Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Voyage en avion: payer pour des extras, ça vaut la peine ou pas?

Par Catherine Mainville-M.
Voyage en avion extras

Pour votre prochaine escapade dans le Sud, on vous incite à payer pour divers privilèges afin d’agrémenter votre vol. Réservation de siège, supplément de bagage, salon VIP, première classe… ces «extras» valent-ils vraiment la peine?

Peu importe le transporteur aérien qui vous mènera vers une destination soleil cet hiver, vous vous verrez proposer divers extras qui font augmenter la facture. Vous pourrez payer notamment pour choisir votre siège, apporter des bagages plus lourds que la limite habituelle ou encore pour éviter de faire la file à l’enregistrement et à l’embarquement.

Ces privilèges, qui sont souvent inclus pour les passagers des classes supérieures, sont vendus à l’unité ou en forfait aux voyageurs de la classe économique. Vous pouvez les demander à votre agent de voyages lors de la réservation de vos billets ou au transporteur, jusqu’à quelques jours avant votre départ dans certains cas.

>> À lire aussi: Palmarès des 5 meilleures compagnies aériennes

Réservation de siège

Vous voulez absolument vous retrouver loin des toilettes, en bordure de l’allée, ou près des hublots pour pouvoir roupiller pendant le vol? Toutes les compagnies aériennes vous permettent de choisir votre siège. Vous pouvez effectuer la réservation auprès de votre agence de voyages ou encore directement sur le site de la compagnie aé­rienne, quelques jours, et parfois quelques heures, avant votre départ.

Pour vous assurer d’avoir une bonne place à l’aller et au retour, il vous faudra débourser quelques dizaines de dollars, selon le siège choisi et la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagez.

Vous êtes déjà à l’aéroport et vous réalisez que vous avez oublié de réserver votre siège? Sachez que «deux personnes qui ont acheté leur billet séparément [mais qui voyagent ensemble] peuvent demander d’être assises côte à côte dans l’avion», assure Isabelle Hallée, agente de voyages et chargée de cours à l’École internationale d’hôtellerie et de tourisme du Collège LaSalle, à Montréal. Vous n’avez qu’à en faire la demande lors de votre enregistrement. Cette réservation ne vous coûtera rien, mais on vous l’accordera selon les disponibilités.

>> À voir aussi: Carte interactive des agences de voyages québécoises

Place réservée: exemple avec Sunwing (vers une destination soleil)

Prix à payer

Côté hublot ou allée

30 $

Dans la rangée d’une issue de secours

80 $

Supplément de bagages

Vous êtes incapable de faire un tri parmi les articles à apporter? Certains transporteurs aériens vous permettent de payer pour un bagage additionnel ou un excédent de poids. Les frais s’élèvent en général à une dizaine de dollars par kilogramme supplémentaire. Avant de vous rendre à l’aéroport, pesez vos valises, recommande Geneviève Lamarche, agente chez Club Voyages Tourbec du centre-ville de Montréal. Cela vous permettra d’en retirer des éléments ou de prévoir le montant que vous devrez débourser à l’aéroport pour votre surplus de bagage.

Si vous avez des enfants: inutile d’augmenter votre franchise de bagages pour pouvoir apporter toutes ses affaires dans votre valise. Avec certaines compagnies aériennes, dont Air Canada, votre enfant a droit à son propre bagage en soute et en cabine. D’autres transporteurs, comme Air Transat et CanJet, refusent toute franchise de bagages pour les bébés sans siège, mais acceptent sans frais une poussette et un banc d’auto.

Supplément de bagage: exemples vers le Mexique

Prix à payer

Air Transat

15 $ pour chaque kilo de plus (à l'aller et au retour)

Air Canada

100 $ pour un surplus de 1 à 9 kg (à l'aller et au retour)

Salon VIP

Vous souhaitez attendre l’embarquement en toute tranquillité? Les salons privilège donnent accès, gratuitement ou moyennant certains frais, à divers services et commodités: repas, Internet et Wi-Fi, télévision, bar, etc. Il existe des salons à usage commun, dont le coût d’entrée est d’environ 30 $. Des compagnies aériennes comme Air Transat ou West Jet permettent à leur clientèle de profiter d’une réduction sur le prix d’entrée. Certains transporteurs, comme Air Canada, ont également, dans certains aéroports, leur propre salon réservé à leur clientèle. L’accès y est généralement gratuit pour les passagers de la classe supérieure.

Or, ces salons sont surtout fréquentés par une clientèle d’affaires, souligne Paul Arseneault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Il ne voit d’ailleurs pas la nécessité pour quelqu’un qui voyage dans le Sud de payer pour y accéder.

Première classe

Vous voulez le maximum de confort et êtes tenté par la première classe? Même pour les vols de courte durée, certains transporteurs comme Air Canada et Air Transat vous offrent cette possibilité. En plus de vous permettre de profiter de services exclusifs, comme le choix de repas variés, de sièges plus confortables, de boissons, de collations et d’alcool à volonté, la classe supérieure s’accompagne généralement de la priorité à l’enregistrement et à l’embarquement. Vous devrez toutefois débourser une centaine de dollars et plus par vol (aller ou retour) pour en profiter.

«Ça peut valoir la peine pour les gens qui souhaitent avoir de l’espace, de la tranquillité et un bon repas, affirme Stéphanie Comtois, agente de voyages chez Club Voyages du Vieux-Longueuil. Mais je conseille surtout cette option à mes clients qui voyagent vers l’Europe.» Une opinion que partage Paul Arseneault. «Je ne vois pas l’intérêt pour quelqu’un qui fait un vol de trois heures de payer beaucoup plus cher pour davantage de confort et un meilleur repas», affirme-t-il.

Achetez vos «extras» en forfait

Vous êtes intéressé par plusieurs services ou suppléments? Demandez s’ils sont disponibles en forfait, car cette formule est parfois plus avantageuse que de prendre plusieurs extras à l’unité, constate Stéphanie Comtois, agente de voyages chez Club Voyages du Vieux-Longueuil. La plupart des transporteurs offrent ce type de forfaits à un coût qui varie d’une cinquantaine à une centaine de dollars pour un aller-retour vers le Sud. Le contenu de ces forfaits diffère d’une entreprise à l’autre et d’une destination à l’autre.

Confirmez toujours

Qu’il s’agisse d’extras  «à la carte» ou en forfait, les tarifs et les modalités, comme la franchise de bagages acceptée, peuvent changer rapidement, préviennent Isabelle Hallée et Geneviève Lamarche. Si vous achetez votre vol en ligne, il est préférable de consulter le site du transporteur pour vous assurer qu’il offre toujours les services pour lesquels vous avez payé. Cette précaution vous évitera de commencer votre séjour par une mauvaise surprise.

Vous n’avez pas pu bénéficier de tous les «extras» pour lesquels vous avez payé? Vous pouvez demander un dédommagement au fournisseur de services de voyages. Par exemple, si la compagnie aérienne refuse de vous rembourser en totalité ou en partie le forfait payé, vous pouvez avoir recours au Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages. Les services réclamés doivent apparaître sur votre facture et vous devrez être en mesure de prouver qu’ils n’ont pas été satisfaits.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.