Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

5 mythes sur les tremblements de terre au Québec

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Bureau d’assurance du Canada Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 10 octobre 2019 iStock

gratte-ciel-montreal-pv iStock

Sommes-nous à l’abri d’un séisme au Québec? Débusquons quelques mythes au sujet des tremblements de terre.

1- Le Québec n’est pas une zone à risque de tremblement de terre

Réalité

Chaque année, en moyenne 400 tremblements de terre se font ressentir dans l’est du Canada et la probabilité qu’un séisme important frappe le Québec existe.

2- Au Québec, il n’y a que des secousses qu’on ne ressent pas

Réalité

Le Québec a déjà connu des séismes de forte magnitude. La probabilité qu’un tel séisme se répète dans les 50 prochaines années est de 5 à 20 % selon la région où vous habitez. À proximité d’un centre urbain, ses effets seraient destructeur*.

3- Je suis couvert pour le risque de tremblement de terre par mon assurance habitation

Réalité

Attention, seul 4 % des Québécois sont réellement couverts pour le risque de tremblement de terre alors que 33 % des Québécois pensent l’être, à tort *.

Pour être protégé par votre assurance habitation, vous devez vous prémunir d’une protection supplémentaire (avenant).

Pour en savoir plus, consultez notre blogue Les tremblements de terre et l’assurance.

4- En cas de tremblement de terre, je dois me mettre sous un cadre de porte

Réalité

Puisque les cadres de portes ne sont pas plus solides que les murs, la solution la plus sécuritaire est encore de se réfugier sous un meuble solide si vous êtes à l’intérieur.  Comme recommandé sur le site de La Grande Secousse, ne faites pas plus que quelques pas avant de :

• VOUS BAISSER au sol,

• VOUS ABRITER sous un bureau ou une table solide,

• et VOUS AGRIPPER solidement jusqu’à la fin de la secousse.

Lors d’un tremblement de terre, il est important de limiter ses déplacements pour s’abriter. Les blessures sont rarement causées par les secousses elles-mêmes. Le plus souvent, les blessures sont causées par les murs qui s’écroulent, les toits qui s’effondrent, les vitres qui volent en éclats et les objets qui sont projetés.

Restez à l’intérieur jusqu’à ce que la secousse ait cessé et que vous soyez certain de pouvoir sortir sans danger.

5- Il n’y a aucun moyen de se préparer à un tremblement de terre

Réalité

Il est vrai qu’on ne peut pas prévenir les séismes, mais on peut certainement prendre des mesures pour s’y préparer! Consultez nos 7 conseils simples pour sécuriser votre habitation et vous préparer à cette éventualité.

L’exercice de La Grande Secousse est aussi une occasion parfaite pour mettre en pratique les bons réflexes à avoir si un séisme survenait.

Séismes au Québec : quelques chiffres

• Probabilité qu’un séisme important survienne dans les 50 prochaines années : 5 % à 20 %

• Le nombre de séismes qui secouent l’est du Canada chaque année : 400

• Québécois réellement couverts pour le risque de tremblement de terre : 4 %

*  Source : Site du BAC-Québec

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires