Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment se débarrasser des acrochordons

Par Catherine Crépeau Mise en ligne : 01 mai 2019 Shutterstock.com

Shutterstock.com

Près d’une personne sur deux vit avec des petites boules de chair disgracieuses dans le cou, aux aisselles ou ailleurs sur le corps. Même s’ils sont généralement bénins, ces acrochordons peuvent être inesthétiques, voire incommodants. Comment s’en débarrasser?

Les acrochordons, communément appelés «tétines», sont des excroissances de la peau qui se présentent sous la forme de petites boules molles et indolores. De couleur chair ou légèrement plus foncée, ils peuvent apparaître partout sur le corps, mais sont généralement localisés dans les endroits où la peau forme des plis: paupières, cou, aisselles, aines et dessous des seins.

Les causes de l’apparition des acrochordons restent inconnues, mais on sait que leur nombre augmente avec l’âge. Les acrochordons se développeraient aussi plus fréquemment chez les personnes en surpoids et obèses, les femmes enceintes, les diabétiques, les adultes de plus de 40 ans et les personnes dont la famille proche a des acrochordons.

Les acrochordons sont sans danger; c’est pourquoi les dermatologues recommandent de les enlever uniquement s’ils causent une irritation ou sont incommodants, par exemple si vous les accrochez régulièrement avec un rasoir, un collier ou une bretelle de soutien-gorge. Ils peuvent alors devenir sensibles ou saigner légèrement.

>> À lire aussi: Comment faire disparaître un tatouage?

Traitements vendus en pharmacie

Ils sont tellement visibles qu’ils vous causent des complexes? Il existe en pharmacie des produits à appliquer sur l’excroissance jusqu’à ce qu’elle tombe. Avant de les utiliser, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour vous assurer qu’il s’agit d’un acrochordon et non d’une verrue, d’un grain de beauté ou d’une lésion précancéreuse.

Les produits disponibles en vente libre, comme Compound W et Dr. Scholl’s, fonctionnent sur le même principe que l’azote liquide, sauf que le produit utilisé est moins froid. L’excroissance se détache au bout d’une dizaine de jours, mais plusieurs cycles de traitement espacés de 14 jours peuvent être nécessaires.

Le nombre de répétitions est cependant limité puisque les produits peuvent provoquer un changement de coloration de la peau permanent s’ils sont utilisés trop longtemps ou en trop grande quantité.

>> À lire aussi: Mycose des ongles, finis les traitements au laser

Traitements professionnels

Vous pouvez aussi vous tourner vers les cliniques médicales ou dermatologiques. Vous devrez alors débourser des dizaines, voire des centaines de dollars, puisqu’il s’agit de traitements esthétiques non couverts par la Régie d’assurance maladie du Québec. Les prix varient selon la technique choisie, la grosseur ou la quantité d’excroissances que vous désirez faire enlever. Voyez ci-dessous les principaux traitements utilisés.

Traitement par cautérisation: le médecin élimine les acrochordons à l’aide d’un électrocautère, soit un embout ressemblant à une petite pince muni d’un fil chauffé au rouge qui brûle et cautérise le tissu. Il se forme ensuite une croûte qui tombe en 7 à 10 jours. La cautérisation se déroule sous anesthésie locale et ne laisse aucune cicatrice ni dépigmentation de la peau. En 15 minutes, il est possible d’éliminer jusqu’à une trentaine d’excroissances.

La cryothérapie (avec de l’azote liquide): le traitement consiste à appliquer de l’azote liquide sur l’acrochordon, comme pour les verrues. Le froid intense brûle la lésion en quelques minutes. La cryothérapie peut provoquer de la douleur et entraîner un léger changement de pigmentation.

L’option chirurgicale: le dermatologue nettoie la zone autour de l’excroissance de peau avec de l’alcool avant de la couper avec des ciseaux chirurgicaux ou un scalpel. Les petits acrochordons peuvent être retirés sans anesthésie. La douleur se compare à celle d’une piqure de moustique. Si vous avez un acrochordon plus gros ou qu’il y en a plusieurs sur une même zone, une crème ou un anesthésiant local est appliqué. L’intervention peut provoquer un léger saignement.

L’électrocoagulation: un petit courant électrique est envoyé via une aiguille, ce qui chauffe la partie de la peau sur laquelle s’est développé l’acrochordon et le brûle. Le traitement est rapide et précis, et il ne laisse aucune cicatrice. Il permet d’éliminer jusqu’à une trentaine d’acrochordons en 15 minutes.

À noter que peu importe l’option choisie pour éliminer vos acrochordons, vous devrez protéger la peau traitée des rayons UV pendant un an en la couvrant d’un écran total, afin d’éviter l’hyperpigmentation de la peau.

>> À lire aussi: À qui confier les soins de vos pieds

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle