Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Manque d’entretien et qualité de construction, deux enjeux dans le marché des condos

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Bureau d'Assurance du Canada Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 15 mai 2015

image

Photo: iStock

Les copropriétaires doivent s’investir activement dans la vie de leur immeuble et veiller à son entretien régulièrement.

Avec un parc immobilier de copropriétés vieillissant et des dégâts d’eau en forte croissance depuis des années les copropriétaires doivent s’investir activement dans la vie de leur immeuble et veiller à son entretien régulièrement.

Un récent sondage SOM mené pour le compte du Bureau d’assurance du Canada (BAC) auprès de copropriétaires québécois, révèle d’ailleurs que près de la moitié d’entre eux ignore quelles sont les protections incluses dans la police d’assurance du syndicat de copropriété.

Pour certains, acheter un condo signifie ne plus avoir à s’occuper de quoi que ce soit. Ce n’est cependant pas une approche réaliste. Il est important de s’impliquer dans la gestion et l’entretien de l’immeuble afin de s’assurer que les meilleures décisions sont prises pour préserver la valeur de cet investissement et éviter les problèmes à plus long terme.

Ce coup de sonde nous indique d’ailleurs que le tiers des copropriétaires n’a jamais lu sa déclaration de copropriété. En d’autres termes, ils ne connaissent ni leurs responsabilités, ni celles du syndicat et du gestionnaire. Ce qui, paradoxalement, n’empêche pas une grande majorité de copropriétaires – près de 90 % – d’avoir « assez » ou « très » confiance dans le syndicat pour bien s’occuper de tout.

Dégâts d’eau à la hausse
Depuis des années, les dégâts d’eau représentent la première cause de réclamation en assurance habitation et la copropriété ne fait pas exception. Au Québec, pour chaque dollar versé en indemnisation, 50 cents servent à payer des dommages causés par l’eau. Parmi les raisons invoquées, en plus du vieillissement du parc immobilier, des événements météo extrêmes et du manque d’entretien, la qualité des constructions et des réparations est également mise en cause.

Du coup, l’accumulation des dommages et des réclamations ont poussé les assureurs à resserrer les conditions du marché de l’assurance des syndicats de copropriété et à ajuster les primes et les franchises en conséquence.

Un autre sondage mené en 2014 auprès des assureurs révèle notamment que 50 % des réclamations pour des dommages causés par l’eau en copropriété sont dus à des problèmes de tuyauterie, 33 % à des infiltrations et 6 % à des bris de chauffe-eau. On peut en déduire que près de 90 % des réclamations liées à des dégâts d’eau auraient pu être évitées grâce à un entretien préventif adéquat et à une meilleure qualité de construction et des réparations.

Parmi les gestes qui peuvent aider à prévenir les dommages, il est important pour un syndicat de copropriété de se doter d’un carnet d’entretien, de planifier un fonds de prévoyance suffisant pour parer à toute éventualité, et de tenir un registre à jour de tous les travaux effectués. Et les copropriétaires ont un rôle à jouer dans tout ça.

Le site InfoAssurance.ca offre un contenu informationnel complet sur l’assurance copropriété. 

Des questions?
Visitez notre site Web à InfoAssurance.ca ou contactez l’un de nos agents du Centre d’information sur les assurances au 514 288-4321 (région de Montréal) ou 1 877 288-4321.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires