(6) Articles

Par Julien Amado Mise en ligne : 18 juillet 2017

  • Impossible de confondre le Toyota CH-R avec un autre VUS!
  • La piètre visibilité arrière est l’une des grosses lacunes du CH-R.
  • La qualité de finition de l’habitacle est inégale.
  • Les sièges avant sont très confortables, mais un peu étroits.
  • L’espace est plus restreint à l’arrière.
  • Le coffre n’est pas suffisamment spacieux pour un usage familial.
  • Le moteur est un 4 cyl. de 2 L développant 144 ch et 139 lb-pi de couple.
  • Les poignées des portes arrière sont intégrées à la porte.
  • La caméra de recul, trop petite, s’affiche dans le rétroviseur central.
  • Les jantes de 18 po sont optionnelles.

Toyota arrive à son tour dans la catégorie des petits VUS avec une proposition originale. Toutefois, certaines lacunes risquent de lui faire du tort sur le marché québécois.

De plus en plus populaires, les petits VUS sont désormais très nombreux sur le marché québécois. Mazda CX-3, Honda HR-V, Chevrolet Trax, Buick Encore, Jeep Renegade ou encore Fiat 500X, l’offre est abondante et la concurrence très rude.

Pour l’instant, cependant, deux véhicules sortent réellement du lot: le CX-3 et le HR-V, qui ont séduit respectivement 4 093 et 3 865 acheteurs l’an passé.

Le nouveau CH-R devait initialement être vendu sous la bannière Scion. Avec l’abandon de la marque en 2016, le CH-R 2018 est finalement commercialisé directement chez Toyota.

Destiné à une clientèle jeune, le CH-R compte sur son design original pour séduire les acheteurs.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Automobile