Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(8) Articles

(92) Produits

(0) Fiches

Comment nous avons testé les haut-parleurs wi-fi et bluethooth

Par Adeline Baudoin Mise en ligne : 26 juin 2019  |  Magazine : août 2019

Vous vous questionnez sur la manière dont nous avons testé les haut-parleurs? Voici comment nous avons procédé.

En collaboration avec l’International Consumer Research and Testing (ICRT), nous avons testé des haut-parleurs vendus dans un magasin ou site Web canadien à un prix maximum de 1120 $ (prix relevés en avril 2019 et arrondis aux 10 $ près). Nous avons évalué la qualité du son et du signal, la facilité d’utilisation, la fonction multipièce, la portabilité des appareils et la facilité d’installation.

La qualité sonore a été évaluée par cinq spécialistes expérimentés dans le domaine audio, tous d'âges et de goûts musicaux variés. Ils ont noté et commenté les extraits de musique que nous avons diffusés (classique, jazz, pop, rock, conversation, bruit rose) pour chacun des appareils testés.

La qualité du signal a été évaluée selon différents paramètres: nous avons produit délibérément des interférences (signaux Wi-Fi multiples) et analysé le signal lorsqu'il était obstrué par des murs ou du mobilier. Nous avons aussi éloigné le haut-parleur de la source audio afin de mesurer la dégradation du signal.

La facilité d’utilisation tenait compte de manipulations fréquentes de l'appareil: possibilité de faire jouer de la musique sans fil, utilisation de la télécommande et des boutons sur l'appareil, navigation dans la bibliothèque audio à l'aide de l'application, etc. 

La fonction multipièce a été analysée en tenant compte de la facilité à synchroniser l'appareil avec plusieurs sources audio (téléphone, tablette, ordinateur, etc.). 

Nous avons évalué la portabilité des appareils en tenant compte de leur poids et de leur volume pour déterminer s'ils pouvaient être déplacés et transportés facilement. 

Nous avons finalement noté la facilité d'installation des appareils, soit le caractère intuitif du processus, le nombre d'étapes requises pour faire jouer une pièce musicale et la qualité du manuel d'instruction. 

Nos recommandations

Pour se classer dans les meilleurs choix, les haut-parleurs doivent obtenir une note globale de 75 % ou plus. Les bons choix, pour leur part, doivent obtenir une note globale de 70 % ou plus, et coûter 250 $ ou moins.

Il est fréquent que les prix fluctuent. Ainsi, certains produits qui n’étaient pas recommandés lors de notre dernier test peuvent maintenant l’être, et vice-versa. 

Au moment de notre étude de marché, en avril 2019, tous les appareils testés étaient vendus dans au moins une chaîne de magasins au Québec ou sur un site Web canadien. 

Protégez-Vous est un organisme sans but lucratif indépendant et autofinancé, entièrement voué à l’information et à l’éducation des consommateurs québécois.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Technologie

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par MARC BERGERON | 01 novembre 2018

    Autrefois, lors vos test audio vous nous renseigniez sur la plage de réponse aux fréquences des équipement audio. Celle-ci étant excellente lorsqu'elle est de 20 à 20khz puisque c'est cette plage que l'oreille humaine capte. Aussi il était question de distorsion harmonique totale mesuré avec de l'équipement électronique et exprimé en % et aussi, il était question de puissance RMS exprimé en watts. Je me souviens qu'a une certaine époque vous nous enseignez par l'expression des résultats de vos test. Vos revus était éducative. A présent tout ce que vous nous dites c'est que c'est bon on ça ne l'est pas. Vous ne nous apprenez plus a consulter des fiche technique Je trouve ça très décevant.

    journalist Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous | 15 novembre 2018

    Bonjour Monsieur Bergeron,
    Merci de votre commentaire. Voici la réponse de notre directeur de la recherche et de l'innovation, Samuel Lambert-Milot:
    Vous avez raison, notre façon de présenter les résultats et la méthodologie des tests a beaucoup changé au fil du temps. Plus la technologie se complexifie, plus nos protocoles évoluent. Rares sont, aujourd’hui, les tests qui se résument aisément en quelques critères et unités de mesure.

    L’exemple du test de téléphones intelligents est parlant, obéit aux mêmes grands principes que ceux que nous faisons dans le domaine de l'audio. Nos experts analaysent chaque appareil selon 230 critères, que nous regroupons en huit catégories. Ainsi, la “performance” du téléphone tient compte (notamment, mais pas uniquement) de sa sensibilité au signal du réseau mobile et de l’autonomie de sa pile, mesurée selon deux scénarios différents. Sa “qualité générale” est liée à la résolution de l’écran, sa luminosité, son contraste et son spectre lumineux... et à une foule d’autres éléments.

    Dans ce contexte, nous avons choisi de nous concentrer, dans nos articles, sur les résultats et les conseils d’achat.

    En plus de nos pages “méthodologie”, qui expliquent les principaux critères, vous pouvez consulter, dans la fiche de chaque produit, la description des critères d’évaluation (cliquez sur le petit “i” que vous voyez juste à côté du nom du critère qui vous intéresse).