Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(6) Articles

4 façons simples de protéger vos données personnelles

Par Rémi Leroux Mise en ligne : 21 janvier 2020  |  Magazine : février 2020 Illustration: Sébastien Thibault

bonnes-habitudes-numeriques Illustration: Sébastien Thibault

Voici tout ce qu’il faut savoir pour gérer à votre goût la géolocalisation sur votre téléphone, la reconnaissance faciale dans Facebook ou encore les enregistrements de votre assistant vocal. Et ainsi limiter la dispersion d’informations personnelles.

Gérer la géolocalisation
Bloquer la reconnaissance faciale de Facebook
Gérer vos conversations avec Alexa (et les autres)
Utilisez un VPN pour naviguer sur les réseaux publics

Vos appareils vous donnent parfois l’impression de fonctionner à votre insu et de vous « espionner »? Inquiétant, mais pas vraiment surprenant : « De nombreuses fonctionnalités sont activées par défaut sur un ordinateur ou un téléphone, comme la géolocalisation, et vous ne vous en rendez pas toujours compte », rappelle d’entrée de jeu Alexis Dorais-Joncas, chef d’équipe aux renseignements de sécurité pour ESET, un éditeur de logiciels de sécurité.

Voici quatre trucs simples pour reprendre la maîtrise de vos appareils électroniques et minimiser, par exemple, les possibilités d’un vol d’identité. En plus des conseils ci-dessous, voyez aussi notre comparatif de 5 services pour gérer vos mots de passe.

Gérer la géolocalisation

De nombreuses applications installées sur votre téléphone vous traquent, et pas seulement les applications qui vous informent en temps réel du trafic ou vous recommandent les meilleures pizzerias à proximité de votre domicile. Même l’appli de votre journal favori peut chercher à utiliser votre position pour vous présenter, par exemple, de l’information localisée.

Heureusement, vous pouvez gérer tous ces accès comme vous le souhaitez. En cela, « Android 10 est une bonne surprise », affirme Alexis Dorais-Joncas. Désormais, chaque fois qu’une application tourne à l’arrière-plan et cherche à utiliser votre localisation, une notification vous est envoyée pour vous inviter à en régler les paramètres. Vous pouvez également choisir de désactiver complètement la localisation de votre appareil. Mais il faudra la réactiver si vous souhaitez utiliser votre navigateur GPS.

Sur iOS, il est aussi possible de bloquer au complet le service de localisation du téléphone ou y aller « à la mitaine » pour chaque appli. Vous pouvez ainsi, par exemple, toujours autoriser la localisation pour votre application de navigation GPS, restreindre la localisation de l’appareil photo seulement lorsque l’application est active, ou encore ne jamais autoriser votre messagerie à accéder à votre position. 

Pour régler les paramètres selon vos besoins :

Sous Android, allez à Paramètres → Position

Sous iOS, allez à Réglages → Confidentialité → Service de localisation

Bloquer la reconnaissance faciale de Facebook 

À partir de photos sur lesquelles vous apparaissez, Facebook crée un « modèle » numérique de vous, associé à votre nom.

Dans quel but? « Pour vous avertir quand nous détectons des photos sur lesquelles vous apparaissez sans que vous soyez identifié(e) » ou « pour vous protéger contre toute personne qui utilise votre photo pour usurper votre identité », affirme l’entreprise dans les paramètres de l’application.

Si vous n’êtes pas vraiment d’accord avec l’idée que Facebook vous « protège » malgré vous et utilise vos données, vérifiez donc que votre compte a été mis à jour correctement et que l’option est bien désactivée. Elle devrait l’être par défaut, mais encore récemment, tous les utilisateurs ne disposaient pas du réglage, selon une enquête réalisée par le magazine Consumer Reports

Notez que la technologie de reconnaissance faciale n’a pas encore été intégrée dans Instagram, l’application et service de partage de photos et de vidéos qui appartient à Facebook.

Pour désactiver la reconnaissance faciale Facebook, allez à Paramètres → Reconnaissance faciale → Modifier → Non

Gérer vos conversations avec Alexa (et les autres)

De plus en plus d’appareils « intelligents » utilisent des informations personnelles et, dans certains cas, enregistrent vos faits et gestes quotidiens. Ces informations, plaident les fabricants, « nourrissent » l’intelligence artificielle de leurs équipements afin d’améliorer l’expérience du consommateur.

Il reste que vous n’avez peut-être pas envie que votre haut-parleur intelligent enregistre toutes les conversations que vous avez avec lui. D’autant que les entreprises qui commercialisent ces équipements écoutent certaines des conversations, comme cela a été révélé ces derniers mois dans les médias en ce qui concerne l’Assistant Google, Alexa (l’assistant vocal d’Amazon) ou encore Siri (l’assistant vocal d’Apple).

Voici comment désactiver les enregistrements ou gérer l’usage qui en est fait : 

Alexa : Dans l’application, allez dans Paramètres → Confidentialité Alexa → Gérer la façon dont vos données aident à améliorer Alexa, puis décochez la boîte « Aidez à améliorer les services Amazon et développer de nouvelles fonctions ».

Assistant Google : Sur un navigateur web, allez à myaccount.google.com → Gérer vos données et la personnalisation → Activité sur le Web et dans les applications, et décochez « Inclure les enregistrements vocaux et audio ».

Siri : Apple a annoncé fin août 2019 que, par défaut, ses appareils ne conserveront plus aucun enregistrement audio et que seules des retranscriptions écrites de vos requêtes audio seront utilisées pour améliorer Siri.

Utilisez un VPN pour naviguer sur les réseaux publics 

Chaque fois que vous vous connectez au Wi-Fi dans un lieu public (restaurant, bibliothèque, commerce, etc.), vous êtes plus vulnérable à la fraude, avertit Clément Gagnon, spécialiste en sécurité de l’information pour Tactika. S’ils sont mal sécurisés, certains réseaux sont plus susceptibles d’être piratés par des fraudeurs, qui pourraient voler vos identifiants de connexion. Évitez, ainsi, d'aller dans vos comptes bancaires en ligne à partir d’un réseau public.

Même si ce genre de vol n’est pas si courant, il existe des façons de vous protéger. La principale? Installer sur vos équipements un réseau privé virtuel (virtual private network ou VPN), comme le recommande Clément Gagnon. Ce dispositif établit un tunnel par lequel vos données, le plus souvent cryptées, transitent depuis votre téléphone ou votre ordinateur jusqu’à un serveur VPN. Ce dernier vous attribue ensuite une nouvelle adresse IP avec laquelle s’effectue la connexion au site désiré. Le fraudeur ne peut donc pas repérer votre appareil.

Nos experts conseillent d’utiliser de préférence des VPN payants. À l’inverse, lorsque vous ne payez pas, « l’entreprise peut vous pousser de la pub ou chercher à obtenir des informations sur les moments et les lieux où vous vous connectez... », affirme Clément Gagnon. Il se peut également que la quantité de données mensuelles que vous pouvez utiliser soit limitée.

F-Secure Freedome (46$/an), Avast SecureLine (80$/an) ou IPVanish (59$/an) sont des options payantes plus dignes de confiance que les solutions gratuites, affirment nos experts.

Autre option : connectez-vous plutôt au réseau cellulaire de votre téléphone, que vous pouvez partager avec votre ordinateur au besoin. Pour l’activer :

Sous Android, allez dans Réglages → Réseau et Internet → Partage de connexion.

Sous iOS, allez dans Réglages → Données cellulaires ou Réglages → Partage de connexion.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Technologie

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.