Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Amazon’s Choice : un sceau douteux

Par Agathe Beaudoin
amazon-choice

Depuis le début de la pandémie, les achats en ligne ont explosé au Québec comme ailleurs. Que vous soyez un habitué d'Amazon ou un nouvel utilisateur, vous avez sûrement déjà vu des produits étiquetés « Amazon’s Choice ». Or, ces articles seraient loin d’être synonymes de qualité.

Depuis 2015, le populaire site de magasinage Amazon accorde la mention « Amazon’s Choice » à certains articles. Ce sceau, qui prend la forme d’une petite étiquette noire dans les annonces publiées, propulse des produits à l’avant-plan des résultats de recherche et leur apporte une visibilité incontestable parmi des milliers d’autres.

Vous avez une soudaine envie de vous sucrer le bec ? Peut-être craquerez-vous pour le sirop L.B. Maple Treat, qui arbore le précieux label et apparaît en premier dans la catégorie « sirop d’érable ». De même, si vous désirez un casque d’écoute sans fil, vous pourriez être attiré par un modèle estampillé Amazon’s Choice aujourd’hui... mais qui ne le sera peut-être plus demain. Éphémère, ce sceau est attribué automatiquement par un algorithme qui évolue en permanence selon les avis des clients, le prix des produits, leurs stocks et la possibilité d’un envoi immédiat.

Faux avis

Attention, toutefois : les articles mis en vedette ne sont pas nécessairement irréprochables, comme l’ont démontré diverses enquêtes journalistiques parues en 2019.

Après avoir analysé des dizaines de produits affichant le fameux sceau, BuzzFeed News a découvert que plusieurs d’entre eux comportaient des défauts importants, pourtant clairement signalés dans les avis des consommateurs. Quelques exemples ? Un thermomètre pour bébé frappé du label Amazon’s Choice qui, selon les acheteurs, donnerait des lectures de température erronées – et qui reçoit le commentaire « ne gaspillez pas votre argent avec ce produit » –, ou encore des cadenas haute sécurité capables d’être ouverts en quelques secondes avec un outil de base acheté… sur Amazon.

Le magazine de consommation britannique Which? arrive à des conclusions semblables. Lames de rasoir, abat-jour pour plafonnier, paire d’écouteurs sans fil… La revue anglaise a trouvé quantité de produits de qualité douteuse qui portaient tous l’étiquette Amazon’s Choice.

Dans son enquête, l’organisation suggère également que les vendeurs en ligne incitent les clients à leur donner cinq étoiles pour augmenter la visibilité de leurs produits et obtenir le précieux badge. C’est le cas, notamment, d’un appareil photo qui a bénéficié de 3 968 avis et d’une note de 4,5/5 en moyenne. Or, rapporte le magazine, plusieurs personnes ont affirmé avoir été incitées à écrire de bonnes critiques en échange d’accessoires gratuits, alors que la qualité de l’image serait horrible à chaque réglage.

Approfondissez votre recherche

Éric Paul, consultant en marketing, conseille aux acheteurs d’approfondir leurs démarches lors d’un achat en ligne : « Prenez le temps de lire les avis, en particulier les commentaires négatifs », dit-il. Vous pouvez aussi consulter Fakespot.com et ReviewMeta.com, des sites qui repèrent les faux avis. « Le risque zéro n’existe pas quand on achète en ligne, mais vous pouvez toujours retourner le produit sans frais », ajoute l’expert.

Sollicitée à plusieurs reprises, Amazon n’a jamais donné suite aux questions de Protégez-Vous.

>> À lire aussi : Peut-on se fier aux évaluations sur Amazon ?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JOSéE ALLARD
    13 Octobre 2020

    Il m’est arrivé de mettre un commentaire négatif et de le voir supprimer....