Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Recycler ses appareils électroniques de façon responsable, malgré les restrictions

Par Alexandre D’Astous
recyclage_electro

L’utilisation des appareils électroniques est en forte augmentation au Québec, alors que le travail à distance a amené plusieurs travailleurs à moderniser leurs équipements à la maison. Mais que faire avec les vieux équipements en cette période de restriction?

L’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec) profite de la Semaine québécoise de réduction des déchets, qui se poursuit jusqu’au 25 octobre, pour encourager la population québécoise à recycler ses appareils électroniques de façon responsable pour l’environnement.

«Il est essentiel que chacun d’entre nous pose le bon geste avec les ordinateurs ou les écrans qui ont été remplacés par de nouveaux appareils au cours des derniers mois. Ce qui compte, c’est de prendre le temps de les recycler de façon sécuritaire en allant les porter dans l’un des quelque 1000 points de dépôt officiels accessibles gratuitement dans toutes les régions du Québec», déclare le vulgarisateur scientifique Martin Carli, porte-parole de la campagne Ça fait du bien de recycler ses Serpuariens!

Faire un grand ménage

Martin Carli ajoute qu’il serait intéressant de profiter du fait d’être plus souvent à la maison pour faire un grand ménage du sous-sol et ainsi recycler les vieux téléviseurs, lecteurs DVD et systèmes audio qui s’y trouvent. Selon un récent sondage CROP produit pour l’ARPE-Québec, 63 % des Québécois ont des produits électroniques en fin de vie à la maison.

En 2019, les Québécois en ont récupéré en moyenne 2,5 kg chacun, ce qui représente un total de plus de 20 000 tonnes de produits électroniques recyclés ou acheminés vers le réemploi. Et la récolte pourrait augmenter en 2020. «Nous avons constaté, à la réouverture de nos points de dépôt, après le confinement du printemps dernier, une augmentation de l’achalandage comparativement à l’an passé pour les mêmes mois», indique la directrice communication et marketing chez ARPE-Québec, Jacinthe Guy.

Trouvez un point de dépôt

Malgré la pandémie de COVID-19 qui sévit actuellement, Jacinthe Guy signale que la plupart des points de dépôt officiels sont prêts à recevoir la population pour le moment. «On parle ici de près de 1000 endroits accessibles gratuitement, dont plusieurs écocentres municipaux, de nombreux détaillants et autres partenaires. Cependant, il pourrait y avoir des variations dans les services offerts en ce qui concerne les heures d’ouverture ou la mise en place de mesures sanitaires particulières.»

Il est donc préférable de téléphoner à son point de dépôt avant de se déplacer afin de s’assurer qu’il est bien ouvert. Pour trouver celui qui se trouve le plus près de chez vous, il suffit d’entrer votre code postal sur le site Internet d’ARPE-Québec. L’organisme ne fait pas de ramassage à domicile.

>> À lire aussi: Comment effacer les données sur vos appareils électroniques

Pour récupérer de précieuses ressources naturelles

Les produits électroniques désuets contiennent, notamment, du verre, du plastique, de l’or, de l’argent, du cuivre et du palladium, qui doivent être récupérés et recyclés. Il ne faut surtout pas les jeter ou les mettre en bordure de la rue avec ses gros rebuts ou, pire, dans le bac de recyclage.

En recyclant vos appareils électroniques de façon responsable, vous détournez de précieux matériaux des sites d’enfouissement et évitez leur exportation illégale ou leur traitement par des recycleurs non autorisés.

Le programme Recycler mes électroniquesMC favorise le recyclage responsable et écologique de plus de 150 types de produits (téléviseurs, ordinateurs portables et de bureau, accessoires d’ordinateur, imprimantes, tablettes électroniques, cellulaires). Depuis son lancement, en 2012, plus de 140 000 tonnes métriques de produits électroniques désuets ont été détournées des sites d’enfouissement, ce qui pourrait remplir une file de semi-remorques assez longue pour relier Québec à Gatineau.

Minimiser les risques pour la santé et la sécurité

L’ARPE-Québec prend en charge tous les produits électroniques apportés dans ses points de dépôt officiels. Les appareils sont acheminés à des entreprises certifiées et approuvées, conformes aux normes de recyclage en vigueur au Canada, qui en assurent le traitement.

Une fois les produits démantelés, les matériaux qu’ils contiennent, comme les métaux, les plastiques et le verre, seront triés, récupérés, transformés et réutilisés afin de fabriquer de nouveaux produits, préservant ainsi nos ressources naturelles non renouvelables.

Selon Martin Carli, 97 % des opérations liées au recyclage des équipements électroniques et à la réutilisation des pièces se font au Québec.

>> À lire aussi: Les marques d’appareils électroniques les plus fiables

Lire l'article
Noël en famille et le Jour de l’An dans votre bulle

Oubliez les grandes fêtes de Noël au cours desquelles vous faites la bise à toute la parenté. Québec vous autorise à célébrer sobrement pendant seulement quatre jours cette année, sous réserve de l’évolution de la pandémie de COVID-19 dans les prochaines semaines.

Lire l'article
Vos écouteurs peuvent-ils provoquer des otites?

Une lectrice de Protégez-Vous a récemment développé une otite. Comme elle est en télétravail et porte ses écouteurs intra-auriculaires beaucoup plus longtemps qu’auparavant pour assister à des vidéoconférences et se couper du bruit ambiant, elle les soupçonne d’en être responsables. Vos écouteurs peuvent-ils causer une infection aux oreilles?

Lire l'article
La pandémie augmente le risque d’exposition au radon

L’école à distance, le télétravail et le fait de passer plus de temps à la maison augmentent le risque d’exposition au radon, un gaz cancérigène présent dans toutes les maisons du pays, prévient Santé Canada.

Lire l'article
100 millions pour aider les aînés à vieillir dans leur maison

Pendant la première vague de la pandémie de COVID-19, des services de soutien à domicile ont été annulés. Depuis, les personnes âgées en bénéficient à nouveau, mais l’expérience vécue au printemps les a confortées dans leur conviction de vouloir rester chez eux le plus longtemps possible. L'investissement de 100 millions de dollars annoncé par Québec devrait les aider à le faire.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JACQUES PICHAT
    21 Octobre 2020

    Je viens d'essayer de trouver un dépôt d'ARPE-QUÉBEC près de chez moi (Gaspésie). Je me suis rendu à 100km de distance, rien! Même s'il y en a plus de 1000 au Québec, de toute évidence ils sont mal répartis... J'espère qu'il y a quand même des municipalités qui s'en chargent dans la région.
    Jacques P.