ampoules, elle occupe maintenant une place considérable sur le marché de l’éclairage résidentiel. Disponible dans une variété d’intensités, de formes et de couleurs, elle dégage peu de chaleur.

Selon Daniel Goulet, vice-président aux opérations de Bazz, une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de luminaires située à Montréal, « les ampoules à DEL sont toutes assez semblables. Ce qui les distingue, c’est leur durée de vie, qui varie de 1 500 à 50 000 heures, et même jusqu’à 100 000 heures, selon leur qualité. L’autre différence se trouve au niveau de l’IRC. Pour une ampoule standard à l’IRC de 80, on a un rendu blanc doux; pour les modèles de 90, le blanc est plus éclatant ».

Il s’agit de l’option la plus écoénergétique, notamment parce qu’elle consomme moins de W pour une luminosité donnée que les autres sortes d’ampoules. À titre indicatif, pour un flux lumineux de 400 lm, Hydro-Québec estime qu’une ampoule incandescente consommera 40 W et une DEL 7 W. Cela correspond à une économie d’énergie d’environ 80 %.

filament-led

L’ampoule à filament DEL

Dans l’ampoule à filament DEL, les filaments incandescents traditionnels sont remplacés par des composés de puces DEL afin de reproduire presque à l’identique le look des ampoules classiques pour ceux qui en préfèrent l’apparence. Si c’est votre cas, il peut s’agir d’un choix intéressant.

La certification Energy Star

energy-star

Les ampoules certifiées Energy Star représentent le choix le plus écoénergétique. « La certification Energy Star est garante de produits mis à l’essai selon des spécifications rigoureuses en matière d’efficacité énergétique, indique la porte-parole du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Nicole Green. Elle est octroyée par un organisme indépendant, l’Environmental Protection Agency, aux États-Unis. On n’a qu’à repérer le symbole avec l’étoile bleue sur les emballages pour s’assurer d’avoir un produit certifié Energy Star ».

Les ampoules certifiées Energy Star les plus efficaces sont à DEL. Sylvain Constant, ingénieur chez Hydro-Québec, les recommande. Il explique : « La certification assure une qualité, car il y a des normes minimales à respecter pour l’obtenir, par exemple en ce qui concerne la consommation d’énergie, la qualité de l’éclairage en termes d’intensité et de rendu des couleurs ainsi que la durabilité de l’ampoule, qui doit être au minimum de 15 000 heures. »

Pour être plus précis, une ampoule Energy Star, c’est, entre autres choses :

  • Une économie d’énergie par rapport à l’ampoule incandescente classique allant jusqu’à 90 % ;
  • Une durée de vie minimale de 15 000 heures ;
  • Un IRC de 80 ou plus ;
  • Une garantie minimale de trois ans.

Enfin, l’ingénieur prend bien soin de spécifier que cela ne veut pas dire que certaines ampoules non certifiées ne sont pas aussi efficaces que celles reconnues Energy Star. « Certains fabricants décident de ne pas aller vers la certification pour des raisons qui leur appartiennent, même si leurs produits respectent toutes les normes minimales requises », précise-t-il.

Des ampoules intelligentes, ça vaut le coût?

intelligente

Les ampoules « intelligentes » – principalement à DEL – sont des ampoules connectées à un système que vous pouvez contrôler par l’intermédiaire de votre cellulaire. Un tel éclairage peut être automatisé, c’est-à-dire que vous pouvez programmer l’allumage ou la fermeture de lumières selon un horaire déterminé. Il s’agit d’une solution de plus en plus accessible selon Daniel Goulet, du fabricant de luminaires Bazz. « Avant, nous avions besoin de faire venir un électricien pour passer du filage dans les murs pour ajouter un luminaire encastré, explique-t-il. Maintenant, on peut contrôler l’éclairage de toute la maison à partir d’un seul interrupteur ou même du système de Wi-Fi. »

On peut supposer qu’une telle fonctionnalité s’avère intéressante en matière de « gaspillage » énergétique, dans le sens où vous pouvez vous assurer que vos lumières ne demeurent pas allumées sans raison (par exemple, après une certaine heure, le soir, ou si vous avez oublié de les éteindre en partant). Cela dit, les ampoules intelligentes sont toujours beaucoup plus chères que les autres. Par conséquent, en ce qui concerne l’économie d’énergie, les ampoules à DEL standards et/ou certifiées restent probablement votre meilleure option. Si vous choisissez un éclairage intelligent, il s’agit surtout d’une question d’agrément.

