Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Six conseils pour protéger votre caméra de surveillance

Par Maxime Johnson
camera-vie-privee

Mot de passe déficient, réseau non protégé, absence de chiffrement... une caméra de surveillance mal configurée peut présenter un risque pour votre sécurité et votre vie privée. Voyez comment vous protéger en six conseils judicieux.

Que ce soit pour repérer un voleur de colis, pour parler à quelqu’un qui sonne à votre porte même si vous êtes absent ou pour détecter une entrée par effraction, l’installation d’une caméra de surveillance (voyez notre test de 15 dispositifs) vous procure un sentiment de sécurité. Mais êtes-vous certain que ce n’est pas vous qui êtes surveillé?

« Comme n’importe quel autre objet connecté à Internet, une caméra peut être piratée », explique Vincent B. Tremblay, analyste en sécurité informatique et membre de l’équipe de la conférence en cybersécurité Hackfest. En s’immisçant dans votre réseau local, en découvrant votre mot de passe sur le Web clandestin ou en attaquant les serveurs où sont enregistrées vos vidéos, des individus malintentionnés peuvent retourner ces appareils contre vous.

Les conséquences d’une telle attaque sont graves. Un voleur peut utiliser votre caméra pour savoir quand il n’y a personne à la maison, désactiver les fonctionnalités de sécurité et, dans certains cas, les utiliser pour vous espionner.

Heureusement, il existe différents moyens de réduire ces risques. Les voici.

1. Changez le nom d’utilisateur et le mot de passe par défaut

La majorité des caméras de surveillance récentes et de marques reconnues exigent la création d’un nouveau compte d’utilisateur au moment de leur installation, mais les modèles plus âgés sont parfois préconfigurés avec un nom d’utilisateur et un mot de passe par défaut.

Ces mots de passe sont les mêmes pour tous; il est donc nécessaire de les changer dès que possible, en optant pour une combinaison unique, complexe et impossible à deviner.

2. Activez l’authentification en deux étapes

De plus en plus de caméras de surveillance offrent l’authentification en deux étapes : après avoir entré votre nom d’utilisateur et votre mot de passe pour accéder au logiciel, vous devez inscrire un code de sécurité reçu sur une application mobile, par courriel ou par message texte.

Ce mécanisme vous protège contre les pirates qui pourraient avoir obtenu votre mot de passe, par exemple à la suite d’une fuite de données.

3. Faites les mises à jour du micrologiciel

Le fabricant de votre caméra de surveillance peut découvrir des failles de sécurité dans son programme et les colmater à l’aide de mises à jour logicielles. Comme avec n’importe quel autre appareil, mettre à jour le micrologiciel vous permettra de bénéficier de ces plus récentes protections.

Les applications mobiles et les logiciels pour ordinateurs que vous utilisez pour vous connecter à la caméra devraient d’ailleurs aussi être mis à jour régulièrement.

4. Activez le chiffrement des vidéos

Certaines caméras – comme les modèles à fil de marque Ring (mais pas les appareils à batteries) – offrent le chiffrement bout à bout des vidéos comme mesure de protection supplémentaire, pour s’assurer que vous seul, pas même le fabricant, peut consulter les fichiers.

Attention, toutefois : dans certains cas, le chiffrement bloque des fonctionnalités, comme le visionnement en direct sur plusieurs appareils en même temps et le partage de vidéos. Votre caméra devient donc un peu plus privée, mais un peu moins pratique.

5. Éteignez les caméras intérieures quand vous êtes à la maison

Si vous installez des caméras intérieures, éteignez-les lorsque vous êtes à votre domicile, au cas où quelqu’un de malveillant parviendrait à y accéder pour vous épier.

Plusieurs modèles, notamment des marques Arlo, Nest et Ring, permettent de le faire automatiquement en analysant la position de votre téléphone intelligent. La caméra est alors activée quand vous quittez la maison, puis fermée à votre retour.

6. Protégez votre réseau

Des caméras qui ne respectent pas les meilleures pratiques de sécurité peuvent diffuser leur flux vidéo (l’image filmée en direct) non chiffré sur votre réseau local. Si ce dernier n’est pas protégé, n’importe qui pourra y avoir accès.

Ici aussi, les conseils de sécurité de base s’appliquent : changez les informations par défaut de votre routeur, optez pour un mot de passe unique et complexe, et tenez votre appareil à jour.

camera-vie-privee-1 - Certaines caméras vous permettent de chiffrer vos vidéos afin que personne d’autre que vous ne puisse les consulter. Référez-vous à votre guide de l’utilisateur pour savoir comment activer la fonctionnalité.
camera-vie-privee-2 - Le géorepérage permet de désactiver automatiquement une caméra intérieure à votre arrivée à la maison.

>> À lire aussi : notre comparatif de 15 caméras de surveillance et Caméras de surveillance et respect de la vie privée

Lire l'article
Test
Caméras de surveillance : 15 appareils évalués

Vous cherchez un appareil qui « verra » tout ce qui se passe chez vous pendant votre absence, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur ? Trouvez la meilleure sonnette intelligente ou la caméra la plus fiable et sécuritaire parmi les marques Ring, Arlo, Nest, Ezviz et D-Link.

Lire l'article
Six conseils pour protéger votre caméra de surveillance

Mot de passe déficient, réseau non protégé, absence de chiffrement... une caméra de surveillance mal configurée peut présenter un risque pour votre sécurité et votre vie privée. Voyez comment vous protéger en six conseils judicieux.

Lire l'article
La visioconférence pour les nuls : 25 règles pour une séance réussie

La visioconférence fait désormais partie de notre quotidien, pour le plaisir ou pour le boulot. Or, dans un contexte professionnel, plusieurs négligent encore certaines règles. Voici 25 mesures à prendre à titre d’organisateur ou de participant à une réunion virtuelle.

Lire l'article
L’Europe veut imposer l’USB-C pour la recharge des appareils électroniques

La Commission européenne en a assez des chargeurs propriétaires, comme Lightning et micro USB. Elle veut donc imposer le port USB-C pour la recharge des téléphones, tablettes, écouteurs et autres appareils électroniques. Bien que le projet de loi proposé ne touche que l’Europe, il pourrait avoir des conséquences de ce côté-ci de l’Atlantique.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.