Et pour l’éclairage extérieur?

led-exterieure

Les ampoules à DEL – et plus encore celles qui sont certifiées Energy Star – sont tout aussi recommandées pour l’éclairage extérieur. En plus des nombreux avantages nommés plus haut, elles résistent bien au froid. Pour un éclairage localisé, par exemple pour un projecteur ou un luminaire encastré illuminant une zone précise comme l’entrée de votre propriété, favorisez une ampoule de type réflecteur, à l’extrémité aplatie.

Recyclez vos vieilles ampoules

Votre ampoule a rendu l’âme ? Surtout, ne la jetez pas : elle est recyclable. Il existe différents programmes de récupération, selon qu’elle contient du mercure (AFC) ou pas (incandescente, halogène, DEL). Pour trouver le point de dépôt le plus prêt en fonction du produit, consultez l’application « Ça va où? » de Recyc-Québec.

Correction (25/08/21): une version précédente de cet article laissait entendre que l'argon est nuisible pour l'environnement, ce qui n'est pas le cas.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par LOUISE SEXTON
    28 Mai 2021

    À chaque fois que je dois acheter des ampoules de remplacement, je suis étourdie par la profusion des formats et des types d’ampoules disponibles. Il est très facile d’acheter par erreur le mauvais produit! Je m’étonne qu’il n’y ait pas davantage de standardisation internationale, surtout pour les appareils les plus récents. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, n’est-ce pas? 😉

  • Par RAYNALD PEPIN
    28 Mai 2021

    Bonjour
    C'est la première fois que je vois que l'argon est nuisible à l'environnement. Pourtant il y a 0,7 % d'argon dans l'air et on en respire constamment dans nos poumons! Certains sacs de chips sont même remplis d'argon pour éviter que l'oxygène ne dégrade les lipides des chips.
    Les ampoules à incandescence ordinaires contenaient de l'argon et il est probable que les ampoules à halogène en contiennent aussi, en plus de l'halogène.

  • Par YVON RIEL
    29 Mai 2021

    Article très intéressant et que tout le monde devrait savoir avant d’acheter une ampoule

  • Par DANIEL BOURQUE
    29 Mai 2021

    Et qu'en est-il des ampoules pour appareils électroménagers de type four électrique (température élevée), hotte de ventilation (vibration), réfrigérateur / congélateur (température froide ou gel)? Existe-t-il autre chose que les bonnes vieilles ampoules à filament?

    journalist
    Par CATHERINE CRéPEAU de Protégez-Vous
    07 Juin 2021

    Merci M. Bourque pour vos questions très pertinentes.
    Lorsque vous choisissez une ampoule pour un appareil qui dégage de la chaleur comme un four, vous devez opter pour un modèle spécifiquement conçu pour résister dans un environnement à haute température (p. ex., de 300 à 500 degrés). Les ampoules à DEL ne peuvent supporter une telle chaleur. Les ampoules de four sont fabriquées d’un verre particulier et sont généralement de type halogène, avec un culot E14.
    Les ampoules halogènes et à DEL peuvent être appropriées pour les hottes de cuisine. Si vous optez pour une ampoule à DEL, vous devez sélectionner un modèle spécialement conçu pour les hottes de cuisine, qui résistent un peu mieux à la chaleur. Toutefois, il existe des hottes fabriquées pour un éclairage à DEL, qui ne nécessitent pas ces ampoules plus résistantes.
    Les ampoules à DEL sont résistantes au froid. Elles sont donc toutes indiquées pour les congélateurs et les réfrigérateurs.
    Bonne journée

  • Par DOMINIC LACHAPELLE
    30 Mai 2021

    Vous indiquez que la durée de vie des ampoules incandescentes halogènes était RÉDUITE en utilisant un gradateur. SVP vérifiez vos sources car j'ai entendu l'inverse pour les ampoules halogènes GU10 ...

    journalist
    Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous
    01 Juin 2021

    Bonjour Monsieur Lachapelle,
    Merci d’avoir pris le temps de nous faire part de vos commentaires.
    L’utilisation d’un gradateur peut allonger la durée de vie de la plupart des ampoules, notamment les DEL. Cela dit, les modèles à halogènes supportent moins bien les variations fréquentes en intensité, ce qui inclut les ouvertures et les fermetures répétées. Pour contourner ce problème, il est conseillé de faire fonctionner l’ampoule halogène à intensité maximale durant les premières minutes suivant l’allumage afin de permettre au filament de se régénérer grâce à la chaleur produite par l’éclairage (plus grande à pleine « force »).
    La durée de vie de l’ampoule halogène – GU10 ou non – sera donc plus longue ou plus courte selon la manière dont vous faites usage du gradateur et, plus précisément, en fonction de la fréquence à laquelle vous variez l’intensité lumineuse.